Archive de l’étiquette Recette

ParBlanche Nathalie

LA PAROLE DU CHEF : AVEC REN DA BY ORNELLA YEPMOU

Aujourd’hui dans la parole du chef, notre collaboratrice Ornella est allée à la rencontre de l’artiste musicienne REN DA. Vous vous posez sûrement la question de savoir pourquoi elle ? Bah tout simplement parce qu’en-dehors de son talent de chanteuse, elle est également cheffe, oui propriétaire d’un restaurant qui ré-ouvre d’ailleurs ses portes demain des 12 heures précise. Son restaurant s’appelle la petite Bantoue et est situé à Mimboman Shakespeare, vers l’église de la maetur, nous sommes bien là à Yaoundé.

Bonjour REN DA, comment vous retrouvez vous dans la restauration ?
Je vais dire que c’est inné. Ma maman était une grande cuisinière, et c’est à travers elle que j’ai eue cet amour pour la cuisine.  J’y suis depuis mon enfance, je l’ai choisi par passion, parce qu’il faut aimer ce qu’on fait. Au fil du temps, cela m’a conduit au professionnalisme et m’a donné l’envie de faire de la cuisine un métier. Professionnellement parlant, je suis opérationnelle depuis plusieurs années. J’ouvre d’ailleurs mon tout premier restaurant il y a 7 ans.

Qu’avez-vous cuisiné pour la première fois ?
Mon premier plat ? (rire) c’était le mbongo tchobi un met de chez moi. Du mbongo de poisson et j’adore le cuisiner. 

Comment travaillez vous votre visibilité ?
Pour ce qui est de ma visibilité, j’essaye de la travailler avec l’aide de mes ami(e)s et nombreuses personnes qui me soutiennent. Je dirais que partout où je suis capable de passer pour essayer de me faire vendre, je le fais. Radio, télé, presse écrite, internet avec l’avènement des réseaux sociaux bref, sur toutes les plateformes possibles, tout ce qui peut me vendre

Waouh ! Vous mettez toutes les chances de votre côté. Et si vous nous parliez des difficultés que vous avez rencontré dans vos débuts.
Rien n’est facile, tous les débuts ont toujours été difficiles, très compliqués, avoir de la clientèle et la fidéliser n’est pas chose facile. C’est en commettant des erreurs qu’on essaie d’apprendre. Aujourd’hui, j’apprends de mes erreurs, mais ce n’est pas évident parce que dès le départ, il faut faire asseoir le projet, chose qu’on ne fait généralement pas au début. La preuve, je suis à mon troisième restaurant. Le deuxième, je venais de le fermer à Tropicana, parce que l’endroit , du moins le coin n’était pas assez commercial et il fallait changer. Là, je l’ai changé, j’ai changé de quartier. Je suis en train d’ouvrir un autre restaurant, de déplacer le restaurant d’un quartier à un autre. Je le ramène à Mimboman Shakespeare vers l’Eglise de la maetur. Il y a énormément de choses, mais de nos erreurs, on apprend. Aujourd’hui par exemple, je sais qu’il faut mener une étude de marché, bien choisir le coin, monter un business plan, ce que je ne faisais pas avant.

En dehors de la restauration avez-vous d’autres activités ?
En dehors de la restauration, je suis artiste musicienne camerounaise. J’ai deux albums à mon actif et je suis en train de mettre sur pied un maxi single intitulé ‘’Renaissance’’ c’est du Makune un rythme de chez moi. Je suis allée me heurter à ça, mais à la base, je suis une artiste qui fait dans la variété (Makossa, zouk…). Vous pouvez découvrir ce que je fais sur ma chaîne YouTube REN DA. En plus, je suis une business woman, restauration, vestimentaire. Je commercialise des vêtements et chaussures, femmes, enfants et parfois hommes aussi. J’adore faire du business comme activité supplémentaire.

Quel est votre bilan, si on revenait en arrière et on vous demandait de vous lancer dans ce secteur quelle serait votre réponse ?
Bah, le bilan n’est pas rose, rose, rose, mais il n’est pas morose non plus. On va dire ça comme ça. Et si on me demandait de changer, Non. Je suis business woman, je ne me vois pas en train de faire autre chose et puis, je suis une passionnée de la cuisine et de la musique. Je ne vois pas revenir en arrière et faire autre chose. C’est mon moi, mon comme ça, comme on dit souvent (rires) !

