Archive de l’étiquette plat préféré

ParBlanche Nathalie

LE PLAT PRÉFÉRÉ DE NOTRE GUEST : DARICHE NEHDI

La Guest de ce jour est Dariche NEHDI, un grand acteur du showbiz camerounais.
Web journaliste, mondoblogueur RFI, créateur du mouvement #BidoungChallenge qui a fait le tour de la planète. 

Auparavant Rédacteur en chef de www.culturebene.com et animateur pendant plusieurs années notamment à Radio campus Université de Dschang, Radio Environnement, Kora FM et Mo Radio tous dans la ville de Yaoundé. 

Co-founder de pas mal de médias en ligne et à ses temps perdus, il arbore la casquette de promoteur culturel voire manager.
C’est un jeune monsieur qui a su braver les échelons. Il se sent enfin prêt à profiter personnellement de son background cumulé lors de ses expériences sur le terrain en tant qu’un maillon indispensable dans le monde du showbiz. 

Aujourd’hui Dariche NEHDI est le CEO de DN Consulting une agence constituée d’une jeune équipe professionnelle, dynamique, possédant une motivation sans faille. Et spécialisée dans: Promotion digitale, Management, Conseils artistiques, Media planning, Social media management, Création de site web… .
Mais très chers #BonapPeeps, laissez-moi vous signaler qu’il y a longtemps que nous faisons la cour à Dariche pour qu’il nous parle de son plat préféré et enfin nous l’avons coincé très tard, dans une boîte de nuit de la place.


Bonsoir Dariche,

Bonsoir Bonappétit Cameroun

C’est quoi ton plat préféré ? Dis nous

Mon plat préféré, c’est le taro sauce jaune.

Pour quelle raison ?

L’histoire remonte il y a longtemps.
À l’époque, je faisais dans la musique plus précisément en 2001, nous avons fait (mes amis et moi) un tour à Kumba nettement à Fiango, et c’est une très bonne amie qui nous hébergeait, Ebenye elle s’appelait. C’est d’ailleurs elle qui nous a habitués à ce plat.
Au départ, je n’aimais pas parce qu’il avait un arrière-goût de savon, mais au fur et à mesure que j’en consommais, je m’y habituais. Il faut même préciser qu’on n’avait pas trop le choix, c’était soit ça, soit le congo meat, soit le tapioca. Donc à force de manger ça constamment aujourd’hui, c’est devenu curieusement mon plat préféré.

D’accord, je vois clairement la naissance de ce coup de foudre culinaire.
Mais dis-nous s’il te plaît, ici à Yaoundé, où consommes-tu ce plat ? As-tu des adresses spécialisées dans ça ?

Bien sûr ! Quand je veux me mettre bien avec mon plat préféré culinairement parlant, je vais dans des meilleurs restaurants de Yaoundé. Nous avons par exemple le Yé-Lõ à Ngousso et deux autres restaurants à Essos. Un en face de total Essos et l’autre à côté de l’école japonaise pour les connaisseurs. Vous avez dans ces lieux cités du taro sauce jaune très bien fait.

Et les plats peuvent coûter combien ?

Ça varie entre 1500, 2000, 2500 et 3000 FCFA.
Quand je dois inviter des amis ça tourne toujours entre ses trois lieux. Mon amie Camille Owono sait de quoi je parle, elle y était dans un de ces lieux et c’était d’ailleurs la première fois qu’elle goûtait au taro sauce jaune. Elle m’a dit avoir beaucoup apprécié.

Magnifique, j’irai également découvrir un de ces quatre! Avant de se séparer Dariche, dis-nous la boisson qui fait descendre délicieusement ton taro sauce jaune ?

Pour que ce soit l’apothéose, je l’accompagne toujours avec un bon vin blanc.

Je m’en doutais ! Merci Dariche !

Merci Bonappétit Cameroun!

