Archive mensuelle novembre 2017

ParBlanche Nathalie

DANS LE SECRET DE LA FABRICATION DES PÂTES ALIMENTAIRES

Très chers bonapPeeps, savez-vous comment sont fait les pâtes alimentaires que nous consommons?

A l’occasion de la semaine Italienne de la cuisine en collaboration avec l’Ambassade d’Italie, l’usine de fabrication des pâtes alimentaires de la marque Brôli, Africa Food Manufacture, située à la Dibamba à Douala, ouvrait ses portes sur invitation. C’était le lundi 20 et mardi 21 Novembre de la semaine dernière. Saisissant cette opportunité offerte, BonappétitCameroun a pu visiter cette usine de fabrique de pâte alimentaires.

Usine de Fabrique de pâtes alimentaires

Le processus est très lent pour arriver aux pâtes alimentaires longues (spaghettis) ou courtes (macaronis). Quatre grandes étapes sont nécessaires.  Il s’agit de la réception de la matière première, du pétrissage, de la presse, de l’extrusion et enfin du séchage.

Lorsque que la matière première, essentiellement la semoule de blé dur est reçue et contrôlée, de façon pneumatique, le transfert débute, et là il n’y a plus contact entre le produit et l’extérieur. Le produit va être cheminé dans la salle des matières premières. C’est d’ailleurs dans cette grande pièce qu’elle est stockée et produite .

Semoule de blé dur

Ensuite, le produit va être cheminé au dessus d’un cyclone qui va être transféré dans un pétrisseur. Il y’aura donc un pétrissage et c’est à ce moment que l’eau intervient. On régule la quantité d’eau avec la pression, elle doit être en adéquation avec la semoule et précisons que c’est de l’eau adoucie. Ce mélange de semoule de blé dur et d’eau neutre et adoucie sera par la suite pressé, ensuite il y aura extrusion à travers des moules de différentes formes, selon ce qu’on veut obtenir. La pâte qui sortira, devenue filamenteuse, va être disposée sur une espèce de grand cintre appelée canne.

Soulignons qu’il y a une ligne avec des machines pour tout un processus des pâtes alimentaires longues et également une ligne avec des machines pour tout un processus pour pâtes alimentaires courtes.

Pâtes alimentaires courtes et longues

Ces spaghettis ou macaronis vont donc débuter le processus de séchage graduel et délicat.

C’est une étape compartimentée et très compliquée, qui dure cinq heures de temps. Pour peu qu’il y ait une différence entre une consigne d’humidité, de température et la consigne réelle, il y aura des anomalies sur la qualité. Et s’ils perdent 10 minutes, ils perdent énormément de produits.

Raison pour laquelle, il existe une salle avec deux contrôleurs de chaque type de pâtes alimentaires, postés devant des ordinateurs caractérisés par tous les paramètres de contrôle. Et sur le mur de cette salle, un grand tableau de bord constitué de voyants lumineux ( Quand c’est vert c’est normal mais quand c’est rouge c’est anormal).

Soulignons qu’il existe également un  laboratoire physico-chimie, et c’est dans ce laboratoire que tous les contrôles sont opérés: contrôle de réception de semoule, contrôle de grammage et de la qualité de pâtes alimentaires, et le contrôle de la teneur d’eau utilisée et de sa qualité.

Dès lors que les pâtes fraîches passent dans le tunnel de séchage, il y a perte de l’eau, durcissement du produit fini. Donc les spaghettis ou macaronis qui étaient moles se durcissent, deviennent raides et en bout de ligne, c’est la phase de refroidissement. Apres, elles sont retournées, coupées selon la taille de nos sachets, ensachées, mises dans les cartons, et pour terminer, elles ont 7 jours d’observation et un contrôle physique, avant leur entrée sur le marché et prêtes à être consommer.

spaghettis et macaronis de marque Brôli

Pour la petite histoire, les pâtes courtes sont moins contraignantes, sèches plus vites. Tandis que, les pâtes longues nécessitent énormément de boulot.

Leur production est continue sur vingt-sept jours avec trois jours de maintenance.

Le changement de moules se fait toutes les soixante-douze heures. Ces dernières sont lavées avec une eau à forte pression, et  désinfectées par la suite avec de l’eau oxygénée.

En tranche de huit heures de travail, il faut trente contrôles.

