Archives de catégorie Plat préféré de notre Guest

ParBlanche Nathalie

LE PLAT PRÉFÉRÉ DE NOTRE GUEST : PASCAL PIERRE

« … tient la note de 18/20 dans mon estime … »

Notre personnalité de cette nouvelle édition « Le plat préféré de notre GUEST » est Pascal Pierre BENGONO. Un monsieur, qui au milieu des années 90 est entré dans la mémoire de tous les auditeurs et téléspectateurs de la CRTVIl a été aux commandes d’une très grande émission dénommée « Tube Vision« . C’est d’ailleurs après ce bref passage dans cette chaîne de télévision, qu’il découvre d’autres horizons, et devient ce qu’il est aujourd’hui.
Son nom et prénom évoquent tellement de choses positives. À l’instar de ses différentes actions en faveur de la culture nationale et de la diaspora camerounaise. Doté, d’une éloquence remarquable et d’une sympathie contagieuse, il est l’un des plus doués de la Communication au Cameroun. C’est un acteur culturel aux multiples casquettes. Presque, toujours entre deux avions. Il est également partagé entre deux mondes : le Caritatif et l’événementiel.
Donc ce qu’il faut retenir de manière brève sur Pascal Pierre BENGONO, est qu’il est un journaliste/présentateur de télévision et radio de grand renom. Consultant et animateur majeur dans le monde de l’événementiel. Un acteur engagé du caritatif, éducatif et social. Et compte terminer sa carrière dans la production.


Bonjour Pascal Pierre et merci d’avoir accepté de nous recevoir malgré votre court séjour au Cameroun.

Bonjour Bonappétit Cameroun, pas de quoi !

Dites-nous, c’est quoi votre plat préféré ?

En ce moment, je suis vraiment à fond la caisse dans du eru, plat typique du Sud-ouest Cameroun, qui en ce moment tient la note de 18/20 dans mon estime.

D’accord et pour quelle raison ?

Ce n’est pas pour faire oui/non. Aucune raison. 
Naturellement, il faut dire que j’ai passé les trente premières années de ma vie dans l’ignorance de la saveur et du goût de ce plat. Je n’avais jamais goûté au eru, parce que je détestais sans raison. 
Un ami m’avait même conduit dans un restaurant pour me faire dépasser ce blocus. Volontiers, j’avais accepté, mais après avoir essayé de goûter, j’avais tout de suite bloqué, c’était pas passé. 
Mais il se trouve que depuis quatre ans aujourd’hui, je suis un fan inconditionnel. Et ceci grâce à mon meilleur ami au nom de Bony DASHACO, qui est du Sud-ouest. 
Il m’avait amené dans sa résidence en tant qu’invité chez lui à Buéa. 
Et au cours des différents repas qu’on prenait, je le voyais manger avec appétit. 
Et bien, comme on dit souvent l’appétit vient en mangeant, je suis allé goûter une fois, deux fois et puis hop, c’est parti tout seul, et j’ai accroché. 
Voilà la petite d’amour avec ce plat.

Je vois et comme on dit parfois mieux vaut tard que jamais !(rires)
J’imagine que vous le consommer uniquement quand vous êtes au terroir ?

Effectivement, c’est le plat que je préfère le plus quand j’arrive au Cameroun. Il y a d’ailleurs un restaurant particulier à Yaoundé, situé du côté de Tsinga, c’est la meilleure cuisine du eru, le nom m’échappe, mais bon ce n’est pas grave. 

Ce n’est pas grave. Je vais retrouver ce restaurant !
Merci Pascal Pierre et excellente fin de journée !

Je vous en prie. Pareillement !

Share Button
ParBlanche Nathalie

LE PLAT PRÉFÉRÉ DE NOTRE GUEST : DARICHE NEHDI

La Guest de ce jour est Dariche NEHDI, un grand acteur du showbiz camerounais.
Web journaliste, mondoblogueur RFI, créateur du mouvement #BidoungChallenge qui a fait le tour de la planète. 

Auparavant Rédacteur en chef de www.culturebene.com et animateur pendant plusieurs années notamment à Radio campus Université de Dschang, Radio Environnement, Kora FM et Mo Radio tous dans la ville de Yaoundé. 

Co-founder de pas mal de médias en ligne et à ses temps perdus, il arbore la casquette de promoteur culturel voire manager.
C’est un jeune monsieur qui a su braver les échelons. Il se sent enfin prêt à profiter personnellement de son background cumulé lors de ses expériences sur le terrain en tant qu’un maillon indispensable dans le monde du showbiz. 