À quel niveau vous voyez vous dans cinq ans ?
Dans cinq ans s’il plaît à Dieu, car l’homme propose et Dieu dispose. Aujourd’hui, il faut survivre, mais si jamais il m’arrive d’être encore en vie dans cinq ans, bah je projette beaucoup de choses. Comme avoir un restaurant à Douala, Bafoussam. Une chaîne de restauration quoi. C’est ce que je projette, il faut que je grandisse. Il faut toujours rêver grand. 

Quels conseils donnerez vous à ceux qui veulent suivre vos pas ?
Un conseil aux jeunes qui aimeraient suivre mes pas, c’est d’avoir déjà beaucoup de discipline dans sa vie. Aimer ce que l’on fait surtout, parce que les réalités sont souvent autres et quand on n’aime pas vraiment ce qu’on fait, on se casse la gueule et on se décourage très vite. Par contre, quand on aime ce qu’on fait, on persévère et on travaille beaucoup. Il faut faire beaucoup de recherches, travailler tout le temps. Essayer de créer, parce que c’est ce qui vous rend différent. Une fois que vous êtes différents, vous attirez des personnes assez curieuses, qui veulent découvrir ce que vous faites. C’est ce que j’essaye de faire. Vous allez par exemple faire un plat de tapioca, je vais aussi le faire, mais au niveau de la présentation, ce que je vais rajouter dans mon plat, c’est ce qui va faire la différence et on aura envie de goûter, de regarder. Donc, il faut beaucoup de discipline, beaucoup travailler, beaucoup de recherches.

Quel est votre plat préféré ? 
Mon plat préféré c’est le Mbongo ngick c’est-à-dire le mbongo de porc-épic comme je suis Bassa, j’adore le mbongo de porc-épic.

Pour sortir, pouvez vous partager avec nous une de vos astuces ?
Oui. Alors, astuce pour garder les citrons toujours frais. Mettez les juste dans un bocal cassable avec de l’eau, remplissez l’eau, ils seront toujours frais, ils ne vont pas pourrir. 

Vous pouvez suivre REN DA via sa page officielle Ren Da officiel, son profil Facebook Ren Da. Rejoindre son groupe culinaire sur Facebook « Ren » Saveurs » Restaurant Service Traiteur en ligne sur Yaoundé »  et également le groupe Facebook de son restaurant la petite Bantou

 

