Archive mensuelle septembre 2018

ParBlanche Nathalie

LE PLAT PRÉFÉRÉ DE NOTRE GUEST : DARICHE NEHDI

La Guest de ce jour est Dariche NEHDI, un grand acteur du showbiz camerounais.
Web journaliste, mondoblogueur RFI, créateur du mouvement #BidoungChallenge qui a fait le tour de la planète. 

Auparavant Rédacteur en chef de www.culturebene.com et animateur pendant plusieurs années notamment à Radio campus Université de Dschang, Radio Environnement, Kora FM et Mo Radio tous dans la ville de Yaoundé. 

Co-founder de pas mal de médias en ligne et à ses temps perdus, il arbore la casquette de promoteur culturel voire manager.
C’est un jeune monsieur qui a su braver les échelons. Il se sent enfin prêt à profiter personnellement de son background cumulé lors de ses expériences sur le terrain en tant qu’un maillon indispensable dans le monde du showbiz. 

Aujourd’hui Dariche NEHDI est le CEO de DN Consulting une agence constituée d’une jeune équipe professionnelle, dynamique, possédant une motivation sans faille. Et spécialisée dans: Promotion digitale, Management, Conseils artistiques, Media planning, Social media management, Création de site web… .
Mais très chers #BonapPeeps, laissez-moi vous signaler qu’il y a longtemps que nous faisons la cour à Dariche pour qu’il nous parle de son plat préféré et enfin nous l’avons coincé très tard, dans une boîte de nuit de la place.


Bonsoir Dariche,

Bonsoir Bonappétit Cameroun

C’est quoi ton plat préféré ? Dis nous

Mon plat préféré, c’est le taro sauce jaune.

Pour quelle raison ?

L’histoire remonte il y a longtemps.
À l’époque, je faisais dans la musique plus précisément en 2001, nous avons fait (mes amis et moi) un tour à Kumba nettement à Fiango, et c’est une très bonne amie qui nous hébergeait, Ebenye elle s’appelait. C’est d’ailleurs elle qui nous a habitués à ce plat.
Au départ, je n’aimais pas parce qu’il avait un arrière-goût de savon, mais au fur et à mesure que j’en consommais, je m’y habituais. Il faut même préciser qu’on n’avait pas trop le choix, c’était soit ça, soit le congo meat, soit le tapioca. Donc à force de manger ça constamment aujourd’hui, c’est devenu curieusement mon plat préféré.

D’accord, je vois clairement la naissance de ce coup de foudre culinaire.
Mais dis-nous s’il te plaît, ici à Yaoundé, où consommes-tu ce plat ? As-tu des adresses spécialisées dans ça ?

Bien sûr ! Quand je veux me mettre bien avec mon plat préféré culinairement parlant, je vais dans des meilleurs restaurants de Yaoundé. Nous avons par exemple le Yé-Lõ à Ngousso et deux autres restaurants à Essos. Un en face de total Essos et l’autre à côté de l’école japonaise pour les connaisseurs. Vous avez dans ces lieux cités du taro sauce jaune très bien fait.

Et les plats peuvent coûter combien ?

Ça varie entre 1500, 2000, 2500 et 3000 FCFA.
Quand je dois inviter des amis ça tourne toujours entre ses trois lieux. Mon amie Camille Owono sait de quoi je parle, elle y était dans un de ces lieux et c’était d’ailleurs la première fois qu’elle goûtait au taro sauce jaune. Elle m’a dit avoir beaucoup apprécié.

Magnifique, j’irai également découvrir un de ces quatre! Avant de se séparer Dariche, dis-nous la boisson qui fait descendre délicieusement ton taro sauce jaune ?

Pour que ce soit l’apothéose, je l’accompagne toujours avec un bon vin blanc.

Je m’en doutais ! Merci Dariche !

Merci Bonappétit Cameroun!

Equipe DN Consulting

Share Button
ParBlanche Nathalie

MA SPÉCIALITÉ CULINAIRE : SAUCE À L’OIGNON

Recette by viviane

Hello très chers #BonapPeeps, celle qui nous donnera sa recette ce jour, c’est une de nos #BonapPeeps peu active, mais suit tout ce que nous faisons.
Elle a tenu à partager la recette de sa délicieuse sauce aux oignons.


