Archive de l’étiquette Radio

ParBlanche Nathalie

LE PLAT PRÉFÉRÉ DE NOTRE GUEST : PASCAL PIERRE

« … tient la note de 18/20 dans mon estime … »

Notre personnalité de cette nouvelle édition « Le plat préféré de notre GUEST » est Pascal Pierre BENGONO. Un monsieur, qui au milieu des années 90 est entré dans la mémoire de tous les auditeurs et téléspectateurs de la CRTVIl a été aux commandes d’une très grande émission dénommée « Tube Vision« . C’est d’ailleurs après ce bref passage dans cette chaîne de télévision, qu’il découvre d’autres horizons, et devient ce qu’il est aujourd’hui.
Son nom et prénom évoquent tellement de choses positives. À l’instar de ses différentes actions en faveur de la culture nationale et de la diaspora camerounaise. Doté, d’une éloquence remarquable et d’une sympathie contagieuse, il est l’un des plus doués de la Communication au Cameroun. C’est un acteur culturel aux multiples casquettes. Presque, toujours entre deux avions. Il est également partagé entre deux mondes : le Caritatif et l’événementiel.
Donc ce qu’il faut retenir de manière brève sur Pascal Pierre BENGONO, est qu’il est un journaliste/présentateur de télévision et radio de grand renom. Consultant et animateur majeur dans le monde de l’événementiel. Un acteur engagé du caritatif, éducatif et social. Et compte terminer sa carrière dans la production.


Bonjour Pascal Pierre et merci d’avoir accepté de nous recevoir malgré votre court séjour au Cameroun.

Bonjour Bonappétit Cameroun, pas de quoi !

Dites-nous, c’est quoi votre plat préféré ?

En ce moment, je suis vraiment à fond la caisse dans du eru, plat typique du Sud-ouest Cameroun, qui en ce moment tient la note de 18/20 dans mon estime.

D’accord et pour quelle raison ?

Ce n’est pas pour faire oui/non. Aucune raison. 
Naturellement, il faut dire que j’ai passé les trente premières années de ma vie dans l’ignorance de la saveur et du goût de ce plat. Je n’avais jamais goûté au eru, parce que je détestais sans raison. 
Un ami m’avait même conduit dans un restaurant pour me faire dépasser ce blocus. Volontiers, j’avais accepté, mais après avoir essayé de goûter, j’avais tout de suite bloqué, c’était pas passé. 
Mais il se trouve que depuis quatre ans aujourd’hui, je suis un fan inconditionnel. Et ceci grâce à mon meilleur ami au nom de Bony DASHACO, qui est du Sud-ouest. 
Il m’avait amené dans sa résidence en tant qu’invité chez lui à Buéa. 
Et au cours des différents repas qu’on prenait, je le voyais manger avec appétit. 
Et bien, comme on dit souvent l’appétit vient en mangeant, je suis allé goûter une fois, deux fois et puis hop, c’est parti tout seul, et j’ai accroché. 
Voilà la petite d’amour avec ce plat.

Je vois et comme on dit parfois mieux vaut tard que jamais !(rires)
J’imagine que vous le consommer uniquement quand vous êtes au terroir ?

Effectivement, c’est le plat que je préfère le plus quand j’arrive au Cameroun. Il y a d’ailleurs un restaurant particulier à Yaoundé, situé du côté de Tsinga, c’est la meilleure cuisine du eru, le nom m’échappe, mais bon ce n’est pas grave. 

Ce n’est pas grave. Je vais retrouver ce restaurant !
Merci Pascal Pierre et excellente fin de journée !

Je vous en prie. Pareillement !

Share Button
ParBlanche Nathalie

LE PLAT PRÉFÉRÉ DE NOTRE GUEST : DARICHE NEHDI

La Guest de ce jour est Dariche NEHDI, un grand acteur du showbiz camerounais.
Web journaliste, mondoblogueur RFI, créateur du mouvement #BidoungChallenge qui a fait le tour de la planète. 