Aujourd’hui Dariche NEHDI est le CEO de DN Consulting une agence constituée d’une jeune équipe professionnelle, dynamique, possédant une motivation sans faille. Et spécialisée dans: Promotion digitale, Management, Conseils artistiques, Media planning, Social media management, Création de site web… .
Mais très chers #BonapPeeps, laissez-moi vous signaler qu’il y a longtemps que nous faisons la cour à Dariche pour qu’il nous parle de son plat préféré et enfin nous l’avons coincé très tard, dans une boîte de nuit de la place.


Bonsoir Dariche,

Bonsoir Bonappétit Cameroun

C’est quoi ton plat préféré ? Dis nous

Mon plat préféré, c’est le taro sauce jaune.

Pour quelle raison ?

L’histoire remonte il y a longtemps.
À l’époque, je faisais dans la musique plus précisément en 2001, nous avons fait (mes amis et moi) un tour à Kumba nettement à Fiango, et c’est une très bonne amie qui nous hébergeait, Ebenye elle s’appelait. C’est d’ailleurs elle qui nous a habitués à ce plat.
Au départ, je n’aimais pas parce qu’il avait un arrière-goût de savon, mais au fur et à mesure que j’en consommais, je m’y habituais. Il faut même préciser qu’on n’avait pas trop le choix, c’était soit ça, soit le congo meat, soit le tapioca. Donc à force de manger ça constamment aujourd’hui, c’est devenu curieusement mon plat préféré.

D’accord, je vois clairement la naissance de ce coup de foudre culinaire.
Mais dis-nous s’il te plaît, ici à Yaoundé, où consommes-tu ce plat ? As-tu des adresses spécialisées dans ça ?

Bien sûr ! Quand je veux me mettre bien avec mon plat préféré culinairement parlant, je vais dans des meilleurs restaurants de Yaoundé. Nous avons par exemple le Yé-Lõ à Ngousso et deux autres restaurants à Essos. Un en face de total Essos et l’autre à côté de l’école japonaise pour les connaisseurs. Vous avez dans ces lieux cités du taro sauce jaune très bien fait.

Et les plats peuvent coûter combien ?

Ça varie entre 1500, 2000, 2500 et 3000 FCFA.
Quand je dois inviter des amis ça tourne toujours entre ses trois lieux. Mon amie Camille Owono sait de quoi je parle, elle y était dans un de ces lieux et c’était d’ailleurs la première fois qu’elle goûtait au taro sauce jaune. Elle m’a dit avoir beaucoup apprécié.

Magnifique, j’irai également découvrir un de ces quatre! Avant de se séparer Dariche, dis-nous la boisson qui fait descendre délicieusement ton taro sauce jaune ?

Pour que ce soit l’apothéose, je l’accompagne toujours avec un bon vin blanc.

Je m’en doutais ! Merci Dariche !

Merci Bonappétit Cameroun!

Equipe DN Consulting

Share Button
ParBlanche Nathalie

LE PLAT PRÉFÉRÉ DE NOTRE GUEST : STÉPHANE AKAM

« … C’est plus une habitude familiale qu’autre chose… »

Notre guest de ce jour est Stéphane AKAM, jeune artiste musicien camerounais, passionné de tout ce qui est Art. En d’autres termes, tout ce qui permet à la personnalité artistique de se mouvoir comme le dessin, la peinture, la danse… Ce que vous ignorez également est qu’il adore le sommeil, je dirai même que dormir, c’est son moment préféré !
Parlons brièvement de son parcours très chers #BonapPeeps. C’est une belle voix ce petit bout d’homme. À l’époque, il chantait pour faire plaisir à ses amis, mais le déclic a été effectif après sa prestation sur la scène de caravane Coca cola

Ensuite, il a intégré le club de cabaret de la porte jaune à Bonapriso. Mais c’est au club Musique de l’université de Douala qu’il apprend les bases de la musique et retravaille sa tenue et sa gestion de la scène. 

Il découvre une autre manière d’écrire ses chansons et forge son identité au cabaret H, par l’interprétation des chansons de Charlotte DIPANDAKareyce FOTSO, Youssou NDOURLokua KANZAMory KANTEISMAËLO, Annie Flore BATCHIELLILYS, Coumba Gawlo, Angélique KIDJO, et bien d’autres.  Un exercice qui a été d’une grande utilité, étant donné que,  aujourd’hui, il est l’auteur de deux singles appréciés du public : Goun’a sorti en 2017 et Che Woue sorti cette année. 


Bonjour Stéphane AKAM
Ça va ? Tu vas bien ?

Bonjour Bonappétit Cameroun, oui ça va super bien!

Ravie de l’entendre. Alors, c’est quoi ton plat préféré ?

Je n’ai pas véritablement de plat préféré. C’est vrai que je mange beaucoup le porc, mais je ne vais pas dire que c’est un plat préféré. Parce que je mange à peu près un peu de tout. Il suffit juste que je goûte et que ça soit bon dans ma bouche.