Coucou Bonappétit Cameroun, alors ma spécialité culinaire est la sauce aux oignons. Ma sauce est assez particulière puisque je rajoute des ingrédients particuliers. Exemple, pendant que d’autres font toujours cette sauce avec du poulet, je la fais avec des Boulettes de viande de bœuf et je rajoute un peu de vinaigre balsamique ainsi que de la moutarde, celle de Dijon par excellence.
Commençons avec les ingrédients pour réaliser mes boulettes revisitées. Nous avons besoin de :

  • Huit biscuits sans crème au choix (Moi par exemple, j’utilise toujours petit-beurre. Nous devons concasser nos biscuits.)
  • Deux œufs (que je bats directement et réserve)
  • Deux cuillerées à soupe de lait
  • Un kilo de viande de bœuf correctement hachée
  • Deux cuillerées à soupe de moutarde de Dijon
  • Deux cuillerées à soupe d’huile raffinée
  • Une cuillerée à soupe de beurre
  • Une gousse d’ail râpée
  • Sel et poivre blanc

Comme ingrédients pour sauce, nous avons :

  • Deux cuillerée à soupe de fécule de maïs
  • Bouillon de poulet en sachet
  • Sept oignons (que je découpe en émincés)
  • Trois cuillerées à soupe de beurre
  • Deux cuillerées à soupe de miel liquide (du bon miel)
  • Deux cuillerées à soupe de vinaigre (de préférence le vinaigre balsamique)
  • Une cuillerée à soupe de moutarde (je vous recommande la moutarde de Dijon.)
  • Du persil haché pour la décoration à la fin de la cuisson

Passons maintenant à la phase de préparation. Entrons avec nos boulettes :
⇒ Dans un saladier mélangeons le lait avec nos œufs déjà battus
⇒ Ajoutons nos biscuits et laissons tremper pour les rendre tendres
⇒ Ajoutons notre moutarde, ail haché, une pincée de sel, ainsi que du poivre.
⇒ Dès que cette combinaison est bien mélangée, faisons nos boulettes avec nos mains bien lavées au préalable. La grosseur doit être proportionnelle à notre bouche.
⇒ Ensuite plongeons les dans une marmite venant de faire fondre notre beurre et laissons cuire nos boulettes pendant 30 minutes minimum, en les retournant à mi-cuisson.

Pour réaliser notre sauce :
⇒ Dans un bol délayons notre fécule de maïs avec le sachet de bouillon de poulet
⇒ Dans une autre marmite, faisons fondre de nouveau notre beurre réservé pour la sauce
⇒ Ajoutons nos émincés d’oignons et faisons cuire jusqu’à ce qu’elles commencent à caraméliser
⇒Rajoutons du miel et mélangeons, cuire 30 secondes puis ajoutons du vinaigre et faisons cuire jusqu’à sirupeux.
Cette opération se fait assez rapidement.
⇒ Ensuite, additionnons le mélange de bouillon/fécule avec notre moutarde de Dijon, mélangeons au reste du contenu de la marmite, remuons pendant deux ou trois minutes.
Notre sauce est déjà prête, mais mettons la en attente pendant que l’on fait frire nos boulettes.
⇒ Dans une poêle, faisons fondre le beurre avec l’huile, ajoutons nos boulettes et faisons frire. 
Aussitôt, que nous avons fini avec nos boulettes, réchauffons notre sauce et servir les boulettes en les nappant de sauce et saupoudrer de persil. Le complément est au choix

 

 

Share Button
ParBlanche Nathalie

PLUS JAMAIS SANS MON OIGNON, CE LÉGUME

Un aliment aux vertus antiseptiques et anti-inflammatoires

C’est quoi ce légume ?

Frère de l’ail, l’oignon fait partir de la famille des liliacées, il est également un légume proche du poireau et de la ciboulette. On trouve plusieurs sortes d’oignons au marché, leur taille et leur goût varient. Nous avons des blancs, jaunes, rouges, et parfois des verts qui sont des jeunes oignons encore appelés cébettes. Je tiens à préciser que plus il est petit, plus son goût est piquant. Quand on les découpe, ce qui nous fait pleurer, ce sont les composés soufrés. 

Ses bénéfices nutritionnels :

Les bénéfices nutritionnels des oignons changent selon leur variété, leur stade de maturation ainsi que la durée et le mode de leur conservation.
Ce légume est considéré comme un antiseptique puissant qui est riche en vitamines A, B, C, et en folate.
Il fournit en bonnes quantités les minéraux et oligo-éléments suivants : calcium, phosphore, magnésium, chrome, fer, ainsi que des fibres.

