Archive mensuelle septembre 2017

ParBlanche Nathalie

LE PLAT PRÉFÉRÉ DE NOTRE GUEST : POLYCARPE ESSOMBA

Le plat de légumes passe avant tous les autres plats

Journaliste chevronné, correspondant N° 1 de RFI au Cameroun, promoteur de Afrik2, chaîne de Radio qui émet depuis, 3 ans bientôt, du coté de Yaoundé, oui ce sont les différentes casquettes de notre Guest de ce jour. Polycarpe ESSOMBA est un nom bien connu de la sphère médiatique du pays et même au-delà de nos frontières. Sympathique, discret et observateur, Polycarpe ESSOMBA est un homme très ambitieux, il a su allier détermination, force et courage pour pouvoir être où il est actuellement.  Il a commencé dans cet univers de la presse au sein de radio SIANTOU quand il était encore étudiant à l’Université de Yaoundé I. Ensuite, il est allé à Douala travailler pour Equinoxe Télévision pendant presque 8 ans en tant que Rédacteur en Chef. Et aujourd’hui il pilote parfaitement sa chaîne de Radio qui est une initiative personnelle.


Bonjour Polycarpe ESSOMBA, merci d’avoir accepté être notre Guest de ce jour. Alors c’est quoi votre plat préféré ?

Je n’ai pas de plat préféré de manière spécifique, mais  je suis très légumes, j’aime beaucoup les légumes, permettez-moi juste de l’indiquer. Je les consomme sous toutes ses formes, selon toutes les cultures, autant les légumes fait à la mode des gens du centre, bref, tous les plats qui sont fait à base de légumes que chaque région propose sont les bienvenus.

Pour quelle raison Monsieur ESSOMBA ?

Tout simplement parce que j’ai été élevé aux feuilles et c’est resté très doux à mon palais, très doux à ma langue.

À quelle fréquence pouvez-vous le consommer par  mois ou par semaine ? Où aimez-vous le manger, à la maison ou dans un restaurant (Si maison, qui le cuisine ?) (Si resto, lequel ?) Savez-vous tout de même le cuisiner ?  

J’en consomme aussi souvent que possible. Pas tous les jours malheureusement parce qu’avec l’activité que je mène, je suis tout le temps appelé à me déplacer. Donc je ne mange pas toujours ce que je choisis de manger, ou bien  je mange ce que je peux attraper vite fait. Mais quand je peux être posé à la maison que ce soit en semaine ou le weekend, je commande un plat aux légumes, et ma ménagère me le cuisine, parfois c’est ma compagne qui se prête à cette tâche de me cuisiner un bon plat de légumes. Moi personnellement, je ne connais pas comment ça se passe, je ne sais pas comment le cuisiner ( rires ).


Vous êtes désormais fixés, si vous souhaitez inviter Polycarpe ESSOMBA à déjeuner, rassurez-vous qu’il y’ait un plat fait à base de légumes.

Je vous donne Rendez-vous  la semaine prochaine avec une nouvelle Guest qui nous dévoilera son plat préféré.  Je vous aime très chers abonnés.

Share Button
ParBlanche Nathalie

DOUALA: VOICI COMMENT BIEN MANGER SANS SE DÉPLACER

Frieda EKOKO, jeune Startupeuse en pleine explosion de son restaurant en ligne

Hello très chers abonnés, nous sommes allées à la rencontre d’une jeune Camerounaise promotrice d’un mini restaurant en ligne et passionnée de cuisine. Oui l’art culinaire et elle c’est une véritable histoire d’amour. N’ayant pas fait d’école de gastronomie, elle a su apprendre de sa grand-mère et de sa mère dès le bas âge. C’était ses deux professeures de cuisine comme toutes filles d’ailleurs. Elle prépare tous ses plats avec amour. Pour elle l’amour est le plus beau condiment. Il faut préparer avec amour, avec passion parce que d’après elle : «  il n’y a pas de condiment plus beau que l’amour. Une cuisine qui a été faite avec amour se ressent sur l’expression des personnes qui la consomme ».  Frieda EKOKO nous a accueilli chez elle et a décidé de nous dévoiler comment fonctionne son mini restaurant en ligne.


Bonjour Frieda EKOKO si vous commencez par nous parler de votre mini restaurant en ligne, son organisation, son mode de fonctionnement, tout ce que les #BonapPeeps doivent savoir.