Porc braisé

Ah bon ? 

Oui ! Par contre est-ce que je peux évoquer le plat qui ne passe pas ? J’ai beau essayer deux fois déjà, mais sincèrement, je n’arrive pas à consommer ça.

Bien sûr, vas-y, il y a pas de soucis. Il s’agit de quel plat ?

Du nkuiJe pense que je le déteste vraiment. Je ne peux pas manger ça. J’ai essayé de goûter, de forcer, mais ça ne passe pas, je n’y arrive pas, ça n’arrive pas à descendre.

Nkui

D’accord, je vois, mais je n’ai pas encore goûté à ça, donc je ne connais pas véritablement sa saveur, son goût. Parole d’honneur, le jour où je mettrai une petite bouchée dans ma bouche, je penserai à toi !Rires )
Revenons au porc puisque c’est ce que tu manges constamment, tu peux consommer ça combien de fois par semaine ?

Je le consomme habituellement, quotidiennement, c’est même une habitude familiale.
Je peux manger ça plusieurs fois par semaine, environnement quatre fois, mais comme je l’ai dit, c’est plus une habitude familiale qu’autre chose. 
Néanmoins, quand je me rends compte que l’excès de porc peut me donner la goûte, j’arrête d’abord même pendant trois semaines, mais après, je recommence.

Bouillon de Porc

Waouh, je dirai que j’ai rencontré un amoureux de la viande de porc ce jour ! ( Rires )
Et où est ce que tu le consommes généralement ?

Pour la plupart des cas, c’est toujours un porc fait maison, par la mère ou la grand-mère.
Toutefois, quand je sors le soir, je mange chez ma’a Maguy. Elle prépare le porc en face de l’opium, le morceau, c’est à partir de 500 FCFA, et c’est super délicieux.

Oreilles du porc

D’accord ! As-tu déjà essayé de le cuisiner ?

Non, je n’ai jamais cuisiné le porc, mais je ne pense pas que ce soit si difficile que ça. Si j’ai déjà cuisiné le poulet et le poisson, combien de fois le porc ? il suffit juste que je suive le canevas et voilà.

Super! Merci à toi Stéphane AKAM.

C’est à moi de vous dire merci Bonappétit Cameroun.

Merci !


Alors mes très chers #BonapPeeps je vous invite à regarder la vidéo de son dernier single en cliquant tout simplement sur ce lien YouTube https://www.youtube.com/watch?v=DmYpyKXexA0

Stéphane AKAM

Share Button
ParBlanche Nathalie

LE PLAT PRÉFÉRÉ DE NOTRE GUEST : AUDREY ABOULA

Notre Guest de ce jour est Audrey ABOULA. Addict de mode, Modèle photo, fondatrice d’une agence de mannequinat dénommée Malaïka Models. Cette agence de formation de mannequins qui, est en même temps, une association caritative, œuvrant pour la scolarisation des enfants en milieu défavorisé.
Notons également qu’elle est l’auteure de l’ouvrage intitulé « Une dauphine dans un monde de requins » publié aux Éditions du Muntu, en janvier dernier.
Audrey faisait partie du trio Miss Cameroun 2016. Elle avait gagné l’écharpe de première dauphine. Mais, malheureusement, son aventure va très vite s’écourter. Suite à des difficultés indépendantes, elle va décider d’interrompre son contrat et de déposer cette écharpe qui devenait déjà une potence.
Pour en savoir un peu plus sur ses mésaventures à cette élection de miss Cameroun 2016, je vous invite à vous procurer son ouvrage, toujours disponible à la librairie des peuples noirs à Yaoundé ou de composer les numéros 696 838 660/694 878 919 pour l’avoir.

Audrey et son ouvrage


Coucou Audrey!
Comment vas-tu ?

Coucou Bonappétit Cameroun, je vais super bien merci!

Tu connais la raison pour laquelle nous sommes là, ce jour!

Oui bien sûr !

Super!
Alors parles-nous de ton plat préféré ?
Si un garçon veut t’impressionner, que doit-il cuisiner pour te faire plaisir ?

(Rires) Bah le Sangha.

Sangha

Ah bon ? Et pourquoi le sangha?

Il n’y a pas de raison particulière. J’adore le côté « Bio » du sangha avec ses légumes et son maïs. Il se digère assez facilement et est à la portée de toutes les bourses.

D’accord et c’est quoi ta fréquence de consommation ?

Alors, j’en mangerais tous les jours si je le pouvais, mais comme c’est un plat dont la préparation n’est pas facile, j’en consomme 3 fois par mois et je préfère « le fait maison ».

Magnifique, alors si je lis à travers tes propos, tu le fais toi-même ?