Auparavant Rédacteur en chef de www.culturebene.com et animateur pendant plusieurs années notamment à Radio campus Université de Dschang, Radio Environnement, Kora FM et Mo Radio tous dans la ville de Yaoundé. 

Co-founder de pas mal de médias en ligne et à ses temps perdus, il arbore la casquette de promoteur culturel voire manager.
C’est un jeune monsieur qui a su braver les échelons. Il se sent enfin prêt à profiter personnellement de son background cumulé lors de ses expériences sur le terrain en tant qu’un maillon indispensable dans le monde du showbiz. 

Aujourd’hui Dariche NEHDI est le CEO de DN Consulting une agence constituée d’une jeune équipe professionnelle, dynamique, possédant une motivation sans faille. Et spécialisée dans: Promotion digitale, Management, Conseils artistiques, Media planning, Social media management, Création de site web… .
Mais très chers #BonapPeeps, laissez-moi vous signaler qu’il y a longtemps que nous faisons la cour à Dariche pour qu’il nous parle de son plat préféré et enfin nous l’avons coincé très tard, dans une boîte de nuit de la place.


Bonsoir Dariche,

Bonsoir Bonappétit Cameroun

C’est quoi ton plat préféré ? Dis nous

Mon plat préféré, c’est le taro sauce jaune.

Pour quelle raison ?

L’histoire remonte il y a longtemps.
À l’époque, je faisais dans la musique plus précisément en 2001, nous avons fait (mes amis et moi) un tour à Kumba nettement à Fiango, et c’est une très bonne amie qui nous hébergeait, Ebenye elle s’appelait. C’est d’ailleurs elle qui nous a habitués à ce plat.
Au départ, je n’aimais pas parce qu’il avait un arrière-goût de savon, mais au fur et à mesure que j’en consommais, je m’y habituais. Il faut même préciser qu’on n’avait pas trop le choix, c’était soit ça, soit le congo meat, soit le tapioca. Donc à force de manger ça constamment aujourd’hui, c’est devenu curieusement mon plat préféré.

D’accord, je vois clairement la naissance de ce coup de foudre culinaire.
Mais dis-nous s’il te plaît, ici à Yaoundé, où consommes-tu ce plat ? As-tu des adresses spécialisées dans ça ?

Bien sûr ! Quand je veux me mettre bien avec mon plat préféré culinairement parlant, je vais dans des meilleurs restaurants de Yaoundé. Nous avons par exemple le Yé-Lõ à Ngousso et deux autres restaurants à Essos. Un en face de total Essos et l’autre à côté de l’école japonaise pour les connaisseurs. Vous avez dans ces lieux cités du taro sauce jaune très bien fait.

Et les plats peuvent coûter combien ?

Ça varie entre 1500, 2000, 2500 et 3000 FCFA.
Quand je dois inviter des amis ça tourne toujours entre ses trois lieux. Mon amie Camille Owono sait de quoi je parle, elle y était dans un de ces lieux et c’était d’ailleurs la première fois qu’elle goûtait au taro sauce jaune. Elle m’a dit avoir beaucoup apprécié.

Magnifique, j’irai également découvrir un de ces quatre! Avant de se séparer Dariche, dis-nous la boisson qui fait descendre délicieusement ton taro sauce jaune ?

Pour que ce soit l’apothéose, je l’accompagne toujours avec un bon vin blanc.

Je m’en doutais ! Merci Dariche !

Merci Bonappétit Cameroun!

Equipe DN Consulting

Share Button
ParBlanche Nathalie

LE PLAT PRÉFÉRÉ DE NOTRE GUEST : JOHN WILLIAM’S

«Cette chair, cette délicieuse chair, un vrai régal!»

Notre Guest de ce mercredi 30 mai 2018 est un jeune homme talentueux de notre médiasphère locale. Il a commencé à se faire un nom, petit à petit dans le monde de l’audio-visuel camerounais.