Ses vertus médicinales : 

L’oignon contient en effet du fer, indispensable à la formation de l’hémoglobine, et aide donc à prévenir et combattre différentes formes d’anémie.

La consommation quotidienne d’un demi-oignon cru seulement peut réduire significativement le taux de cholestérol ainsi que le risque de crise cardiaque.

L’oignon contient des substances anti-inflammatoires qui peuvent contribuer à réduire les symptômes d’ordre inflammatoire chez les personnes atteintes d’arthrite ou de goutte.

L’oignon aide à combattre et prévenir plusieurs infections d’origine bactérienne et s’avère efficace contre les salmonelles et Escherichia coli.
Il peut être conseillé aux personnes souffrant de tuberculose et d’infections des voies urinaires comme la cystite (inflammation de la vessie).

Que vous les consommiez crus ou cuits, les oignons aident à faire baisser naturellement la tension artérielle. Ils aident à fluidifier le sang, à dissoudre les caillots sanguins et à débarrasser le sang du mauvais gras.

Manger quotidiennement un demi-oignon cru de taille moyenne réduit de manière significative les risques de thrombose et de crise cardiaque en faisant baisser le taux de LDL-cholestérol grâce aux flavonoïdes qu’il contient.

Les fructo-oligosaccharides que les oignons contiennent stimulent le développement de bactéries utiles dans le côlon, et aident par là à y réduire les risques d’apparition de tumeurs.

Ajouter beaucoup d’oignons à votre alimentation peut aider à se débarrasser d’une constipation chronique et réduire les flatulences.

Le chrome que contient l’oignon pourrait, selon certaines études, se faire l’allié des personnes atteintes d’un diabète de type 2 en augmentant leur sensibilité à l’insuline et en favorisant la diminution de leur glycémie.

L’oignon aide à combattre la rétention d’eau, les calculs rénaux, ainsi que l’arthrite et la goutte.

Dans certaines régions du monde, on trempe de l’ouate dans du jus d’oignon avant de la placer dans l’oreille pour se débarrasser des acouphènes.

L’oignon, légume piquant, stimule la circulation sanguine et accroît la transpiration. Sa consommation est indiquée quand les températures baissent pour parer aux infections, mais aussi pour réduire la fièvre ou se débarrasser d’un rhume ou d’une grippe.

La quercétine, une substance récemment identifiée que contient l’oignon, empêche les os de se dégrader. La consommation d’oignons est donc tout particulièrement indiquée aux femmes ménopausées présentant un risque d’ostéoporose.

Mélanger dans un verre du jus d’oignon et autant de miel, puis avalez 3 à 4 cuillères à café de cette mixture quotidiennement. Ce simple geste aide à fluidifier les mucosités et à prévenir leur formation. C’est aussi une des meilleures façons de prévenir le rhume.

L’oignon est un aphrodisiaque puissant qui ne s’incline que devant l’ail, en termes d’efficacité. Les oignons blancs sont à privilégier pour cette utilisation.

Faites bouillir de l’oignon dans de l’eau jusqu’à ce que la moitié soit évaporée. Passez à la passoire et laissez refroidir avant de boire. Grâce à ses propriétés antibactériennes, cette infusion peut aider à soulager la sensation de brûlure à la miction.

Sortons avec quelques conseils et astuces concernant l’oignon 

À l’achat de vos oignons très chers #BonapPeeps, choisissez des oignons bien formés, dont la peau apparaît sèche et intacte. Évitez ceux qui commencent à germer ou qui montrent déjà des signes de décomposition, de flétrissement ou dont le bout se décolore.
Pour leur conservation, ils peuvent se garder à température ambiante, mais ils doivent se trouver dans une zone bien aérée et éloignée des rayons du soleil pour éviter la pousse de leurs racines.
Il ne faut surtout pas les conserver près des pommes de terre étant donné que les oignons absorberont l’humidité et l’éthyle qu’elles dégagent et leur putréfaction s’en trouvera précipité.
Les oignons déjà découpés doivent être conservés jusqu’à deux jours dans un réfrigérateur, une boîte ou un sachet hermétique pour prévenir leur oxydation.

 

 

Share Button
ParBlanche Nathalie

LE SECRET POUR CONSOMMER UN OIGNON DÉCOUPÉ 24H APRÈS

Pas de danger si et seulement si…

Il est possible de consommer un oignon découpé, sectionné ou émincé après plus de vingt-quatre heures sans risque de maladie, si et seulement si nous avons conservé ce dernier dans un réfrigérateur ou congélateur, recouvert dans un film plastique, une gamelle ou une boite plastique.