Equipe DN Consulting

Share Button
ParBlanche Nathalie

LE PLAT PRÉFÉRÉ DE NOTRE GUEST: STANLEY ENOW

« … Je n’ai pas de plat préféré, vous n’allez pas m’attraper…»

Ce mercredi 15 novembre 2017, nous sommes allés vers un jeune homme très particulier. Pétri de talent et d’un charisme incommensurable. Il est connu sous le pseudonyme de « King Kong ». Vous l’avez sans doute deviné, il s’agit du Bayangi boy, Stanley ENOW.

Il faut avouer que c’est un jeune homme qui a su construire sa bulle, il a su tracer son chemin, profitant de son talent et de ses multiples opportunités. Nous l’avons vu commencer petit à petit au rang de simple animateur pour se hisser où il est actuellement au rang d’artiste musicien. Le pont s’est fait sans bémol grâce à son tube à succès  » Hein père « . Un tube qui l’a révélé au-devant de la scène en faisant de lui le premier camerounais à être nommé et à gagner un MTV Africain Music Awards. Nous sommes en 2014 en Afrique du Sud.

Et depuis cette année-là jusqu’à nos jours, notre King Kong enchaîne des tubes et des collaborations avec des artistes nationaux et internationaux, remporte des récompenses nationales et internationales, et signe des partenariats avec des grosses multinationales. Notre jeune diplômé d’une Licence en Communication est une vraie industrie, une machine à business.

Ce jour, il nous a fait l’honneur d’être la Guest de la rubrique « Le plat préféré de notre Guest » et il nous a également offert un CD dédicacé du single Caramel, son nouveau tube, une collaboration avec l’artiste Nigérian Davido.


Bonjour Stanley et merci de nous recevoir. Alors, quel est ton plat préféré ?

Bonjour Bonapppétit Cameroun. Heu, je n’ai pas de plat préféré, vous n’allez pas m’attraper !!! Lol (rires ).
Nathalie la question est assez difficile à répondre. Pourquoi ? Tout simplement parce que je mange de tout, je n’ai pas un plat préféré.

Je comprends tout à fait Stanley, mais parmi tout ce que tu consommes, il y a quand même un ou deux plats que tu affectionnes particulièrement. Genre quand tu en manges, ça te fait un drôle d’effet quoi.

Oui oui, bah, il y a le eru et l’okok, là je me rends, je reconnais, tu as gagné lol (rires) . Peut-être parce que ce sont les plats avec lesquels j’ai grandi. Donc rien que pour cette raison, je peux te dire que ce sont mes plats préférés.

Plat du eru avec water fufu et gari fufu

Okok avec bâton de manioc

À quelle fréquence les consommes-tu ?

Cela fait longtemps que j’ai plus mangé le Eru et l’Okok. Tu sais, c’est assez difficile pour moi, je me déplace énormément, je suis toujours entre deux avions. Du coup, il n’y a pas du temps pour manger cela. Mais j’en meurs d’envie et je ferai tout pour manger cela ce week-end dans un super bon restaurant qui cuisine super bien. Sinon j’ai aussi des proches qui peuvent me cuisiner ces plats. Il faut juste que je trouve du temps.

J’imagine que tu ne sais pas les cuisiner ?

(rires) Tu as très bien deviné, malheureusement, je ne connais pas les cuisiner. Mais je suis en train d’y remédier, j’apprends et je promets que d’ici quelques mois, je saurai.

Alors c’est ici que se termine notre entretien Stanley. Merci de nous avoir accordé un peu de ton temps précieux, parce que je sais ce n’est pas très évident de t’avoir.

Je t’en prie Nathalie, beaucoup de courage et bonne suite à Bonapppétit Cameroun.

Merci Stanley.

Lors de la signature du contrat avec la Bicec

Je vous invite à écouter sa dernière sortie, en cliquant sur ce lien YouTube https://www.youtube.com/watch?v=bNCCIFes9GQ

Share Button