En 2011, il commence en tant qu’animateur stagiaire à Cauris FM. Ensuite passionné par la ligne éditoriale de la radio Nostalgie Cameroun, il enchaînera ses stages de vacances pendant trois années consécutives, notamment en 2012, 2013 et 2014. Juste après son dernier stage à Nostalgie, il est très vite confirmé comme animateur à la radio Casmando, il exercera pendant trois ans.

Après cela, il retournera à la maison Nostalgie Cameroun, en tant que co-présentateur de « La matinale » avec Didier KOUAMO, un ainé qui le soutient d’ailleurs énormément. Puis, il succédera à Brice Albin avec un concept d’émission Hip hop soul « On se Prend Pas la Tête », qui devient l’une des émissions radio les plus prisée par les jeunes et les fans de musique à Douala.

Mais la belle aventure sur Nostalgie prend rapidement fin. Et en 2017, c’est sur RSI Radio Sport Info de Martin Camus MIMB que John posera ses valises. Producteur et animateur de son programme, il gardera le même concept et le même contenu jusqu’au mois dernier, avril 2018.

Aujourd’hui nous pouvons le retrouver comme présentateur de l’émission « 8 pour un défi » diffusé sur la CRTV, une production de Maraboo.

Notre animateur radio télé,étant en même temps manager artistique, événementiel, comédien voix-off et acteur de théâtre, John William’s a accepté de ne nous recevoir ce jour pour nous livrer son plat préféré.


Bonjour John, alors c’est quoi ton plat préféré ?

Bonjour Bonappétit Cameroun! Mon plat préféré? Alors ça dépend des circonstances, mon plat préféré en général, c’est le poulet, Poulet pané, poulet à la braise.

Poulet cuit

Mes #BonapPeeps, cachez vos poulets!(rire) Et pourquoi cette préférence culinaire John ?

Parce que c’est un plat que je mangeais tout le temps quand j’étais gamin. Cette chair, cette délicieuse chair, un vrai régal!

Quelle est ta fréquence de consommation?

Je peux manger ça du lundi au dimanche, de différente manière comme je l’ai souligné plus haut.
Le poulet braisé, c’est généralement à l’Akwarium que je me régale. C’est d’ailleurs là-bas qu’on fait le meilleur poulet braisé à Douala! Leur sauce est spéciale, elle a une certaine particularité qui la rend très agréable à la bouche.

Poulet braisé

D’accord, mais je ne vois pas où est ce qu’il est situé, j’y suis jamais allée! Donc je rate les meilleures choses quoi ?! (rires)

Ouais! (rire) Alors, l’akwarium est situé à Akwa, ce n’est pas loin du secteur A, ça au moins tu connais ?

Oui, je connais le secteur A !

Voilà,je continue la situation géographique d’Akwarium, ce n’est pas très loin du Marco Polo de Gaël Panam, tu vas te retrouver facilement, ils font très bien le poulet braisé. Mais le top de top pour moi c’est le poulet pané!

Poulet pané

D’accord ! Et cette fois-ci, c’est où ?(rires)

Je te surprends donc, c’est moi-même qui le fais, mon poulet pané!

Ah bon? super ça! Et comment le prépares-tu, c’est quoi ta touche personnelle ?

Ce que je rajoute, quand je prépare mon poulet pané, ce sont beaucoup d’épices. Notamment les herbes de Provence, c’est mon épice préféré et le poivre blanc.
Mais vraiment, moi je suis beaucoup plus dans les expériences de nouvelles saveurs, soit je mets de la crème fraîche dans mon poulet pané, ça donne quelque chose d’assez bien et bon.

Impressionnant! En tout cas, un de ces quatre, on viendra goûter au fameux poulet pané de John William’s.

C’est quand vous voulez. (sourire)

Merci John

Merci Bonappétit Cameroun, beaucoup de courage et bonne continuité. Belle initiative que j’encourage.