Share Button
ParBlanche Nathalie

LES BIENFAITS EXTRAORDINAIRES D’EAU DU RIZ

L’eau de riz est cette eau qui provient de la cuisson du riz. Elle regorge de vitamines et minéraux qui sont sources de nombreux bienfaits. C’est d’ailleurs depuis longtemps, l’un des secrets des femmes asiatiques. 
Comment recueillir cette eau et profiter de ses bienfaits ?
Commencez par faire bouillir votre riz sans ajouter du sel. Il est conseillé dans ce cas, de rajouter du sel après avoir extrait l’eau du riz que nous allons utiliser. Pour de meilleurs résultats, préférez le riz blanc bio. Une fois le riz cuit, égouttez-le et gardez l’excès d’eau dans un bol. Mettez ce bol au frigo, et n’utilisez l’eau de riz qu’une fois refroidie. Vous pourrez conserver votre eau de riz au frigo jusqu’à 6 jours.
Maintenant que vous savez comment en faire, voici toutes les raisons pour lesquelles vous pourrez l’utiliser.
Elle aide à protéger notre corps contre le cancer
La consommation régulière d’eau de riz aide à prévenir le cancer. En effet, elle a un effet sur le pH de notre corps et, en aidant à l’équilibrer, elle lui permet de renforcer la protection de notre corps contre le cancer.
Elle combat l’acné et l’eczéma
Pour l’acné, versez un peu d’eau de riz sur un coton et appliquez celui-ci sur vos boutons. Grâce à ses propriétés anti-inflammatoires, elle aidera à le faire disparaître.
Quant à l’eczéma, il vous suffit d’en mettre sur les zones touchées, et de répéter régulièrement. Les résultats devraient commencer à se voir après quelques applications.
Elle rend la peau plus belle et plus jeune
Elle hydrate notre peau, aide à resserrer ses pores et lui donne de l’éclat, tout en la rendant douce. Elle arrive aussi à cacher les petites imperfections de notre visage.
Grâce à l’acide para-amino-benzoïque qu’elle contient, elle permet de protéger notre peau contre les rayons du soleil et peut agir comme anti-inflammatoire et soulager les irritations.
L’eau de riz est également un véritable allié pour garder notre peau jeune. Les antioxydants et l’inositol qui la composent participent à la régénération et à la croissance des cellules de la peau. Cela permet de la rendre plus ferme et de garder son élasticité, ce qui aide inévitablement à lutter contre son vieillissement.
Pour profiter de tous ces bienfaits, il vous suffit de verser un peu d’eau de riz sur un coton et de l’appliquer sur votre visage une fois par jour comme lotion.
Elle rend la peau douce
C’est simple : si vous en versez dans votre bain, vous en ressortirez avec une peau de bébé. Tout cela grâce aux vitamines et minéraux qu’elle contient!
Elle aide à mieux digérer
Elle soigne la flore intestinale, permettant ainsi à l’intestin de mieux fonctionner. Cela évite les ballonnements, mais aide aussi à soulager les problèmes intestinaux tels que la diarrhée et la constipation. Elle peut même servir comme moyen de prévention de la gastro-entérite!
Pour faciliter votre digestion, buvez simplement un verre d’eau de riz. Si vous voulez lutter contre la diarrhée, ajoutez-y une pincée de sel.
Elle empêche la déshydratation
L’eau de riz est un excellent moyen de se réhydrater. Elle est donc recommandée pour les personnes qui ne boivent pas assez d’eau et qui pourraient souffrir de déshydratation, comme les personnes âgées.
Elle nous donne de l’énergie
Si vous êtes malades, si vous vous sentez très fatigués ou simplement si vous manquez d’énergie, prenez deux verres d’eau de riz par jour. Grâce aux nutriments qu’elle contient, elle vous donnera l’énergie que vous avez perdue et vous boostera. Elle est ainsi spécialement recommandée pour les personnes âgées et les enfants, mais aussi pour les femmes qui viennent d’accoucher et qui n’ont pas encore repris toutes leurs forces.
L’eau de riz est également utilisée par les sportifs. En effet, elle favorise la régénération musculaire et fournit les glucides nécessaires pour nous donner de l’énergie.
Elle rend les cheveux doux et brillants
Utilisée comme après-shampoing, l’eau de riz est parfaite pour rendre vos cheveux soyeux. Après avoir lavé vos cheveux, versez de l’eau de riz dessus et frictionnez légèrement vos cheveux avant de les rincer à nouveau, avec de l’eau claire cette fois. L’eau de riz viendra ainsi fortifier le cheveu et refermer les écailles, ce qui leur donnera une belle touche de brillance.
Vous pouvez aussi utiliser l’eau de riz en masque capillaire. Pour cela, laissez-la agir pendant quelques minutes sur vos cheveux. Cela les rendra plus lisses.
Elle augmente la production du lait maternel
Grâce aux vitamines et minéraux qu’elle contient, l’eau de riz peut stimuler la production de lait maternel et, est donc conseillée chez les femmes qui allaitent. Pour cela, il vous faudra en boire plusieurs verres par jour.
Share Button

ParBlanche Nathalie

LA SALADE D’AVOCAT AUX CREVETTES POUR LA FORME

 La salade avocat aux crevettes est l’assurance d’une entrée réussie, pleine de fraîcheur et d’énergie. Une salade régénératrice, pleine de couleurs et de vitamines, elle ravira vos papilles et celles de vos invités, c’est certain !

Ingrédients pour 2 personnes

Pour la salade :

  • 2 avocats
  • 500 grammes de crevettes décortiquées
  • 2 tomates
  • 1 oignon

Pour la sauce :

  • 3 cuillères à soupe d’huile d’olive
  • 2 cuillères à soupe d’eau
  • 2 cuillères à soupe de jus de citron
  • 2 cuillères à café de moutarde ancienne
  • 1 pincée de sucre
  • Sel, poivre et ail haché

Préparation de la recette

  1. Laver vos éléments
  2. Éplucher les avocats et les couper en lamelles.
  3. Couper les tomates en tranches.
  4. Émincer l’oignon. Couper les crevettes en petits morceaux.
  5. Mélanger dans un bol la moutarde, le sucre, le jus de citron, l’huile d’olive, l’ail haché, le sel, le poivre et ajouter les avocats, les tomates et les crevettes.
  6.  Mélanger et servir frais.