Une expérience agréable de visite qu’au moins chacun devrait vivre très chers #BonapPeeps.

 

 

 

Share Button
ParBlanche Nathalie

CHANGEZ VOTRE DIMANCHE AVEC LE RESTAURANT « LE C’ » : UN BRUNCH TRÈS SPÉCIAL

Situé en plein cœur de Bonapriso, (Rue Tokoto) à l’ancienne médiathèque, le restaurant « le C’ » est logé dans un cadre très chic et discret. Il nous offre des brunchs un dimanche chaque deux semaines. Au menu, un grand buffet à l’américaine, disponible à volonté et composé comme suit :

– Une partie « petit déjeuner »
– Une partie « entrée »
– Une partie « plat principal »
– Une partie « dessert »

Une autre surprise, c’est que pendant chaque brunch, les prix sont attractifs par rapport à ce que le C’ propose habituellement.
Ce moment convivial et de gaieté se déroule toujours au cœur du restaurant. Mais ce dimanche 19 Novembre 2017, vous aurez droit à un espace diffèrent, tout simplement parce que le restaurant « le C’ » en partenariat avec l’Association du Club Saint-Georges a décidé de mettre les petits plats dans les grands.
Le brunch de ce dimanche sera délocalisé et se fera au club Saint-Georges (sis au PAD). Un emplacement très joli, en plein air, recouvert de verdure et de couleurs joviales. Afin d’offrir à vous, et à vos proches, un moment de détente inoubliable.
De ce fait, le club Saint-Georges s’occupera du coût des activités attractives. En l’occurrence :
– Le concours de squash qui aura lieu le matin ( la grande finale ).
– Le concours de pétanque dans l’après-midi.

Et le brunch interviendra tout simplement entre les deux concours.

Très chers bonapPeeps vous avez la liberté de choisir la formule qui vous convient. Vous pouvez choisir de venir uniquement pour faire du sport, pour le brunch ou bien pour les deux simultanément. Ça dépendra de vous !


Venez passer un agréable moment avec le restaurant le C’ et l’association du club Hippique Saint-Georges.

Share Button
ParBlanche Nathalie

LE PLAT PRÉFÉRÉ DE NOTRE GUEST: STANLEY ENOW

« … Je n’ai pas de plat préféré, vous n’allez pas m’attraper…»

Ce mercredi 15 novembre 2017, nous sommes allés vers un jeune homme très particulier. Pétri de talent et d’un charisme incommensurable. Il est connu sous le pseudonyme de « King Kong ». Vous l’avez sans doute deviné, il s’agit du Bayangi boy, Stanley ENOW.

Il faut avouer que c’est un jeune homme qui a su construire sa bulle, il a su tracer son chemin, profitant de son talent et de ses multiples opportunités. Nous l’avons vu commencer petit à petit au rang de simple animateur pour se hisser où il est actuellement au rang d’artiste musicien. Le pont s’est fait sans bémol grâce à son tube à succès  » Hein père « . Un tube qui l’a révélé au-devant de la scène en faisant de lui le premier camerounais à être nommé et à gagner un MTV Africain Music Awards. Nous sommes en 2014 en Afrique du Sud.

Et depuis cette année-là jusqu’à nos jours, notre King Kong enchaîne des tubes et des collaborations avec des artistes nationaux et internationaux, remporte des récompenses nationales et internationales, et signe des partenariats avec des grosses multinationales. Notre jeune diplômé d’une Licence en Communication est une vraie industrie, une machine à business.

Ce jour, il nous a fait l’honneur d’être la Guest de la rubrique « Le plat préféré de notre Guest » et il nous a également offert un CD dédicacé du single Caramel, son nouveau tube, une collaboration avec l’artiste Nigérian Davido.


Bonjour Stanley et merci de nous recevoir. Alors, quel est ton plat préféré ?

Bonjour Bonapppétit Cameroun. Heu, je n’ai pas de plat préféré, vous n’allez pas m’attraper !!! Lol (rires ).
Nathalie la question est assez difficile à répondre. Pourquoi ? Tout simplement parce que je mange de tout, je n’ai pas un plat préféré.

Je comprends tout à fait Stanley, mais parmi tout ce que tu consommes, il y a quand même un ou deux plats que tu affectionnes particulièrement. Genre quand tu en manges, ça te fait un drôle d’effet quoi.