Gracias, merci, thanks you John William, ça nous va vraiment droit au cœur.


Voici pour vous très chers #BonapPeeps le lien YouTube de la vidéo mettant en action notre Guest. Il s’agit de l’émission « 8 pour un défi » https://www.youtube.com/watch?v=44Pt_kEOEQ4&pbjreload=10

John William’s

Share Button
ParBlanche Nathalie

LE PLAT PRÉFÉRÉ DE NOTRE GUEST : OLIVIER NKU

« En bon Béti que je suis, c’est le « Nfiang Owondo » »

Nous sommes mercredi aujourd’hui et vous savez que c’est le jour de la semaine qui est consacré à votre magnifique rubrique « le plat préféré de notre Guest ». Et notre Guest de ce jour est un Monsieur exceptionnel. Il a crée une véritable effervescence auprès de la jeunesse Camerounaise à Douala entre 2007 et 2009 grâce à son émission Nostamouv sur Nostalgie Cameroun 96 Fm. Une émission qui était suivie religieusement du lundi à vendredi entre 16h et 18h par les jeunes, et mettant en lumière la musique urbaine made in 237 et d’ailleurs. Il a stimulé ses auditeurs à créer des groupes à l’instar du shabba internationale avec leur concept 1 jeune 1 CD, les Intellos et bien d’autres groupes. C’était une émission de référence qui avait pris le contrôle dans le milieu urbain. Il a reçu dans son arène presque tous les artistes musiciens du Mboa et hors de nos frontières. C’était la belle époque, un souvenir que plusieurs jeunes du milieu urbain Camerounais ont en mémoire. Aujourd’hui, vivant en France, marié et père de trois adorables enfants : Milo 7 ans et les jumeaux Tyridge et Kahlan 5 ans, le grand animateur radio et télé Olivier NKU a répondu positivement à notre demande en nous dévoilant son plat préféré.


Bonjour Olivier NKU et bienvenu dans la rubrique « le plat préféré de notre Guest » sur BonappétitCameroun.com, alors quel est votre plat préféré ?

Honnêtement je considère que je ne suis pas compliqué en matière culinaire. J’aime beaucoup de plats, qu’ils soient africains, camerounais ou occidentaux… Mais en bon béti, car je suis originaire de la région du centre précisément de Mbankomo, mon plat préféré c’est la sauce d’arachide (Nfiang Owondo) accompagné du manioc en tubercules ou dans ses déclinaisons bâtons de manioc ou couscous. Hummm très bon !!!

Pour quelles raisons ? 

Comme toute chose qu’on aime, il m’est difficile de dire exactement pourquoi j’aime tant ce plat… Mais en tout cas il vraiment très bon !!! 

À quelle fréquence pouvez-vous consommer votre « Nfiang Owondo » avec son accompagnement ? 

Idéalement j’aimerais le manger deux fois dans la semaine. Mais vu que dans une famille il faut tenir compte des goûts de chacun, la fréquence est d’une fois dans la semaine avec possibilité d’en remanger le lendemain s’il y’en a encore. (Lol).

Où préfères-tu le manger à la maison ou au restaurant ?

À la maison bien-sûr ! Car il est vrai et dommage d’ailleurs que ce magnifique plat ne soit pas proposé dans des restaurants gastronomiques. Mais j’ai la chance d’avoir une épouse cordon-bleue, donc c’est elle qui avec maestria s’en charge.

Super !!! Et vous-même? Savez-vous tout de même cuisiner ce plat ? 

(Rire) Ah mais bien-sûr !!! Sans vouloir- me vanter j’ai moi aussi beaucoup d’aptitudes culinaires et certaines personnes, ma femme notamment peut parfaitement en faire témoignage.

C’est la fin de notre entretien Olivier, je vous remercie de nous avoir accordé quelques minutes et bonne suite à vous.

Merci à vous pour l’intérêt porté à ma modeste personne et bon courage dans votre entreprise. Never give-up !

Merci.

Share Button