Vous pouvez également ajouter du concombre si vous le souhaitez !

Share Button
ParBlanche Nathalie

MA SPÉCIALITÉ CULINAIRE : SAUCE À L’OIGNON

Recette by viviane

Hello très chers #BonapPeeps, celle qui nous donnera sa recette ce jour, c’est une de nos #BonapPeeps peu active, mais suit tout ce que nous faisons.
Elle a tenu à partager la recette de sa délicieuse sauce aux oignons.


Coucou Bonappétit Cameroun, alors ma spécialité culinaire est la sauce aux oignons. Ma sauce est assez particulière puisque je rajoute des ingrédients particuliers. Exemple, pendant que d’autres font toujours cette sauce avec du poulet, je la fais avec des Boulettes de viande de bœuf et je rajoute un peu de vinaigre balsamique ainsi que de la moutarde, celle de Dijon par excellence.
Commençons avec les ingrédients pour réaliser mes boulettes revisitées. Nous avons besoin de :

  • Huit biscuits sans crème au choix (Moi par exemple, j’utilise toujours petit-beurre. Nous devons concasser nos biscuits.)
  • Deux œufs (que je bats directement et réserve)
  • Deux cuillerées à soupe de lait
  • Un kilo de viande de bœuf correctement hachée
  • Deux cuillerées à soupe de moutarde de Dijon
  • Deux cuillerées à soupe d’huile raffinée
  • Une cuillerée à soupe de beurre
  • Une gousse d’ail râpée
  • Sel et poivre blanc

Comme ingrédients pour sauce, nous avons :

  • Deux cuillerée à soupe de fécule de maïs
  • Bouillon de poulet en sachet
  • Sept oignons (que je découpe en émincés)
  • Trois cuillerées à soupe de beurre
  • Deux cuillerées à soupe de miel liquide (du bon miel)
  • Deux cuillerées à soupe de vinaigre (de préférence le vinaigre balsamique)
  • Une cuillerée à soupe de moutarde (je vous recommande la moutarde de Dijon.)
  • Du persil haché pour la décoration à la fin de la cuisson

Passons maintenant à la phase de préparation. Entrons avec nos boulettes :
⇒ Dans un saladier mélangeons le lait avec nos œufs déjà battus
⇒ Ajoutons nos biscuits et laissons tremper pour les rendre tendres
⇒ Ajoutons notre moutarde, ail haché, une pincée de sel, ainsi que du poivre.
⇒ Dès que cette combinaison est bien mélangée, faisons nos boulettes avec nos mains bien lavées au préalable. La grosseur doit être proportionnelle à notre bouche.
⇒ Ensuite plongeons les dans une marmite venant de faire fondre notre beurre et laissons cuire nos boulettes pendant 30 minutes minimum, en les retournant à mi-cuisson.

Pour réaliser notre sauce :
⇒ Dans un bol délayons notre fécule de maïs avec le sachet de bouillon de poulet
⇒ Dans une autre marmite, faisons fondre de nouveau notre beurre réservé pour la sauce
⇒ Ajoutons nos émincés d’oignons et faisons cuire jusqu’à ce qu’elles commencent à caraméliser
⇒Rajoutons du miel et mélangeons, cuire 30 secondes puis ajoutons du vinaigre et faisons cuire jusqu’à sirupeux.
Cette opération se fait assez rapidement.
⇒ Ensuite, additionnons le mélange de bouillon/fécule avec notre moutarde de Dijon, mélangeons au reste du contenu de la marmite, remuons pendant deux ou trois minutes.
Notre sauce est déjà prête, mais mettons la en attente pendant que l’on fait frire nos boulettes.
⇒ Dans une poêle, faisons fondre le beurre avec l’huile, ajoutons nos boulettes et faisons frire. 
Aussitôt, que nous avons fini avec nos boulettes, réchauffons notre sauce et servir les boulettes en les nappant de sauce et saupoudrer de persil. Le complément est au choix

