Archive de l’étiquette Vitamines

ParBlanche Nathalie

POURQUOI CONSOMMER DU PIMENT EST BON…?

Le piment cet aliment de saveur piquante ne passe pas chez certains malheureusement.
Or de nombreuses études ont démontré que le piment a des effets bénéfiques sur la santé.
Riche en anti-oxydants grâce deux de ses composants, la lutéoline et la quercétine (qui sont des flavonoïdes), il protège nos cellules de l’action destructrice des radicaux libres. 
Le piment un aliment qui renferme plusieurs vitamines, notamment les vitamines A, B6, C, E, K et P.
Les oligo-éléments sont également présents à l’instar du cuivre, fer, manganèse, magnésium, potassium.
Par conséquent, ses actions sur l’organisme sont nombreuses :

  • Le piment aide à perdre du poids en favorisant la satiété et en accélérant le métabolisme.
    Soulage l’arthrose, les rhumatismes, l’arthrite, les rhumes, les douleurs d’estomac (comme celles liées à la prise de certains anti-inflammatoires, comme l’aspirine)
  • Protège l’estomac des ulcères gastroduodénaux : diminution de la production d’acide gastrique et des saignements
  • Favorise la digestion des aliments et l’absorption des nutriments. 
  • Détoxifie l’organisme ; aide à éliminer les déchets ; renforce l’immunité et contribue à réguler le diabète (diminution du besoin en insuline après un repas contenant du piment), le cholestérol sanguin, les triglycérides, les plaquettes sanguines.
  • Favorise la libération d’endorphines dans le sang, entraînant une sensation de bien-être.

Cependant, consommé à fortes doses, cet aliment peut augmenter le risque de cancer de l’estomac.
 Il ne faut jamais appliquer du piment sur les yeux, sur une plaie, sur les muqueuses, sur une inflammation. Et éviter de l’utiliser dans les cas suivants : reflux gastro-oesophagien, syndrome de l’intestin irritable, hémorroïdes et enfants de moins de 2 ans.

Share Button
ParBlanche Nathalie

PLUS JAMAIS SANS MON OIGNON, CE LÉGUME

Un aliment aux vertus antiseptiques et anti-inflammatoires

C’est quoi ce légume ?

Frère de l’ail, l’oignon fait partir de la famille des liliacées, il est également un légume proche du poireau et de la ciboulette. On trouve plusieurs sortes d’oignons au marché, leur taille et leur goût varient. Nous avons des blancs, jaunes, rouges, et parfois des verts qui sont des jeunes oignons encore appelés cébettes. Je tiens à préciser que plus il est petit, plus son goût est piquant. Quand on les découpe, ce qui nous fait pleurer, ce sont les composés soufrés. 

Ses bénéfices nutritionnels :

Les bénéfices nutritionnels des oignons changent selon leur variété, leur stade de maturation ainsi que la durée et le mode de leur conservation.
Ce légume est considéré comme un antiseptique puissant qui est riche en vitamines A, B, C, et en folate.
Il fournit en bonnes quantités les minéraux et oligo-éléments suivants : calcium, phosphore, magnésium, chrome, fer, ainsi que des fibres.

Ses vertus médicinales : 

L’oignon contient en effet du fer, indispensable à la formation de l’hémoglobine, et aide donc à prévenir et combattre différentes formes d’anémie.

La consommation quotidienne d’un demi-oignon cru seulement peut réduire significativement le taux de cholestérol ainsi que le risque de crise cardiaque.

L’oignon contient des substances anti-inflammatoires qui peuvent contribuer à réduire les symptômes d’ordre inflammatoire chez les personnes atteintes d’arthrite ou de goutte.

L’oignon aide à combattre et prévenir plusieurs infections d’origine bactérienne et s’avère efficace contre les salmonelles et Escherichia coli.
Il peut être conseillé aux personnes souffrant de tuberculose et d’infections des voies urinaires comme la cystite (inflammation de la vessie).

Que vous les consommiez crus ou cuits, les oignons aident à faire baisser naturellement la tension artérielle. Ils aident à fluidifier le sang, à dissoudre les caillots sanguins et à débarrasser le sang du mauvais gras.

