Archive de l’étiquette Ndjansang

ParBlanche Nathalie

MA SPÉCIALITÉ CULINAIRE : MUANDJ’A MOTO

La recette by Najek

Hello mes #BonapPeeps, voir un homme en cuisine crée toujours un effet d’admiration, c’est super mignon quoi !
Notre #BonapPeeps Najek TIMBA A.K.A. effet papillon, vient une fois de plus prouver cette assertion. Et s’il vous plaît, ce ne sont pas les œufs ou pâtes au menu hein, mais du Muandj’a moto en langue Douala et titiris en langue française. Ce sont de tous petits poissons !


Bonjour Bonappétit Cameroun et les #BonapPeeps je vous donne ce jour la recette du MUANDJ’A MOTO, un plat que j’adore spécialement réaliser.
Mais avant, laissez-moi vous donner certaines appellations du poisson sous quelques formes de consommation en langue Douala. Chez les Sawa (côtiers), le poisson étant un aliment incontournable, il se cuisine et se consomme sous diverses formes :
Il peut être frit (SUE NANGABE); consommé frais en sauce (MBONGO TCHOBISUP’A MUSU MA MBIA, Poissons Sauce CITIO); consommé frais en soupe généralement pimentée (PEPE SOUP) ou frais en paquet (SUA DIBOMBA); braisé (SU’A DIBUMBA).
Le poisson peut également être fumé, idéal pour le « Ndolè poisson », transformé en boulettes à frire, accompagné d’une sauce tomate et de Missolè (plantains murs frits)
Eh, oui ,chez les Sawa, le poisson se consomme dans tous ses états! J’ai choisi de partager avec vous une autre recette typiquement SAWA faite à base de tous petits poissons au nom de titiris.
Les titiris sont périodiquement dans les estuaires et leur  chair est très fine, ils sont proches de l’éperlan.
Sachant que les doses sont purement indicatives, car chez nous, en général, quand on apprend à cuisiner, c’est à l’œil et au goût !

Ingrédients pour réaliser notre :MUANDJ’A MOTO

  • Nettoyez puis lavez les titiris plusieurs fois. 
  • Faites égoutter dans une grande passoire. 
  • Lavez, coupez et épépinez les tomates, coupez l’oignon. 
  • Faites dorer le Ndjansang et le Pèbè (sans les cosses) dans un peu d’huile.
  • Puis mettez dans un mixeur avec les tomates, l’oignon, le piment, les autres condiments et aromates (sans les feuilles de Kotimandjo ou laurier)
  • Écrasez le tout au mixer. 
  • Mettez les titiris égouttés dans un grand bol de cuisine. 
  • Versez par-dessus les condiments écrasés et mélangez bien l’ensemble
  • Salez et rectifiez l’assaisonnement. 
  • Prenez une casserole à fond épais et versez-y tout le mélange. 
  • Prenez un peu d’eau dans un verre et rincez le bol de cuisine. 
  • Ensuite, versez cette eau dans la marmite. 
  • Faites chauffez l’huile (d’arachide ou de palme) dans une poêle, en y faisant très légèrement dorer quelques lamelles d’oignons
  • Ensuite, versez cette huile chaude dans la marmite contenant les titiris et leurs condiments. 
  • Secouez la casserole afin de bien répartir le mélange
  • Puis mettez à cuire sur un feu doux pendant environ trente minutes. Surtout, couvrez votre marmite. 
  • Au bout des trente minutes, vous pouvez rajouter très peu d’eau, mélangez et laissez cuire encore cinq minutes à feu moyen. 
  • Retirez du feu. 

Lorsque le « Muandj’a Moto » est cuit, de l’huile remonte légèrement à la surface de la casserole. Il se sert chaud accompagné par exemple de Missolè (bananes plantains mûrs qu’on a fait frire), ou de plantains vapeurs comme mon plat.

Plat de MUANDJ’A MOTO + Plantains vapeurs

Petite note très chers Bonappétit Cameroun : 

En ce qui concerne le piment, étant donné que tout le monde ne mange pas pimenté, autant le présenter en accompagnement. 

Toutefois, en mettant un piment entier à l’intérieur de la casserole, pendant les cinq dernières minutes de cuisson, votre plat dégagera un subtil parfum (il ne faut surtout pas qu’il se casse). Vous pouvez ensuite vous servir de ce piment pour confectionner votre sauce pimentée, servie en accompagnement.

Quel vin pour accompagner très chers #BonapPeeps? bah, il y a trois choix : Le Vin Blanc, qui est idéal pour le poisson. Choisissez un vin plutôt corsé, car la sauce est bien relevée par le goût des différents condiments. Si vous optez pour un Rouge, il faut qu’il soit très frais et léger. Sinon, le poisson se marie également, assez bien avec un Rosé !


Kotimandjo c’est de petites feuilles de basilic africain encore appelé Massep. Si vous ne l’avez pas, vous pouvez remplacer avec du Laurier.

Share Button