Oui oui, bah, il y a le eru et l’okok, là je me rends, je reconnais, tu as gagné lol (rires) . Peut-être parce que ce sont les plats avec lesquels j’ai grandi. Donc rien que pour cette raison, je peux te dire que ce sont mes plats préférés.

Plat du eru avec water fufu et gari fufu

Okok avec bâton de manioc

À quelle fréquence les consommes-tu ?

Cela fait longtemps que j’ai plus mangé le Eru et l’Okok. Tu sais, c’est assez difficile pour moi, je me déplace énormément, je suis toujours entre deux avions. Du coup, il n’y a pas du temps pour manger cela. Mais j’en meurs d’envie et je ferai tout pour manger cela ce week-end dans un super bon restaurant qui cuisine super bien. Sinon j’ai aussi des proches qui peuvent me cuisiner ces plats. Il faut juste que je trouve du temps.

J’imagine que tu ne sais pas les cuisiner ?

(rires) Tu as très bien deviné, malheureusement, je ne connais pas les cuisiner. Mais je suis en train d’y remédier, j’apprends et je promets que d’ici quelques mois, je saurai.

Alors c’est ici que se termine notre entretien Stanley. Merci de nous avoir accordé un peu de ton temps précieux, parce que je sais ce n’est pas très évident de t’avoir.

Je t’en prie Nathalie, beaucoup de courage et bonne suite à Bonapppétit Cameroun.

Merci Stanley.

Lors de la signature du contrat avec la Bicec

Je vous invite à écouter sa dernière sortie, en cliquant sur ce lien YouTube https://www.youtube.com/watch?v=bNCCIFes9GQ

Share Button
ParBlanche Nathalie

AMÉLIOREZ VOTRE SANTÉ AVEC LES GRAINES DE PAPAYE

Cinq raisons pour ne plus jeter les graines de papaye et de les consommer

la papaye est un fruit très délicieux et riche en fibre, en calcium, en phosphore, en fer, et en vitamines. L’un des bienfaits qu’il apporte à notre santé est qu’il favorise surtout le bon fonctionnement de notre tube digestif et notre système immunitaire.

Avant de continuer très chers abonnés, j’aimerai savoir ce que vous faîtes des graines après la consommation de ce fruit? Soyez honnêtes et répondez intérieurement ou en commentaire.

Malheureusement, le constat est flagrant. La plupart des personnes qui consomment de la papaye jette ces graines de papaye, pour ces derniers ce sont des déchets. Ce que vous ignorez est que ces graines de papaye peuvent également être consommées parce qu’elles contiennent d’importants bienfaits pour notre santé. Laissez-moi donc vous dire aujourd’hui que :

1. Les graines de papaye protègent les reins

La consommation de ces graines aide à prévenir les problèmes d’insuffisance rénale et permet de les traiter lorsqu’ils sont déjà survenus. Pour ce cas, il est recommandé de mâcher sept (7) graines de papaye sept (7) fois par jour.

 2. Les graines de papaye protègent notre système digestif

Parce qu’elles possèdent de puissantes propriétés antibactériennes et anti-inflammatoires, qui améliorent la santé digestive. De nombreuses études ont prouvé que les graines de papaye combattent la salmonelle (qui est une infection causée par des bactéries), les staphylocoques, et d’autres types d’agents infectieux. Donc pour profiter de ces bienfaits, il faut consommer sept (7) graines de papaye, trois (3) fois par jour.

3. Les graines de papaye aident à dépurer le foie

vous savez que le foie est l’un des organes les plus importants de notre corps, car sa fonction est de filtrer les toxines et les substances toxiques, dans le but de prévenir de nombreuses maladies. Par conséquent, lorsque cet organe est touché par une infection, nous courons le risque de développer des problèmes chroniques. Pour cette raison, il est important de lui donner un petit coup de pouce et de l’aider à se dépurer des substances dont il n’a pas besoin. Pour cela, les graines de papaye peuvent grandement nous aider, notamment dans le cas de cirrhose hépatique. Il suffit simplement d’écraser cinq (5) graines de papaye, de les mélanger avec une cuillerée de jus de citron, et de boire ce mélange deux (2) fois par jour, pendant un mois.