Manger quotidiennement un demi-oignon cru de taille moyenne réduit de manière significative les risques de thrombose et de crise cardiaque en faisant baisser le taux de LDL-cholestérol grâce aux flavonoïdes qu’il contient.

Les fructo-oligosaccharides que les oignons contiennent stimulent le développement de bactéries utiles dans le côlon, et aident par là à y réduire les risques d’apparition de tumeurs.

Ajouter beaucoup d’oignons à votre alimentation peut aider à se débarrasser d’une constipation chronique et réduire les flatulences.

Le chrome que contient l’oignon pourrait, selon certaines études, se faire l’allié des personnes atteintes d’un diabète de type 2 en augmentant leur sensibilité à l’insuline et en favorisant la diminution de leur glycémie.

L’oignon aide à combattre la rétention d’eau, les calculs rénaux, ainsi que l’arthrite et la goutte.

Dans certaines régions du monde, on trempe de l’ouate dans du jus d’oignon avant de la placer dans l’oreille pour se débarrasser des acouphènes.

L’oignon, légume piquant, stimule la circulation sanguine et accroît la transpiration. Sa consommation est indiquée quand les températures baissent pour parer aux infections, mais aussi pour réduire la fièvre ou se débarrasser d’un rhume ou d’une grippe.

La quercétine, une substance récemment identifiée que contient l’oignon, empêche les os de se dégrader. La consommation d’oignons est donc tout particulièrement indiquée aux femmes ménopausées présentant un risque d’ostéoporose.

Mélanger dans un verre du jus d’oignon et autant de miel, puis avalez 3 à 4 cuillères à café de cette mixture quotidiennement. Ce simple geste aide à fluidifier les mucosités et à prévenir leur formation. C’est aussi une des meilleures façons de prévenir le rhume.

L’oignon est un aphrodisiaque puissant qui ne s’incline que devant l’ail, en termes d’efficacité. Les oignons blancs sont à privilégier pour cette utilisation.

Faites bouillir de l’oignon dans de l’eau jusqu’à ce que la moitié soit évaporée. Passez à la passoire et laissez refroidir avant de boire. Grâce à ses propriétés antibactériennes, cette infusion peut aider à soulager la sensation de brûlure à la miction.

Sortons avec quelques conseils et astuces concernant l’oignon 

À l’achat de vos oignons très chers #BonapPeeps, choisissez des oignons bien formés, dont la peau apparaît sèche et intacte. Évitez ceux qui commencent à germer ou qui montrent déjà des signes de décomposition, de flétrissement ou dont le bout se décolore.
Pour leur conservation, ils peuvent se garder à température ambiante, mais ils doivent se trouver dans une zone bien aérée et éloignée des rayons du soleil pour éviter la pousse de leurs racines.
Il ne faut surtout pas les conserver près des pommes de terre étant donné que les oignons absorberont l’humidité et l’éthyle qu’elles dégagent et leur putréfaction s’en trouvera précipité.
Les oignons déjà découpés doivent être conservés jusqu’à deux jours dans un réfrigérateur, une boîte ou un sachet hermétique pour prévenir leur oxydation.

 

 

Share Button
ParBlanche Nathalie

CINQ BIENFAITS INCROYABLES DU PERSIL SUR L’ORGANISME

Consommez du persil et vous obtiendrez une bonne santé

Le persil est une plante aromatique, délicate, au parfum et saveur intenses. Nous pouvons en profiter de plusieurs façons, en infusions, en salades, dans les sauces, le riz ou les viandes. La saveur qu’il apporte à nos plats est, sans aucun doute, très caractéristique. 

C’est un aliment riche en vitamines et minéraux, mais, si nous avons tendance à souffrir de calculs rénaux ou si nous sommes enceintes, il vaut mieux ne pas en consommer quotidiennement pour éviter les problèmes, à cause de sa teneur en acide oxalique.
Pour ceux qui ne sont pas confrontés à ces problèmes de calcul rénaux et grossesses, si vous n’en consommez pas encore, nous vous encourageons, commencez dès aujourd’hui, à ajouter du persil à vos plats, vos poissons, vos légumes et jus naturels. 