L’oignon peut développer des toxines du type toxines du type levures et bactéries. Ces toxines sont plusieurs organismes phytopathogènes à l’origine de la pourriture du bulbe. Pour se développer, ils ont besoin d’un fort taux d’humidité, une température optimale de multiplication qui se situe entre vingt et trente degrés Celsius.

Mais rassurez-vous très chers #BonapPeeps, pour arrêter leur développement, il faut tout simplement que la température soit réduit entre zéro et deux degrés.

Donc ne craignez rien quand vous avez découpé vos oignons, conservez les immédiatement au frais, aussi simple que ça !

 

 

Share Button
ParBlanche Nathalie

LES MESURES D’HYGIÈNE GÉNÉRALE : CAS DU CHOLÉRA

Comment éviter le Choléra ?

Le rapport publié le 29 août dernier sur la situation de gestion de l’épidémie du choléra par le ministère de la Santé publique est très alarmant. Il fait état de 2 régions en épidémie5 régions à haut risque, 235 cas suspects, 23 confirmés et 17 décès cumulés. 

L’heure est à la prévention très chers #BonapPeeps. C’est la raison pour laquelle ce matin, je vous propose cet article sur les mesures d’hygiène générale qui doivent être impérativement appliquées. 

  • Le lavage systématique des mains avec de l’eau potable

C’est une action élémentaire qui doit devenir un réflexe. Lavons-nous les mains quand nous sortons des latrines, lavons-nous les mains quand nous voulons déguster un aliment, lavons-nous les mains après avoir salué quelqu’un dans la rue, lavons-nous les mains … 

Oui, nous pouvons également être dans un lieu où nous n’avons pas accès à de l’eau, ou bien même, nous ne pouvons pas nous en servir. Ce n‘est pas grave, j’ai une solution « miracle »: un gel de mains !

Bon, si vous ne l’avez pas encore, je vous conseille donc d’acheter votre gel désinfectant ou hydroalcoolique de mains. Il est très pratique, nous pouvons l’amener partout où nous allons. Un peu comme notre pièce d’identité, nous sommes dans l’obligation de toujours l’avoir avec nous. 

Comme gel de mains très chers #BonapPeeps, nous avons par exemple le gel de main « Marco » que nous pouvons trouver sur le site de vente en ligne Jumia à partir de 5 000 FCFA. Nous avons également « Baccide » disponible dans nos pharmacies à plus de 3 000 FCFA, si ma mémoire est bonne !

  • Le traitement de l’eau

Comment rendre une eau potable ? C’est très simple ! Il existe deux méthodes, mais je choisis de vous parler d’une seule méthode que je vous recommande vivement.

Faisons d’abord bouillir notre eau (forte ébullition)
Cette action va tuer quelques organismes déclencheurs de certaines maladies. Comme exemple de ces micro-organismes, nous avons le Lamblia et le Cryptosporidium de Giardia fréquemment trouvés dans des fleuves et des lacs, qui peuvent contaminer l’eau des puits lors d’une marée haute ou inondations, et même pendant les grandes pluies. Ces microbes peuvent être à l’origine des maladies à l’instar de diarrhée, fatiguenausées, crampes d’estomac

 Ensuite décantons vigoureusement notre eau pendant trois minutes, rassurons-nous que les particules visibles, s’il y en avait, sont décantées.

 Par la suite (étape facultative), nous pouvons améliorer le goût insipide de notre eau bouillie en l’aérant, en la versant et en la reversant d’un récipient très propre à un autre. Ensuite, rajoutons une pincée de sel et laissons la reposer pendant près d’une heure.
Je tiens à souligner que cette eau préparée doit être stockée dans des récipients propres, convenablement couverts, et non sujets à la corrosion.

 Et enfin, mettons notre eau dans notre filtre.
Je vous recommande d’acheter un filtre à eau. Toutes les maisons doivent en avoir au moins un. Nous pouvons nous procurer notre filtre à eau dans des magasins, ou super marchés à partir de 15.000 FCFA. En ce moment même sur Jumia, vous avez votre filtre à eau de 14 litres à 9.450 FCFA.

  • L’hygiène alimentaire

Lavons  et relavons nos aliments avec de l’eau potable avant toute consommation. C’est très important ! Bien conserver nos aliments, notre nourriture. Arborons des gants quand nous cuisinons.