Ah oui et très bien ! (rires)
Je m’arrange toujours pour apprendre à préparer les plats que j’aime beaucoup pour pouvoir en consommer quand je veux et ne pas déranger quelqu’un d’autre. C’est bien d’être indépendante en cuisine.
Et quand je prépare mon Sangha, je suis toujours de bonne humeur. (rires)!

J’imagine.
Bon Audrey!

Oui, Bonappétit Cameroun!

Nous te remercions.

Mais je vous en prie, ce fut un plaisir! Beaucoup de courage à vous.

Merci Audrey!

Le soir de sa victoire à Miss Cameroun 2016

Share Button
ParBlanche Nathalie

LE PLAT PRÉFÉRÉ DE NOTRE GUEST : HORTENSE PENDA

«…Il y a rien à dire, ces deux plats pour moi sont l’Himalaya culinaire…»

Notre Guest de ce mercredi 20 juin 2018 est Hortense PENDA. Jeune femme camerounaise, dynamique, ambitieuse et journaliste de profession. À l’époque, elle avait intégré la rédaction de Radio France Internationale (RFI) où elle travaillait pour l’émission « Plein Sud » avec AMOBE MEVEGUE, BENSON DIAKITE et Nathalie LAPORTE.
Nous la connaissons particulièrement avec son fameux programme télévisé MBENGUÈ  « The Success Stories »  une vitrine des réussites de la Diaspora Africaine et Caraïbéenne.
C’est un magazine de 52 minutes conçu, produit et présenté exclusivement par elle.
Nous l’avons rencontré par hasard à la CRTV Mballa II et sans hésiter elle a accepté de nous parler de son plat préféré.


Bonjour Hortense, ravie de vous avoir comme Guest ce jour !
Alors c’est quoi votre plat préféré et pour quelle raison ?

Mon plat préféré, c’est le ndolé tout simplement parce que je suis une bonne Sawa.
Ndolé crevette morue avec des miondo et des missolè (frites de plantains), un festin gustatif.
À côté de ça, je vais également rajouter du poisson à la braise, donc permettez-moi de faire ce top 2. Il y a rien à dire, ces deux plats pour moi, sont l’Himalaya culinaire.

Ndolé + Miondo + missolè (frites de plantains)

Poisson à la braise

(Rires) D’accord et quelle est votre fréquence de consommation ?

Ici, au Cameroun, j’ai l’occasion d’en consommer quand ma mère le fait. Mais à Paris, ce n’est pas évident, quand je veux en manger, c’est dans des restaurants, parce que, généralement je n’ai pas souvent assez de temps pour faire la cuisine!

D’accord, je comprends. Connaissez-vous tout de même cuisiner ces plats ?

Évidemment! Quelle est la fille Sawa qui ne sait pas préparer du ndolé? Ou bien braiser du poisson? Bah, si c’est le cas, si elle ne sait ni cuisiner du ndolé, ni braiser du poisson, je suis désolé, je dirai tout simplement qu’elle n’est pas Sawa!
Je prépare très bien le ndolé, mais pas comme ma mère, qui est la professionnelle, une vraie professionnelle du ndolé. J’essaye véritablement d’imiter sa petite touche personnelle, pour que mon ndolé soit pareil au sien, je suis sur le bon chemin, j’y arrive!
Mon poisson à la braise également, est impeccable, très délicieux!

Hum, j’essaye d’imaginer et actuellement je salive (rires) !
Avant de nous séparer Hortense, j’aimerais savoir ce qui fait votre particularité, lorsque vous cuisinez ?

Je dirais tout simplement que mes plats sont toujours épicés, mais pas trop épicés hein. J’adore cette saveur un peu piquante. Je rajoute toujours un peu de piment, un peu de poivre. C’est tout ce que je peux dire Bonappétit Cameroun.

Piments

Poivre blanc

Merci Hortense !

Je vous en prie !


Très chers #BonapPeeps, vous pouvez visionner l’extrait de son entretien avec Denise ÉPOTÉ dans le cadre de son émission MBENGUÈ en cliquant tout simplement sur ce lien YouTube https://www.youtube.com/watch?v=Tu789nfiAZ4&t=72s

Hortense PENDA en pleine production

Share Button
ParBlanche Nathalie

LE PLAT PRÉFÉRÉ DE NOTRE GUEST: ARMAND KAFFO

«…Peut-être parce que c’est un mets de chez nous et que ma maman le cuisinait tous les week-ends…»

Notre Guest de ce mercredi 06 juin 2018 est quelqu’un d’assez particulier. Armand KAFFO, il se nomme. Et lui attribuer une véritable casquette serait rater notre vocation.

Très difficile à cerner parce qu’on ne sait jamais sur quel pied, il danse. Tapis de nature et très susceptible, il déteste parler de lui. Mais nous savons tout de même que c’est un jeune homme très actif dans le milieu de la communication au Cameroun.