 

 

Share Button
ParBlanche Nathalie

SALADE DE POMMES DE TERRE AUX ŒUFS

Une délicieuse recette de crudités proposée par « Enjoy Cooking »

Ingrédients en image

Il s’agit de quoi comme ingrédients très chers #BonapPeeps ? Les proportions varient ! Alors pour réaliser le dressing (sauce légère pour crudités et salade), vous avez besoin de :

  • 1/2 Tasse de mayonnaise
  • 2 CàS (cuillère à soupe) de moutarde
  • 2 CàS de vinaigre blanc
  • Du sel
  • Une CàS de relish (une préparation cuite ou marinée, faite à partir de légumes préparés, et typiquement utilisée en tant que condiment)
  • 1/2 ou plus de tasse d’huile d’olive ou raffinée
  • Poivre noir
  • 2 CàS de persil haché
  • Une gousse d’ail

Mélangez très bien tous ces ingrédients pour obtenir votre délicieuse sauce.

Et pour réaliser votre salade très chers #BonapPeeps, vous avez besoin de :

  • 5 Pommes de terre bouillies et coupées moyennement
  • Une grosse tomate fraîche
  • Un petit concombre
  • Un peu d’oignon rouge
  • De l’avocat (qui est facultatif, bien sûr)

Mélangez tout, excepté les œufs. Après avoir tout mélangé, ajoutez les œufs et arrosez avec un peu de dressing.

C’est une salade qui se sert froid, et vous pouvez la manger simplement ou avec du pain, ça dépend de vous !

 

Share Button
ParBlanche Nathalie

MA SPÉCIALITÉ CULINAIRE : LE NDOLÉ

La Recette by Danielle

Ce jour l’une de nos plus fidèles #BonapPeeps a accepté partager avec nous la recette du plat qu’elle adore le plus cuisiner. Même si elle fut partagée par un sentiment mitigé, il est important de souligner que ce plat occupe la première place du top 3 de ses réalisations culinaires. Danielle aka Napo la Kémetkoise a décidé de nous livrer le secret de la réussite de son Ndolé à la Batouri, sa commune d’origine.


Hello Bonappétit Cameroun, alors voici pour vous la recette d’une de mes spécialités culinaires. Comme ingrédients, nous avons tout simplement besoin de :

Ingrédients

Ingrédients (Suite)

Ingrédients (fin)

Je tiens à préciser que pour cette recette, j’ai acheté les feuilles déjà coupées et surgelées, comme vous le voyez sur la première photo des ingrédients.

Nous allons faire notre cuisine en cinq étapes.

Le Lavage des feuilles de Ndolé.

Un petit conseil très chers #BonapPeeps, la première étape n’est pas vraiment obligatoire lorsque vous achetez les boules de Ndolé, mais je recommanderais de la faire quand même. C’est très simple:

  • Faites bouillir les feuilles dans une grande marmite remplie d’eau.
  • Après ébullition, retirez les feuilles à l’aide d’une passoire.
  • Versez et changez l’eau.
  • Répétez l’opération au moins deux fois.

Cette étape permettra d’enlever l’amertume des feuilles et les grains de sable s’il y en a bien évidemment.

  • Faites bouillir les arachides pendant 5 minutes.
  • Puis laissez les refroidir et  faites une pâte avec un peu d’eau, au robot mixeur avec piment, ail, oignon, poivre blanc et poireau.

  • Chauffez l’huile et faites revenir les oignons.
  • Ajoutez la viande et faites dorer pendant quelques minutes.

  •  Ajoutez la pâte d’arachides et l’eau.
  • Laissez la viande et la pâte d’arachides cuire au moins pendant 40 minutes.

  • Ajoutez les feuilles de Ndolé, puis les écrevisses séchées, le sel, le cube.
  • Réduisez le feu et laissez mijoter pendant 30 minutes.
  • Tournez la sauce de temps en temps pour éviter que ça colle au fond de la marmite.
  • Ensuite chauffez l’huile à nouveau, y ajouter l’oignon, versez ensuite dans la marmite de ndolé.
  • Et enfin, laissez encore mijoter pendant 5 minutes.

Voilà votre ndolé est prêt! Servez avec du miondo, du manioc ou du riz.