En dehors de ces règles, il y a également la propreté de notre environnement et l’isolement des malades signalés avec décontamination des selles et vomissements.

Respectons ces mesures d’hygiène générale, et nous serons à l’abri du choléra très chers #BonapPeeps !

 

Share Button
ParBlanche Nathalie

MA SPÉCIALITÉ CULINAIRE : LA TENUE MILITAIRE

La recette by Valérie NK

Elle s’est, Valérie NK, une spécialiste de l’art culinaire. Elle détient une page Facebook (https://www.facebook.com/lacuisinedeVNK/ ) dédiée à la cuisine africaine en général et camerounaise en particulier. Pour moi, c’est une véritable inspiration pour la réalisation de certains plats et un stimulant de saveurs pour nos papilles. Elle partage avec nous ce jour très chers #BonapPeeps sa recette de la tenue militaire.


Pour réaliser ce délicieux plat tout dépend des préférences de chaque département à l’Ouest, ma région d’origine. Généralement à Bayangam pour préparer le pouksin, on utilise :

 Des feuilles de macabo, qui doivent être préalablement lavées à grande eau parce qu’elles sont enroulées et peuvent garder des chenilles. Avant de les découper, laissez d’abord s’égoutter. 
 Une pâte de maïs frais
 Des crevettes encore appelées mèdjanga,
 Une bonne quantité d’huile ou bien de la pulpe des noix de palme (au choix),
 Du piment pour ceux qui en consomment,
 Du sel,
 Du cube (au choix)
 Et enfin des feuilles de bananier pour les emballer.

 

Mettez votre poudre ou pâte de maïs dans un récipient de cuisine, 
♦ Versez de l’eau et mélangez afin d’obtenir une pâte bien homogène,
Ajoutez-y de l’huile de palme, du sel, les crevettes, le piment bien écrasé, bien mêler à l’aide d’une spatule, ou bien utilisez la technique de grand-mère qui consiste à malaxer avec la main afin de s’assurer de son homogénéité,
Ajoutez le cube et les feuilles de macabo, combinez encore pour avoir un bon mélange,

Mélange de tous les ingrédients

Dès que votre mélange est correctement homogène, emballez ce ce composé dans vos feuilles de bananier préalablement nettoyées et chauffées.


Les disposer dans une marmite de manière verticale pour ne pas perdre son jus ou laisser pénétrer de l’eau dans votre préparation.

Disposé dans une marmite

Préparez un feu de bois ou charbon bien flambant et laisser cuire pendant au moins six heures de temps. Ce temps interminable permet de débarrasser les feuilles de macabo de son effet de démangeaison au niveau de la gorge. Donc, il faut les faire cuire pendant longtemps.
En passant, servir tiède après cuisson. 

Prêt !

Share Button
ParBlanche Nathalie

DE L’EAU TIÈDE CITRONNÉE : VOTRE BOISSON MIRACLE À JEUN

Dix raisons de boire de l’eau tiède citronnée chaque matin

Vous allez sûrement vous poser la question de savoir si l’eau tiède citronnée booste le corps, si ça marche vraiment ? Et moi, je réponds sur-le-champs que : ÉVIDEMMENT !
Ce n’est d’ailleurs pas pour rien qu’on conseille de la boire à jeun avant même de petit-déjeuner le matin. Je ne connais rien de mieux pour démarrer du bon pied sa journée !
Les bienfaits du citron pour la santé ne sont plus à prouver. Les deux principales sont d’une part sa puissante action anti-bactérienne et antivirale et d’autre part son efficacité à stimuler le système immunitaire. 
Il est également utilisé dans les régimes. En effet, le jus de citron est également digestif. C’est enfin un bon dépuratif pour le foie.
Rappelons rapidement ses propriétés avant de passer sur ses dix avantages. Le citron renferme bon nombre de substances, en particulier de l’acide citrique, du calcium, du magnésium, de la vitamine C, des bioflavonoïdes, de la pectine et du limonène qui renforcent les défenses de l’organisme et combattent les infections.

Les bienfaits de l’eau tiède citronnée dans notre organisme

L’eau tiède citronnée favorise l’élimination des déchets et des toxines. Grâce à sa composition atomique similaire à celle de la salive et de l’acide chlorhydrique des sucs digestifs, il stimule le foie à produire de la bile, un acide nécessaire à la digestion.
Elle réduit les toxines dans le tractus gastro-intestinal. Ses propriétés digestives soulagent les symptômes de l’indigestion à l’instar des brûlures d’estomac, des renvois et de la distension abdominale. Il est même recommandé aux patients atteints de cancer de boire de l’eau citronnée chaude pour stimuler les mouvements intestinaux.