Il a commencé à traîner sa bosse du côté de Yaoundé, en travaillant sur plusieurs projets avec le grand Alain Dexter, qui a d’ailleurs très vite cru en son potentiel. Il a également figuré dans le clip vidéo « Prends soin d’elle » de Dynastie le tigre en featuring avec Stanley Enow.

Communicateur, Community Manager, Social Media et parfois, Blogger à ses heures perdues. Kaffo travaille beaucoup plus avec des entreprises et des agences dans la communication de leur produit. Il est depuis plus de quatre mois déjà, l’égérie d’UCB, plus précisément des produits « Spécial » au même titre qu’Atome et Arthur Himins les Blogger, ainsi que Fidjil l’animateur.

Récemment Brand ambassador de Tecno pour la sortie de leur nouveau modèle Camon X. Et en ce moment, il est en collaboration avec l’agence Cordia pour la campagne digitale du grand cinéaste DIKONGUE PIPA.

Je tiens à souligner que c’est un autodidacte, il apprend sur le tas, se cultive énormément sur YouTube en apprenant les nouvelles techniques de communication digitale et ses outils. Son frère d’une autre mère, le jeune écrivain, Félix MBETBO participe aussi en quelque sorte à son émancipation professionnel.


Coucou Kaffo, alors pas de protocole, je vais aller droit au but, même comme je ne suis pas d’olympique de Marseille! C’est quoi ton plat préféré ?

Mon plat préféré, c’est le taro, mais s’il faille choisir deux, j’ajouterai le eru. Mais j’aime plus le taro avec le sauce jaune, aubergines et beaucoup d’obstacle.

Taro sauce jaune

D’accord, nous retenons que ton plat préféré, c’est le taro avec la sauce jaune aubergines et beaucoup d’obstacle! Mais pour quelles raisons ?

Sincèrement, j’en ai aucune idée. Peut-être parce que c’est un mets de chez nous et que ma maman le cuisinait tous les week-ends.

Je comprends ! Dis-nous combien de fois, tu peux consommer ce plat par semaine ou par mois ?

Si je pouvais, j’allais le consommer tous les jours. Mais actuellement, j’ai baissé la fréquence. Car je n’aime pas le consommer dans les restaurants. Parce que je veux savoir avec quelle eau on a pilé le taro, dans quel cadre? etc. Bref, je ne blague pas avec l’hygiène.

Ah oui, c’est important l’hygiène, il faut d’ailleurs être très pointilleux.

Mais Bonappétit Cameroun, j’ai une tante qui a un restaurant au niveau de Bepanda carrefour trois Baham. C’est là-bas, que je vais manger les samedis et souvent les dimanches. Malheureusement, j’ai oublié le nom du Restaurant. Elle vend le plat à 1500 FCFA et pour les gourmands, tu peux ajouter les obstacles (morceaux de viande) à raison de 200 FCFA le morceau.

Merci pour la localisation! Mes #BonapPeeps de Douala sauront désormais où aller consommer du taro à la sauce jaune pendant les week-ends. Mais dis-nous, quand c’est à la maison, qui te cuisine ce plat ?

Si c’est à la maison, pas besoin de réfléchir, ni demander, c’est maman.

Si j’épouse une femme et qu’elle ne sait pas cuisiner le taro, elle ira en stage bloqué chez ma maman ou dans mon village à Mbouda .

(rires) D’accord ! Et toi, tu sais le préparer ?

Piler le taro demande beaucoup d’énergie. J’ai déjà essayé une ou deux fois, mais impossible. Le plus difficile, c’est la sauce jaune! Je ne pourrais cuisiner malheureusement ce plat.

Bien noté ! Merci KAFFO, cet échange fut un plaisir !

Plaisir partagé Bonappétit Cameroun, et bonne route à vous.

Merci !

Share Button
ParBlanche Nathalie

LE PLAT PRÉFÉRÉ DE NOTRE GUEST : JOHN WILLIAM’S

«Cette chair, cette délicieuse chair, un vrai régal!»

Notre Guest de ce mercredi 30 mai 2018 est un jeune homme talentueux de notre médiasphère locale. Il a commencé à se faire un nom, petit à petit dans le monde de l’audio-visuel camerounais.

En 2011, il commence en tant qu’animateur stagiaire à Cauris FM. Ensuite passionné par la ligne éditoriale de la radio Nostalgie Cameroun, il enchaînera ses stages de vacances pendant trois années consécutives, notamment en 2012, 2013 et 2014. Juste après son dernier stage à Nostalgie, il est très vite confirmé comme animateur à la radio Casmando, il exercera pendant trois ans.