4. Les graines de papaye améliorent notre santé intestinale

C’est possible grâce à leur forte teneur en enzymes antiparasitaires qui ont la capacité d’éliminer les parasites intestinaux. Pour cela, il suffit de faire sécher les graines, puis de les écraser. Ensuite, diluez une cuillerée de cette poudre dans de l’eau, et faites bouillir le tout. Vous pouvez ajouter très chers #BonapPeeps une cuillerée de miel pour adoucir le mélange. Buvez-en deux (2) à trois (3) fois par jour.

5. Et enfin les graines de papaye absorbent l’excès de gras et de sucre

Elles sont d’excellents brûle-graisse pour notre organisme, parce qu’elles ont la capacité d’empêcher que l’organisme n’absorbe trop de graisses et de sucre, ce qui accélère le processus de digestion et contribue à la perte de poids. Consommez quotidiennement sept (7) graines par jour pour bénéficier de ces bienfaits.


Voilà vous êtes fixés sur les bienfaits des graines de papaye sur notre santé à vous d’en faire bon usage très chers #BonapPeeps.

 

Share Button
ParBlanche Nathalie

LE RESTAURANT CHAMPS ÉLYSÉES AUX PRODUITS DU CAMEROUN

Un restaurant qui fait saliver

Situé au cœur d’Akwa, plus précisément au boulevard de la liberté à Douala, au lieudit Institut Français. Les Champs Élysées est un restaurant plutôt spécialisé dans la nourriture africaine, qui offre des plats le matin, à midi et le soir.

Le type de cuisine est teinté aux couleurs locales du vert-rouge-jaune. C’est un restaurant qui compte environ 60 places assises dans son espace somptueux.

Ce restaurant accueille des événements tels que des repas d’affaires, des repas d’anniversaire, romantique et bien d’autres. Son cadre est convivial et chaleureux, avec son bar bien fourni et varié.

Son style et son ambiance se classent dans la catégorie Premium. Il ouvre ses portes dès 8 heures du matin pour les refermer à 9 heures du soir c’est à dire 21 heures.

Donc très chers #BonapPeeps, si vous souhaitez passer un agréable moment et déguster quelque chose de délicieux et bien fait pendant votre petit déjeuner, déjeuner ou dîner, n’hésitez surtout pas ! Je vous le recommande vivement, faites y un tour !

Share Button
ParBlanche Nathalie

LES ÉTAPES POUR OBTENIR DE LA FARINE DE MANIOC

La manière la plus simple pour obtenir votre farine de manioc pour vos pâtisseries

Suite à la vidéo publiée jeudi 9 Novembre dernier sur notre page facebook https://www.facebook.com/BonappetitCameroun/ par  rapport aux nuances du manioc notamment sa farine pour pâtisserie. Vous avez été très nombreux à demander où obtenir cette farine de manioc ? Ou comment faire pour l’obtenir? comme je suis très sensible à vos demandes, j’ai décidé de partager avec vous cette manière faite maison, très simple en plus, pour obtenir votre farine de manioc.

Alors très chers #BonapPeeps vous avez juste besoin de quatre choses:

  • Du manioc (la quantité qui vous convient, pour un kilo de farine de manioc, vous avez besoin de cinq kilos de tubercules de manioc.
  • D’un mortier et d’un pilon propre
  • Et enfin, d’un tamis propre

Le processus:

  • Épluchez très bien votre manioc
  • Ensuite, découpez au sens de la longueur
  • Après, lavez correctement
  • Faites sécher pendant trois à quatre semaines (c’est le temps suffisant pour que vos morceaux de manioc sèchent correctement).
  • Après les 3 à 4 semaines de séchage, prenez votre mortier et pilon pour piler correctement vos morceaux de manioc jusqu’à l’obtention d’une poudre.
  • Et enfin, prenez votre tamis et tamisez cette poudre dans le but de séparer la farine des déchets.

Voilà, votre farine de manioc est prête pour réaliser vos différentes pâtisseries. Très facile à réaliser n’est ce pas très chers abonnés?

L’avantage avec votre farine de manioc est qu’elle est sans gluten, elle n’est pas lourde et elle est très facile à digérer.