Au lieu de chercher à nous rendre dans des pharmacies pour chercher des compléments vitaminiques classiques, nous pouvons opter pour cette solution plus saine et naturelle : consommer des aliments riches en vitamines comme le persil.
Cette plante ne doit jamais manquer dans notre cuisine, car elle peut nous aider à renforcer notre réponse immunitaire grâce à sa forte teneur en vitamine C. 
D’autre part, il est également intéressant de savoir que le persil contient un composé chimique appelé apigénine (composé chimique de la famille des flavones, une sous-classe des flavonoïdes, qui a des propriétés anti-inflammatoires).
Notons qu’il est également un puissant antioxydant capable d’agir face aux multiples virus et bactéries.

Le persil est l’une des plantes par excellence pour prendre soin de vos reins. Il est diurétique et stimule la fonction rénale afin qu’ils puissent réaliser au mieux leurs tâches essentielles de dépuration et désintoxication de l’organisme.
De plus, il est intéressant de rappeler que grâce à sa teneur en potassium, le persil nous aide à réguler l’hypertension artérielle.

Le persil peut devenir un complément dans notre alimentation, et il est plus qu’intéressant dans certains cas de carences, d’anémie ou dans ces périodes, où nous nous sentons épuisés, à cause, du stress.
C’est en le consommant cru qu’il nous apportera le plus de nutriments possible, car il est riche en vitamine A, vitamines du groupe B B1B2B3B5B6 et B9 ou acide folique et K).
De plus, en ce qui concerne ses minéraux, nous pouvons obtenir un apport très intéressant en potassium, calcium, zinc, phosphore, fer et magnésium.

Une chose que nous ignorons peut-être, c’est qu’un déficit en vitamine K est associé à un plus grand risque de fracture osseuse. Dans notre alimentation, il est très important de consommer du phosphore, du calcium, de la vitamine C ou des vitamines du complexe B.
Toutefois, vous préoccupez-vous d’inclure dans votre alimentation des plats riches en vitamine K ?
Notons donc que la consommation régulière du persil nous apporte un bon niveau de vitamine K, idéal pour améliorer la santé osseuse, en agissant comme modificateur des protéines de la matrice osseuse. De la même manière, il améliore l’absorption du calcium et en réduit l’excrétion urinaire.

Le persil est riche en un type de flavonoïdes très spécial appelé myricétine. Cet élément nous aide à réguler les niveaux de sucre dans le sang et à diminuer la résistance à l’insuline.
De plus, il possède des propriétés anti-inflammatoires, il nous aide à réguler le niveau de graisse dans le sang.
Grâce à ces propriétés, nous ne combattons pas seulement l’apparition du diabète, mais, nous prenons également soin de notre santé cardiovasculaire en réduisant également l’inflammation artérielle.
N’hésitez pas à vous préparer de bonnes infusions au persil et au citron après vos repas.

 

Share Button
ParBlanche Nathalie

LE TARO ET SES NEUF VERTUS MÉDICINALES

Je ne le savais pas, impressionnant !

Le taro répond aux recommandations des nutritionnistes, car il renferme des amidons, des protéines, des lipides et de nombreuses vitamines qui permettent de soigner beaucoup de maladies. Ses feuilles et ses racines se mangent, ainsi nous pouvons diversifier nos habitudes alimentaires. Nous  consommons ses racines sous différentes formes cuites, grillées, en purée, et même en gâteau. 
Entrons directement dans le vif du sujet en vous citant les neuf bienfaits du taro sur notre santé.

Commençons par ce problème de fatigue que nous rencontrons tous les jours. Si vous voulez réduire la fatigue après un effort physique, n’hésitez pas à consommer le taro. Avec son faible indice glycémique, il permet de maintenir votre énergie beaucoup plus longtemps. Il n’est pas étonnant que ce tubercule soit l’aliment favori des sportifs. 