Après cela, il retournera à la maison Nostalgie Cameroun, en tant que co-présentateur de « La matinale » avec Didier KOUAMO, un ainé qui le soutient d’ailleurs énormément. Puis, il succédera à Brice Albin avec un concept d’émission Hip hop soul « On se Prend Pas la Tête », qui devient l’une des émissions radio les plus prisée par les jeunes et les fans de musique à Douala.

Mais la belle aventure sur Nostalgie prend rapidement fin. Et en 2017, c’est sur RSI Radio Sport Info de Martin Camus MIMB que John posera ses valises. Producteur et animateur de son programme, il gardera le même concept et le même contenu jusqu’au mois dernier, avril 2018.

Aujourd’hui nous pouvons le retrouver comme présentateur de l’émission « 8 pour un défi » diffusé sur la CRTV, une production de Maraboo.

Notre animateur radio télé,étant en même temps manager artistique, événementiel, comédien voix-off et acteur de théâtre, John William’s a accepté de ne nous recevoir ce jour pour nous livrer son plat préféré.


Bonjour John, alors c’est quoi ton plat préféré ?

Bonjour Bonappétit Cameroun! Mon plat préféré? Alors ça dépend des circonstances, mon plat préféré en général, c’est le poulet, Poulet pané, poulet à la braise.

Poulet cuit

Mes #BonapPeeps, cachez vos poulets!(rire) Et pourquoi cette préférence culinaire John ?

Parce que c’est un plat que je mangeais tout le temps quand j’étais gamin. Cette chair, cette délicieuse chair, un vrai régal!

Quelle est ta fréquence de consommation?

Je peux manger ça du lundi au dimanche, de différente manière comme je l’ai souligné plus haut.
Le poulet braisé, c’est généralement à l’Akwarium que je me régale. C’est d’ailleurs là-bas qu’on fait le meilleur poulet braisé à Douala! Leur sauce est spéciale, elle a une certaine particularité qui la rend très agréable à la bouche.

Poulet braisé

D’accord, mais je ne vois pas où est ce qu’il est situé, j’y suis jamais allée! Donc je rate les meilleures choses quoi ?! (rires)

Ouais! (rire) Alors, l’akwarium est situé à Akwa, ce n’est pas loin du secteur A, ça au moins tu connais ?

Oui, je connais le secteur A !

Voilà,je continue la situation géographique d’Akwarium, ce n’est pas très loin du Marco Polo de Gaël Panam, tu vas te retrouver facilement, ils font très bien le poulet braisé. Mais le top de top pour moi c’est le poulet pané!

Poulet pané

D’accord ! Et cette fois-ci, c’est où ?(rires)

Je te surprends donc, c’est moi-même qui le fais, mon poulet pané!

Ah bon? super ça! Et comment le prépares-tu, c’est quoi ta touche personnelle ?

Ce que je rajoute, quand je prépare mon poulet pané, ce sont beaucoup d’épices. Notamment les herbes de Provence, c’est mon épice préféré et le poivre blanc.
Mais vraiment, moi je suis beaucoup plus dans les expériences de nouvelles saveurs, soit je mets de la crème fraîche dans mon poulet pané, ça donne quelque chose d’assez bien et bon.

Impressionnant! En tout cas, un de ces quatre, on viendra goûter au fameux poulet pané de John William’s.

C’est quand vous voulez. (sourire)

Merci John

Merci Bonappétit Cameroun, beaucoup de courage et bonne continuité. Belle initiative que j’encourage.

Gracias, merci, thanks you John William, ça nous va vraiment droit au cœur.


Voici pour vous très chers #BonapPeeps le lien YouTube de la vidéo mettant en action notre Guest. Il s’agit de l’émission « 8 pour un défi » https://www.youtube.com/watch?v=44Pt_kEOEQ4&pbjreload=10

John William’s

Share Button
ParBlanche Nathalie

LE PLAT PRÉFÉRÉ DE NOTRE GUEST: MIMIE

«…Je l’ai baptisé mon meilleur plat, il m’a marqué à vie quoi!»

Notre Guest de ce mercredi 23 mai 2018 est la jeune, sublime et talentueuse Mimie.
Actrice de cinéma, musicienne, chanteuse, danseuse, et modèle, Mélanie NGOGA de son vrai nom est une valeur sûre qui a su émerger en laissant le temps faire son travail.
En 2008, elle est actrice dans la série à succès « PARADIS » tournée à Buéa et Limbé où elle incarnait le rôle d’une chanteuse de cabaret. En 2011, elle sera également actrice principale du long métrage « ET SI C’ÉTAIT VOUS » qui remporte d’ailleurs un prix au festival de Seattle aux États-Unis.
Elle a figuré comme modèle principal dans les clips de NDEdI EYANGO et LOCKO.
Elle a assuré la cover du célèbre titre « Hein père » et a accompagné Stanley ENOW sur des scènes tels que : Ifest, la Foire de Bepanda,YaFe et bien d’autres.
Aujourd’hui nous sommes fières de la belle gazelle, car sa carrière ne fait que prendre de l’envol. Deux titres déjà «Dance fi you» , «Dona» et très prochainement, nous allons découvrir son troisième single.