Voici quelques pâtisseries réalisées avec votre farine de manioc:

Mintumba farcis a l’ail,persil ,carotte ,piment. Photo crédit @EdysonEl un #BonapPeeps

Chouquettes à la farine de manioc

Crêpes à la farine de manioc

cake

Samoussas à la farine de manioc

Pains à la farine de manioc

Share Button
ParBlanche Nathalie

LE PLAT PRÉFÉRÉ DE NOTRE GUEST : CLAUDE NDAM

«…Avec mes problèmes de santé, j’ai dû revoir mon alimentation… »

Si nous faisons un sondage auprès des jeunes de la nouvelle génération « tête baissée » dans le but de savoir si ces derniers connaissent qui est Claude NDAM, malheureusement certains répondrons par NON. Laissez-moi donc, dans un premier temps vous présenter ce monsieur.
Originaire du département du Noun dans la région Ouest du Cameroun, Claude NDAM est un artiste-musicien, auteur – compositeur – interprète camerounais qui a débuté sa carrière dans les années 80. Né dans une famille où la musique était un élément central et faisait partie du quotidien, Claude reçoit sa première guitare de son père, artiste. Il fait ses premiers pas à radio Cameroun dans l’émission « La roue libre » animée par Lucien MAMBA vers la fin des années 70.
C’est le titre « Ngoua ya » de l’album éponyme qui le révèle au grand public à la fin des années 89 débuts des années 90. Il s’illustre ainsi dans le registre des rythmes traditionnels de la région Bamoun. Pour affirmer et marteler son attachement à sa culture, il chante en langue Bamoun. Artiste éclectique et ouvert, il a su opérer un syncrétisme musical en s’ouvrant à d’autres rythmes tels que le jazz, le rock tout en gardant une teinte traditionnelle. Ses chansons sont d’une richesse textuelle remarquable.
Il compte deux albums majeurs « U Ngoua ya»(où vas-tu?) et « Pawa » (pouvoir). En dehors de ces deux albums, il a plusieurs autres collaborations avec des collègues et des artistes de la « new génération » à l’instar de Stanley ENOW avec le titre « Love Song ». Sergeo POLO a d’ailleurs repris une de ses chansons « Mona La Veve » qui est, « Mona » tout simplement chez ce dernier.
Son magnifique parcours musical lui a fait ravir le titre de chevalier de l’ordre de la valeur décerné par le chef de l’Etat « himself« .
Soulignons que Claude est un monsieur assez fort physiquement et moralement parce qu’il a déjà été secoué par deux crises d’AVC, la première en 2008 et la deuxième récemment en 2017.
Aujourd’hui, c’est avec un grand sourire qu’il a accepté, nous recevoir et être la Guest de ce mercredi 08 novembre 2017.


Bonjour Claude, ravie de vous avoir dans cette rubrique « Le plat préféré de notre Guest ». Alors dites-nous, quel est votre plat préféré ?

Bonjour Bonappétit Cameroun, je tiens déjà à vous féliciter chère jeune dame pour votre très belle initiative, beaucoup de courage parce que ça ne sera pas facile, mais restez forte pour surmonter les difficultés. 
Maintenant revenons à votre question, à l’époque, j’adorais de la bonne viande, mais avec mes problèmes de santé, j’ai dû revoir mon alimentation. Une alimentation d’ailleurs imposée par les médecins. Par conséquent, je me suis retourné vers les légumes. Moins de viandes pour beaucoup légumes. Depuis peu, mes plats préférés, permettez-moi le pluriel parce qu’ils sont deux, sont les crudités et notre célèbre plat Bamoun le « Ndjapche ».

Quelle est votre fréquence de consommation ?

Pour les crudités, c’est constamment, presque chaque jour, et pour le « Ndjapche » parfois les week-ends.

C’est souvent ? À la maison ? Dans un restaurant ? 

À la maison bien évidemment et ces plats sont toujours cuisinés par les magnifiques mains de madame mon épouse.

Et vous-même ? Ça vous arrive souvent d’entrer en cuisine? 

Parfois oui, pour les crudités. Je vais même plus loin, souvent même au marché. J’achète les ingrédients et je rentre me concocter personnellement mon plat de crudités. Mais pour le « Ndjapche », non, c’est mon épouse la spécialiste.

Claude par ma voix toute l’équipe de Bonappétit Cameroun vous remercie.

Pas de quoi, ce fut un bel échange !

 

Share Button
ParBlanche Nathalie

Cadre: Snack et Publicité

Lire la suite

Share Button
ParBlanche Nathalie

Capacité: 60 personnes

Share Button

ParBlanche Nathalie

Évènements: Romantique, Repas d’affaire, Anniversaire…

Share Button