Prêt !

 

 

Share Button
ParBlanche Nathalie

QU’EST CE QUI SE PRÉPARE EN CUISINE? UNE SAUCE?

La recette de la fameuse sauce aux aubergines accompagnée d’olives et de queue de bœuf

Cette sauce a été l’objet de pas mal d’interrogations ! Mais laissez moi vous rassurer en vous disant qu’elle est très facile à réaliser. Concoctez là simplement avec amour tout en respectant les étapes. Et la réussite se fera acclamer par le grand public rien qu’en reniflant l’odeur de votre sauce, je n’ose même pas imaginer cette réalisation dans ma bouche mettant en extase mon palais et mes glandes salivaires !
Comme ingrédients, vous avez tout simplement besoin de :

Tableau d’ingrédients, y ajouter également de l’huile raffinée.

  • Épluchez les oignons et les détailler en rondelles.
  • Épluchez les gousses d’ail, ôtez le germe et les émincer.
  • Équeutez et épépinez les poivrons, puis les couper en petits dés.
  • Ôtez la partie fibreuse à la base des tomates et les couper en gros dés (environ 2 cm).
  • Découpez les olives en 4 et les aubergines en gros dés également.
  • Nettoyez votre queue de bœuf et découpez en morceaux de quatre à cinq centimètres de longueur.

Aliments découpés

Je tiens à préciser que la queue de bœuf est un mets absolument délicieux quand elle est bien préparée. Oui, la cuisson est longue, mais plus c’est long, plus c’est … Vous connaissez la suite, donc vous pouvez imaginer toutes les saveurs ! Je vous conseille de laisser surprendre vos papilles !

Bon, dans une cocotte, mettre 3 cuillères à soupe de notre huile raffinée.
Quand l’huile est chaude, faire revenir nos morceaux de queue de bœuf de tous les côtés pendant 3 minutes maximum.
Ajoutez l’oignon et l’ail émincés, remuez le tout pendant 3 minutes. Salez, poivrez et rajoutez de l’eau. Fermez la cocotte et laissez cuire à feu moyen pendant près de 2 heures, remuez de temps en temps. Quand vous avez l’impression que votre viande commence à devenir tendre, rajoutez tous les autres ingrédients (aubergines, tomates, olives) remuez pour bien mélanger les ingrédients. Ajoutez de l’eau et vérifier à nouveau l’assaisonnement (salez, poivrez et assaisonnez de nouveau si le besoin se fait ressentir). Replacez un couvercle sur la marmite et laissez cuire à feu moyen près d’une 1 heure.

Je vous ai prévenu que ça va être long à cause de notre queue de bœuf. Petites précisions, de temps en temps, surveillez la cuisson et remuez vos queues de bœuf toutes les quinze minutes environ afin de bien mélanger les saveurs.
Si votre sauce continue de bouillir après que vous ayez réduit la flamme, baissez le feu un petit peu plus, à feu doux, c’est mieux. Vos délicieuses queues de bœuf doivent cuire lentement dans l’eau frémissante, mais pour que votre viande soit tendre, le bouillon ne doit pas bouillir.
Une fois, la cuisson terminée, au bout de trois heures au maximum, retirez la marmite du feu et posez-la sur la table de cuisine.
Accompagnez votre bouillon avec n’importe quel complément, je vous laisse la latitude de faire un choix !

Notre fameuse sauce aux aubergines accompagnée d’olives et de queue de bœuf (Résultat final).

 

Share Button
ParBlanche Nathalie

PEPPER SOUP UN VRAI TOURBILLON D’ÉPICES

La recette à la Camerounaise

Quand sapidité et piment se mélangent pour donner la pepper soup, nous avons l’impression d’être emportés au pays des délices. Les Sawa disent « pèpè soup », cela veut tout simplement dire la soupe pimentée toujours avec un poisson, ça peut être du machoiron, du bar, du capitaine, ou de la carpe. Mais moi je vous conseille le machoiron ou le capitaine.

Le secret pour réussir cette savoureuse sauce est très simple, particulièrement pour l’une de nos #BonapPeeps @Aminamalone Malone, voici la recette.