Bonjour Mimie, c’est quoi ton plat préféré ?

Bonjour Bonappétit Cameroun! Mon plat préféré c’est Le eru avec beaucoup de viande et le fufu gari.

Eru and fufu gari

Pour quelle raison?

Tout simplement parce que c’est une longue histoire d’amour! J’ai grandi au sud-ouest et franchement, c’est le mets que j’ai le plus apprécié là-bas. Je l’ai baptisé mon meilleur plat, il m’a marqué à vie quoi!

Alors si on te demande combien de fois, tu peux consommer ce plat, que réponds-tu ?

Tous les jours !

Sérieusement ?

Oui sérieusement ! c’est étonnant voire incroyable mais c’est vrai.

D’accord, donc cela veut dire que tu sais cuisiner  le eru?

Évidemment ! (sourire)

Et c’est quoi ta touche personnelle?

Avant je mettais de l’ail, mais j’ai constaté que ce n’était pas pareil et j’ai décidé de revenir adopter la recette de base, donc j’ai plus de touche personnelle, je cuisine le eru comme mes sœurs du Sud-Ouest. Il est bien vrai que parfois, j’accompagne ça avec du poulet. Je prépare mon eru et je fais frire mes morceaux de poulet bien marinés de condiments, c’est trop bon !

Super, je vais essayer cela un de ces quatre! merci Mimie.

Merci Bonappétit Cameroun!


Mes très chers #BonapPeeps je vous invite à écouter une de ses chansons en cliquant sur ce lien: https://www.youtube.com/watch?v=qB5zgkAqO-8 

Share Button
ParBlanche Nathalie

LE PLAT PRÉFÉRÉ DE NOTRE GUEST: SALLY NYOLO

«…c’est trop bon! Si vous ne l’avez pas encore gouté je vous invite à le faire…»

Notre Guest de ce mercredi 16 mai 2018 est une personne assez spéciale dans l’univers de la musique Camerounaise. Elle défend nos couleurs, notre culture, notre patrimoine à l’international. Nous l’avons rencontré lors de sa dernière visite au pays en janvier dernier dans le cadre du projet lancé par l’Institut français du Cameroun «  La voix aux femmes ».

Soulignons que c’est depuis l’âge de 13 ans qu’elle quitte le Cameroun pour aller s’installer à Paris où elle vit depuis. Lauréate du Prix RFI Découvertes en 1997, Sally NYOLO, une grande dame au sourire élancé et aux airs bien connus, demeure présente dans les esprits à travers le monde. Car elle promène depuis plus de 20 ans déjà, les mélopées du BIKUTSI aux quatre coins de la planète.

Véritable conteuse, toujours accompagnée de son MVET, parce que jalouse de son identité la native de la LÉKIÉ, Sally impose l’authenticité qui émane d’elle. C’est ainsi qu’elle fait voyager son public dans la magie des forêts de notre pays le Cameroun plus précisément de la région du centre.

Sally NYOLO avec son MVET


Bonjour Sally et merci d’être disposée.

Mais je vous en prie, c’est avec plaisir (Sourire)

Dites-nous, quel est votre plat préféré ?

Holala parler d’un plat c’est assez compliqué, parce que j’en ai tellement, il m’est difficile de faire un choix. Alors permettez-moi de vous parler de mes préférences culinaires, de tout ce que j’adore!

D’accord Sally, allez-y !

J’aime les plats à base de feuilles; alors là j’adore : le kpwem, l’Okok, le Ndolè. Les plats à base d’arachides, le mets d’arachides; les plats à base de pistaches, le mets de pistaches; l’Ekomba; même les mets de feuilles, oui, à l’instar du mets de kpwem, c’est trop bon! Si vous ne l’avez pas encore gouté je vous invite à le faire.

D’accord dès que l’occasion vas se présenter je vais le faire. Dites-nous d’où vient tout cet amour culinaire?

Tout simplement parce que ça me rappelle mon enfance, une enfance très spéciale d’ailleurs au village. Et je tiens à préciser que ce sont des plats très enrichissants. Voilà !

Vous pouvez manger vos plats de feuilles combien de fois par semaine ?

Si je pouvais en manger tous les jours je serai très contente. J’ai plutôt une petite tendance végétarienne,  j’adore manger les feuilles. Mais sinon une bonne crevette, un bon poisson de rivière sont également les bienvenus, très délicieux aussi. Donc, quand on en trouve bah on est contente d’en manger. Si je peux en manger tous les jours! bah j’en mangerais tous les jours avec des variations!

