Archive de l’étiquette Fer

ParBlanche Nathalie

PLUS JAMAIS SANS MON OIGNON, CE LÉGUME

Un aliment aux vertus antiseptiques et anti-inflammatoires

C’est quoi ce légume ?

Frère de l’ail, l’oignon fait partir de la famille des liliacées, il est également un légume proche du poireau et de la ciboulette. On trouve plusieurs sortes d’oignons au marché, leur taille et leur goût varient. Nous avons des blancs, jaunes, rouges, et parfois des verts qui sont des jeunes oignons encore appelés cébettes. Je tiens à préciser que plus il est petit, plus son goût est piquant. Quand on les découpe, ce qui nous fait pleurer, ce sont les composés soufrés. 

Ses bénéfices nutritionnels :

Les bénéfices nutritionnels des oignons changent selon leur variété, leur stade de maturation ainsi que la durée et le mode de leur conservation.
Ce légume est considéré comme un antiseptique puissant qui est riche en vitamines A, B, C, et en folate.
Il fournit en bonnes quantités les minéraux et oligo-éléments suivants : calcium, phosphore, magnésium, chrome, fer, ainsi que des fibres.

Ses vertus médicinales : 

L’oignon contient en effet du fer, indispensable à la formation de l’hémoglobine, et aide donc à prévenir et combattre différentes formes d’anémie.

La consommation quotidienne d’un demi-oignon cru seulement peut réduire significativement le taux de cholestérol ainsi que le risque de crise cardiaque.

L’oignon contient des substances anti-inflammatoires qui peuvent contribuer à réduire les symptômes d’ordre inflammatoire chez les personnes atteintes d’arthrite ou de goutte.

L’oignon aide à combattre et prévenir plusieurs infections d’origine bactérienne et s’avère efficace contre les salmonelles et Escherichia coli.
Il peut être conseillé aux personnes souffrant de tuberculose et d’infections des voies urinaires comme la cystite (inflammation de la vessie).

Que vous les consommiez crus ou cuits, les oignons aident à faire baisser naturellement la tension artérielle. Ils aident à fluidifier le sang, à dissoudre les caillots sanguins et à débarrasser le sang du mauvais gras.

Manger quotidiennement un demi-oignon cru de taille moyenne réduit de manière significative les risques de thrombose et de crise cardiaque en faisant baisser le taux de LDL-cholestérol grâce aux flavonoïdes qu’il contient.

Les fructo-oligosaccharides que les oignons contiennent stimulent le développement de bactéries utiles dans le côlon, et aident par là à y réduire les risques d’apparition de tumeurs.

Ajouter beaucoup d’oignons à votre alimentation peut aider à se débarrasser d’une constipation chronique et réduire les flatulences.

Le chrome que contient l’oignon pourrait, selon certaines études, se faire l’allié des personnes atteintes d’un diabète de type 2 en augmentant leur sensibilité à l’insuline et en favorisant la diminution de leur glycémie.

L’oignon aide à combattre la rétention d’eau, les calculs rénaux, ainsi que l’arthrite et la goutte.

Dans certaines régions du monde, on trempe de l’ouate dans du jus d’oignon avant de la placer dans l’oreille pour se débarrasser des acouphènes.

L’oignon, légume piquant, stimule la circulation sanguine et accroît la transpiration. Sa consommation est indiquée quand les températures baissent pour parer aux infections, mais aussi pour réduire la fièvre ou se débarrasser d’un rhume ou d’une grippe.

La quercétine, une substance récemment identifiée que contient l’oignon, empêche les os de se dégrader. La consommation d’oignons est donc tout particulièrement indiquée aux femmes ménopausées présentant un risque d’ostéoporose.

Mélanger dans un verre du jus d’oignon et autant de miel, puis avalez 3 à 4 cuillères à café de cette mixture quotidiennement. Ce simple geste aide à fluidifier les mucosités et à prévenir leur formation. C’est aussi une des meilleures façons de prévenir le rhume.

L’oignon est un aphrodisiaque puissant qui ne s’incline que devant l’ail, en termes d’efficacité. Les oignons blancs sont à privilégier pour cette utilisation.

Faites bouillir de l’oignon dans de l’eau jusqu’à ce que la moitié soit évaporée. Passez à la passoire et laissez refroidir avant de boire. Grâce à ses propriétés antibactériennes, cette infusion peut aider à soulager la sensation de brûlure à la miction.