Comme ingrédient, nous avons besoin d’un demi litre d’eau, du sel, et de :

Ingrédients

Ingrédients suite

Préparation

Première étape : Nettoyons les poissons. Si ce sont les machoirons, trempons-les dans de l’eau tiède et frottons-les avec un citron vert. Il faut les nettoyer plusieurs fois parce que c’est un poisson assez délicat.

Deuxième étape : Coupons le poisson choisit en tronçons et réservons dans une bassine contenant de l’eau salée.

Troisième étape : Prenons une poêle et faisons légèrement brunir nos amendes de Ricinodendron heudelotiie communément appelé ndjansang. Faisons brûler les cosses de pèbè et décortiquons-les. Ensuite écrasons à sec tous ces condiments sans oublier l’ésèsè.

Quatrième étape : Mixons tomate, oignon, gingembre frais, la moitié du piment sans les graines internes et réservons.

Cinquième étape : Prenons nos tronçons de poissons, rinçons-les avec de l’eau froide. Remettons-les dans la bassine et versons-y tous les ingrédients écrasés et mixés. Ajoutons sel, cube, un peu de notre huile et le reste de piment. Mélangeons bien et versons le contenu dans une casserole à fond épais.

Sixième étape : Posons notre casserole avec son contenu sur un feu doux et laissons frémir quelques minutes (environ 2 à 3 minutes).

Enfin la septième étape: Ajoutons notre demi-litre d’eau. Laissons cuire à feu doux pendant 20 minutes. Rectifions l’assaisonnement si la nécessité se présente, et laissons cuire à nouveau pendant 5 minutes.

Nous pouvons accompagner notre pèpè soup avec du plantain vapeur, pilé, ou du riz.

Un dernier détail très chers #BonapPeeps, à servir chaud.

 

Share Button
ParBlanche Nathalie

Découvrez la meilleure recette de mouton lors de la dernière Tabaski

 Quand Ragoût et Haricot blanc se mêlent,un régal pour nos papilles gustatives

Lors de la dernière fête de la Tabaski, j’ai eu l’honneur et le privilège de goûter presque tous les plats préparés avec du mouton. Invitée par 7 familles musulmanes en tout, oui ça fait beaucoup !!! Imaginez mon ventre à la fin de cette journée!!!

Foie de mouton en sauce, Moussaka au mouton, Timbale d’aubergines au mouton, Ragoût de mouton aux haricots blancs, cervelles de mouton au coulis de tomates, épaule de mouton aux haricots verts, tourte au mouton et pommes de terre, riz à la tomate et au mouton et enfin couscous au mouton, tous ces plats sont allés dans mon ventre, oui oui!!!

J’ai commencé à Bonaberi plus précisément Besseké, un quartier qui est avant Bonassama en allant vers le pont sur le Wouri. Ensuite je suis allée finir à New-Bell, petite précision,c’est très important de le souligner, c’était des plats faits maison, par les dames de ces foyers. Mais celui qui a séduit mes papilles gustatives parmi tous ces plats, fut le ragoût de mouton aux haricots blancs. Je ne peux pas vous donner la raison exacte, mais quand j’ai mis la première fourchette dans ma bouche, je fus directement emportée par la délicieuse saveur et le goût excellent de ce plat.

Comme je vous adore très chers #bonapPeeps, je vais partager cette recette avec vous. Vous n’avez pas besoin d’attendre une invitation ou la fête de la Tabaski !!! Vous-même vous pouvez préparer ce plat chez vous, et  pourquoi pas, ce weekend. Alors, à vos feuilles… stylos… et notez …

Préparer du Ragoût de mouton aux Haricots blancs prend énormément de temps mais cela en vaut la peine, parce que le résultat final est tout simplement savoureux.

Fiche technique :

Pour : 3 personnes

Temps de préparation : 25 min

Temps de cuisson : 3 h 10 min

 

Notre préparation se fera en 10 étapes je préfère ainsi pour ne pas  alourdir le texte très chers abonnés.

Astuces : A la finition quand tout est cuit, mettez deux tranches de pain beurrées de moutarde afin de dégraisser  le ragoût (la moutarde donne un bon petit goût  supplémentaire). Surtout, enlevez-les avant de servir.

Voilà, vous savez tout et n’hésitez surtout pas chers abonnés, invitez moi déguster lorsque vous allez réaliser ce magnifique plat ( rires) !!!

Share Button