Connaissez-vous tout de même cuisiner tous ces plats que vous avez cité ?

Si je prépare ces feuilles-là, ces plats là ?

Oui !

Heu malheureusement je ne suis pas très forte pour préparer l’okok, le ndolè, le kpwem, les mets de feuilles en fait, tous ces plats là que j’adore, je ne sais hélas pas les préparer. Mais sinon je suis une cuisinière, j’invente des plats à ma façon, je ne goûte jamais le sel, je ne sais jamais ce que je mets, j’improvise au moment où je prépare et les autres disent toujours que c’est bon !

Ah oui pour accompagner vos propos Sally je dirai que les règles de la cuisine sont très simples, tout d’abord on se lave les mains, on laisse libre cours à notre imagination, comme vous faîtes, on concocte de bons petits plats, pas trop salés, on goûte et épice légèrement, on surveille la cuisson, on hume les odeurs, on fait plaisir aux autres, on leur dit bon appétit et on se régale.

(Rire) Voilà tout à fait, bien dit !

Notre entretien se termine ici malheureusement, Merci à vous Sally NYOLO

C’est moi qui vous remercie.


je vous invite très chers #BonapPeeps à écouter une de ses musiques, cliquez tout simplement sur ce lien.

https://www.youtube.com/watch?v=R7gXpT3eR-E 

 

Share Button
ParBlanche Nathalie

LE PLAT PRÉFÉRÉ DE NOTRE GUEST: NUMÉRICA

« … Ne viens pas mal (rires) bien sûr que si…»

Notre Guest de ce mercredi 09 mai 2018 est un chanteur qui a choisi de percer dans le coupé décalé. Étant Camerounais et vivant en plus au terroir, il a osé et c’est ce qui le différencie des autres artistes. Donc, quand on parle du coupé décalé au 237 nous avons notre Ndodi boy qui assure.

On l’appelle « bobo », vous connaissez tous son « topo », un garçon toujours « choco », Il parait même que c’est l’artiste camerounais le plus stylé de sa génération ! Moi-même je confirme la sape de ce jour(Rires) ! Tout ce qu’il porte c’est de l’authentique ! « Euilles », ce n’est pas moi qui le dit « hein », c’est lui-même dans sa nouvelle tuerie «  Validé ».

Oui la pépite d’ Arise Entertainment Numérica a accepté de nous recevoir ce jour, pour nous parler de son plat préféré.


Hi Numérica !

Hi Bonappétit Cameroun !

Alors dis nous le plat pour lequel tu es fou amoureux, bref ton plat préféré!

Mon plat préféré c’est le eru.

Plat de Eru

Pour quelle raison ?

Parce que c’est très bon. Je peux ajouter du piment, je peux le consommer avec le water foufou, le couscous tapioca ou bien les frites de plantains. J’aime tellement ce plat. Malgré le fait que je déteste l’huile rouge, mais comme c’est le eru et que sans cette huile il n’y a pas de eru, je suis obligé de manger ainsi.

Le plat de Eru avec le couscous de Tapioca

 D’accord je vois! Et c’est quoi ta fréquence de consommation ?

Je peux le consommer tous les jours. J’ai même mangé ça hier, c’était super délicieux.

Ah bon?(sourire) Et c’était où ?

Attends, il est bien vrai que je ne connais pas exactement le nom mais je peux quand même t’indiquer. Tu empruntes un taxi pour le Printemps Essos. Dès que tu es là, tu prends à ta droite, tu descends tout droit et tu te renseignes. Tu demandes juste le lieu où on vend le eru ou le taro, on va te montrer ne t’inquiètes pas, c’est une maman qui a une bonne réputation culinaire avec un bon petit restaurant.

Super, nous te remercions pour le repère. Je pense d’ailleurs que j’irai là-bas un de ces quatre, question pour moi de découvrir cette dame et ce fameux restaurant.

Alors avant de nous séparer, j’aimerais savoir si tu connais tout de même cuisiner ce plat.

Ne viens pas mal (rires) bien sûr que si. Je ne parle pas trop j’invite tes #BonapPeeps et toi à vous diriger vers YouTube, j’ai été l’invité d’une émission intitulée « Saveurs de stars » d’une jeune animatrice, Marlyse BABOUA c’est son nom. Dans cette émission je cuisine du eru.


Alors mes #BonapPeeps voici  pour vous  le lien YouTube de l’émission dans laquelle notre Guest de ce jour Numérica cuisine son plat préféré. https://www.youtube.com/watch?v=ZkvBDaEt8tY 

Ndodi Boy Numérica

Vidéogramme « Validé » watch

https://www.youtube.com/watch?v=6LDLZbCngzM

Share Button