Bon à savoir : En utilisant également ses feuilles, vous pouvez combattre la transpiration. 

Pour les préparations culinaires avec le taro, vous pouvez le marier avec d’autres aliments, tels que la viande ou le poisson.

En parlant de consommation, il est important de souligner que le taro facilite la digestion.
Cet aliment est salué pour ses vertus digestives depuis longtemps. Malgré sa forte teneur en protéines, il est simple à digérer et permet de faciliter le processus de digestion. 

Bon à savoir : Si ses tiges sont capables de prévenir les troubles digestifs, ses feuilles permettent de soigner la diarrhée. Ce tubercule peut aussi limiter les vomissements tout en protégeant des tendances nauséeuses. Voilà pourquoi il est recommandé aux femmes enceintes, surtout pendant les premiers trimestres de grossesse où les nausées du matin sont quotidiennes.

Vous voulez rester jeune ? C’est simple, consommez du taro de temps en temps. Excellente source d’antioxydants, ce tubercule permet de réduire le processus de vieillissement. Sa consommation régulière aide à maintenir la santé de votre peau en l’hydratant et en améliorant le derme autour des yeux. 

Bon à savoir : En cas de plaies ou de blessures, ce légume tropical facilite aussi la cicatrisation.

Si vous souffrez de diabète ou vous êtes susceptible d’en souffrir, il est possible de le traiter naturellement avec le taro, car il permet de maintenir à la normale le niveau de sucre dans le sang. Pour ce faire, vous pouvez utiliser les racines ou les feuilles. Comestibles, ils apportent les nutriments indispensables pour contrôler le taux de glycémie afin de toujours rester en bonne santé. 

Bon à savoir : Par ailleurs, vous pouvez également faire confiance à ce légume pour réduire les problèmes d’hypertension artérielle et les maladies cardiovasculaires.

Pour garantir la santé de vos os, faites appel aux bienfaits du taro puisqu’il prévient et soigne toutes les maladies des os fragiles. Il est donc parfait pour traiter l’ostéoporose. 

Bon à savoir : En consommer de temps en temps permet également de favoriser la santé des dents et gencives. 

En cuisine, ce légume-racine peut être accompagné de nombreux plats. Vous pouvez cuire à la vapeur et les mélanger avec d’autres tubercules.

Très nutritif, le taro ne reste pas moins un aliment minceur, car une tasse de ce légume cuit ne rapporte que 187 calories à votre organisme. C’est une excellente coupe faim pour garder la ligne de manière saine, et voilà une autre bonne raison d’intégrer cet aliment dans votre régime alimentaire. 

Vous avez des problèmes de vue ? Il suffit de le consommer ainsi que ses feuilles. En plus d’améliorer votre capacité visuelle, ce légume intervient aussi dans l’hydratation de vos yeux. Ce n’est pas tout, car ce tubercule aide également à réduire les risques de cécité nocturne. 

Bon à savoir : Grosso modo, les vertus de ce légume viennent à bout des faiblesses des cinq sens puisque sa consommation fréquente permet aussi de traiter les problèmes d’audition.

Le taro est un produit naturel qui maintient vos cheveux en bonne santé. Le traitement avec ce légume aide à préserver leur couleur tout en permettant d’avoir un effet lustré. Vous n’avez plus besoin d’utiliser les produits industriels pour prévenir la chute de votre chevelure.
Astuces : vous pouvez faire un masque à base de cet aliment, que vous appliquerez sur les cheveux en les massant doucement. Laissez agir pendant quelques minutes, puis rincez.

Pour améliorer votre immunité, faites entrer le taro dans vos habitudes alimentaires. Ses feuilles, sa tige et ses racines contiennent des éléments nutritifs qui optimisent vos anticorps. Ainsi, votre organisme est protégé et résiste aux microbes et aux virus de toutes sortes. 

Bon à savoir : En cas de rhume ou autres épidémies, le taro intervient pour combattre contre le « non-soi » de votre corps, et en cas d’infections, il empêche la propagation des microbes.

TARO

Source : Afrique femme

 

 

Share Button