Sortons avec quelques conseils et astuces concernant l’oignon 

À l’achat de vos oignons très chers #BonapPeeps, choisissez des oignons bien formés, dont la peau apparaît sèche et intacte. Évitez ceux qui commencent à germer ou qui montrent déjà des signes de décomposition, de flétrissement ou dont le bout se décolore.
Pour leur conservation, ils peuvent se garder à température ambiante, mais ils doivent se trouver dans une zone bien aérée et éloignée des rayons du soleil pour éviter la pousse de leurs racines.
Il ne faut surtout pas les conserver près des pommes de terre étant donné que les oignons absorberont l’humidité et l’éthyle qu’elles dégagent et leur putréfaction s’en trouvera précipité.
Les oignons déjà découpés doivent être conservés jusqu’à deux jours dans un réfrigérateur, une boîte ou un sachet hermétique pour prévenir leur oxydation.

 

 

Share Button
ParBlanche Nathalie

CINQ BIENFAITS INCROYABLES DU PERSIL SUR L’ORGANISME

Consommez du persil et vous obtiendrez une bonne santé

Le persil est une plante aromatique, délicate, au parfum et saveur intenses. Nous pouvons en profiter de plusieurs façons, en infusions, en salades, dans les sauces, le riz ou les viandes. La saveur qu’il apporte à nos plats est, sans aucun doute, très caractéristique. 

C’est un aliment riche en vitamines et minéraux, mais, si nous avons tendance à souffrir de calculs rénaux ou si nous sommes enceintes, il vaut mieux ne pas en consommer quotidiennement pour éviter les problèmes, à cause de sa teneur en acide oxalique.
Pour ceux qui ne sont pas confrontés à ces problèmes de calcul rénaux et grossesses, si vous n’en consommez pas encore, nous vous encourageons, commencez dès aujourd’hui, à ajouter du persil à vos plats, vos poissons, vos légumes et jus naturels. 

Au lieu de chercher à nous rendre dans des pharmacies pour chercher des compléments vitaminiques classiques, nous pouvons opter pour cette solution plus saine et naturelle : consommer des aliments riches en vitamines comme le persil.
Cette plante ne doit jamais manquer dans notre cuisine, car elle peut nous aider à renforcer notre réponse immunitaire grâce à sa forte teneur en vitamine C. 
D’autre part, il est également intéressant de savoir que le persil contient un composé chimique appelé apigénine (composé chimique de la famille des flavones, une sous-classe des flavonoïdes, qui a des propriétés anti-inflammatoires).
Notons qu’il est également un puissant antioxydant capable d’agir face aux multiples virus et bactéries.

Le persil est l’une des plantes par excellence pour prendre soin de vos reins. Il est diurétique et stimule la fonction rénale afin qu’ils puissent réaliser au mieux leurs tâches essentielles de dépuration et désintoxication de l’organisme.
De plus, il est intéressant de rappeler que grâce à sa teneur en potassium, le persil nous aide à réguler l’hypertension artérielle.

Le persil peut devenir un complément dans notre alimentation, et il est plus qu’intéressant dans certains cas de carences, d’anémie ou dans ces périodes, où nous nous sentons épuisés, à cause, du stress.
C’est en le consommant cru qu’il nous apportera le plus de nutriments possible, car il est riche en vitamine A, vitamines du groupe B B1B2B3B5B6 et B9 ou acide folique et K).
De plus, en ce qui concerne ses minéraux, nous pouvons obtenir un apport très intéressant en potassium, calcium, zinc, phosphore, fer et magnésium.

Une chose que nous ignorons peut-être, c’est qu’un déficit en vitamine K est associé à un plus grand risque de fracture osseuse. Dans notre alimentation, il est très important de consommer du phosphore, du calcium, de la vitamine C ou des vitamines du complexe B.
Toutefois, vous préoccupez-vous d’inclure dans votre alimentation des plats riches en vitamine K ?
Notons donc que la consommation régulière du persil nous apporte un bon niveau de vitamine K, idéal pour améliorer la santé osseuse, en agissant comme modificateur des protéines de la matrice osseuse. De la même manière, il améliore l’absorption du calcium et en réduit l’excrétion urinaire.

Le persil est riche en un type de flavonoïdes très spécial appelé myricétine. Cet élément nous aide à réguler les niveaux de sucre dans le sang et à diminuer la résistance à l’insuline.
De plus, il possède des propriétés anti-inflammatoires, il nous aide à réguler le niveau de graisse dans le sang.
Grâce à ces propriétés, nous ne combattons pas seulement l’apparition du diabète, mais, nous prenons également soin de notre santé cardiovasculaire en réduisant également l’inflammation artérielle.
N’hésitez pas à vous préparer de bonnes infusions au persil et au citron après vos repas.

 

Share Button