L’arôme du citron a des facultés énergisantes qui activent la bonne humeur. Et l’odeur de cette eau tiède citronnée contribue à réduire le niveau d’anxiété et les symptômes dépressifs.
Soulignons que l’être humain puise son énergie dans les atomes et des molécules des aliments qu’il consomme. Lorsque les ions positifs des aliments pénètrent dans le tractus digestif et interagissent avec les enzymes chargées d’ions positifs, il se produit une réaction. Le citron fait partie de ce petit nombre d’aliments là.

L’eau tiède citronnée favorise l’élimination des déchets parce qu’elle augmente la quantité d’urine dans le corps. Lorsque l’on boit cette eau, les toxines sont éliminées plus rapidement et le conduit urinaire reste en bonne santé. L’acide citrique que contient le citron active la fonction de l’enzyme qui stimule le foie et lui permet ainsi de se détoxifier.

Le citron est riche en vitamine C, très utile pour combattre le rhume. Il est également riche en potassium qui stimule le cerveau ainsi que le système nerveux et, aide aussi à contrôler la tension artérielle. L’acide ascorbique (vitamine C) qui est contenu dans le citron a des effets anti-inflammatoires. Celui-ci s’utilise en complément pour traiter l’asthme et d’autres problèmes respiratoires. Il améliore également la capacité d’absorption du fer par l’organisme.

La vitamine C et d’autres antioxydants que contient le citron contribuent à effacer les rides, les taches, et à combattre les radicaux libres. La vitamine C est vitale pour garder une peau saine et lumineuse. En effet, sa nature alcaline détruit quelques-unes des bactéries qui sont à l’origine de l’acné. On peut ainsi l’appliquer directement sur les cicatrices ou sur les taches de vieillesse pour les éclaircir. Et comme l’eau tiède citronnée épure le sang en éliminant les toxines, elle nous permet ainsi d’avoir une peau nette en agissant depuis l’intérieur.

L’acide ascorbique (vitamine C) que renferme le citron sert à cicatriser les blessures. C‘est un nutriment essentiel pour garder les os en bonne santé, de même que le tissu connectif et le cartilage. Comme nous l’avons indiqué plus haut, la vitamine C possède également des propriétés anti-inflammatoires. En définitive, la vitamine C est indispensable à une bonne santé, à un état psychologique équilibré et à la cicatrisation des lésions.

Le citron aide à rafraîchir l’haleine. Il soulage également les douleurs dentaires et la gingivite. Il ne faut pas oublier que l’acide citrique peut détruire l’émail dentaire. L’idéal est donc de se brosser les dents avant de boire notre eau tiède citronnée ou, d’attendre un moment si on se brosse les dents après l’avoir bue. De même, on peut se rincer la bouche avec de l’eau purifiée après avoir bu notre eau.

Boire de l’eau tiède citronnée régulièrement peut servir à éliminer l’acidité totale du corps, comme l’acide urique dont l’excès est l’une des principales causes des accès douloureux et des inflammations articulaires.
Pourquoi ? Tout simplement, parce que le citron est l’un des aliments les plus alcalinisants pour le corps. Il est lui-même acide. Cependant, dans le corps, il devient alcalin. L’acide citrique ne produit pas d’acidité dans le corps une fois métabolisé. Le citron contient autant d’acide citrique que d’acide ascorbique, tous deux des acides faibles qui sont facilement métabolisés dans le corps et qui font que le contenu minéral du citron puisse alcaliniser le sang. Et les états pathologiques ne surviennent que lorsque le pH du corps est acide.

L’eau tiède citronnée contribue au bon fonctionnement du système immunologique en l’hydratant et en apportant les fluides que le corps a éliminé. Lorsque le corps est privé d’eau, les conséquences suivantes se font sentir : fatigue, torpeur, affaiblissement des défenses immunitaires, constipation, manque d’énergie, tension artérielle trop haute ou trop basse, insomnie, manque de clarté mentale et autres.

Le citron est très riche en pectine, cette fibre alimentaire naturelle soluble dans l’eau et se lie bien au sucre. Ce qui aide à réduire l’appétit. Plusieurs études ont démontré que les personnes qui suivent une diète alcaline ont tendance à perdre du poids plus rapidement.

Share Button