C’est la magie des réseaux sociaux, tout se passe à domicile à la cité des palmiers. Je définie les différents menus en fonction de la demande des clients. J’enregistre les commandes la veille, je cuisine le matin et les livraisons débutent généralement à partir de 10h30. Elles sont assurées par des livreurs qui sont départagés en fonction des différentes zones des clients. Mais le client peut décider de faire le retrait de ses plats sur place, à mon domicile. Mes moyens d’opérations sont mon profil Facebook : Frieda Ekoko ou mon numéro Whatsapp 694421918.

Quelle est votre particularité en d’autres termes, qu’est ce qui vous différencie des autres promotrices de mini restaurants en ligne ?

La passion, la nécessité de faire découvrir une explosion gustative de nos épices et plats locaux. La recherche des différentes saveurs qui transportent tous ceux qui dégustent ma cuisine, à la savourer et à s’évader dans l’art culinaire camerounais. Et permettez-moi de rajouter que je cuisine avec tous les produits frais et bio pour la satisfaction des dégustateurs.

Préparez-vous aussi pour de grandes cérémonies ?

Oui, j’ai en mon sein une équipe de stagiaires hôteliers disponible à orchestrer de très grande commande pour de grands événements à l’instar des mariages, anniversaires et bien d’autres. J’offre mes services et ma cuisine pour la satisfaction et la réussite des événements que je couvre. Je suis en partenariat avec les Ets 4M/CIS.RESTAURATION.

 Quels sont les 5 plats africains que vous affectionnez particulièrement ?

Je commencerai par le ndolé qui est un met incontournable de chez nous. En deuxième position le taro sauce jaune. ensuite la thieboudienne. A la quatrième place l’alloco poisson frit, et enfin Poulet yassa. Tout simplement à cause de la diversité des saveurs et des couleurs, chaque plat raconte une histoire.

Pouvez-vous faire un top 3 de vos restaurants préférés ?

Le Senso lounge, les Feuilles Vertes et l’Epice Bleue chez Haïra, qui sont constitués de très bons chefs, on observe une diversité de plats, le professionnalisme et la propreté.

Et si on chutait en vous demandant de nous dire quel est votre plat préféré? Pour quelle raison? À quelle fréquence pouvez-vous le consommer par  mois ou par semaine ? Où aimez-vous le manger, à la maison ou dans un restaurant (si maison, qui le cuisine ?) (Si resto, lequel ?), Savez-vous tout de même le cuisiner ?

Le ndolé tout simplement, disons que ce plat est telle une pièce d’identité collée à ma peau.  J’ajouterai si tu es au Cameroun et que tu n’as pas goûté au Ndolé, alors là, tu as raté beaucoup de chose. Ma famille et moi consommons le ndolé au moins une fois par semaine, surtout les week-ends. En bonus pour vous je partagerai ma recette de Ndolé.

Alors comme ingrédients : 300g d’arachides crues (nettoyées) / Demi-kilo de viande de bœuf / 100g de poisson fumé / 3 boules de Ndolé / 600g de crevettes / Huile d’arachide / 5  gros oignons / Cube Maggi Crevette / Sel

Préparation :

  • Mettez les arachides dans une casserole, ajoutez de l’eau et laissez cuire environ 5 minutes.
  • Pendant que les arachides sont au feu, découpez votre viande en dé, lavez et écoutez-la.
  • Ensuite mettre du sel et du poivre blanc.
  • Mettez une marmite au feu et ajouter un peu d’huile, lorsqu’elle est chaude mettez la viande, tournez pendant 5 minutes et ajoutez de l’eau laissez mijoter pendant 30 minutes .
  • Égouttez les arachides, mettre dans un bol.
  • Épluchez, lavez et découpez 4 oignons et mettre dans le même bol
  • Rajoutez les écrevisses et écrasez-les en purée.
  • Préparez le poisson fumé en enlevant les arrêtes et coupez le et l’avez.
  • Faites revenir le poisson dans l’huile pendant 5 minutes.
  • Ajoutez un verre d’eau et laissez bouillir pendant 15min à feu doux ensuite,
  • Ajoutez les arachides, la viande mélangez doucement et portez à ébullition tout en remuant pour éviter que ça colle au fond de la casserole salez à votre convenance.
  • Mettez ensuite les feuilles de ndole une à une en remuant entre chaque ajout
  • Assaisonnez avec le Maggi, Laissez cuire à feu très doux pendant 15 minutes Tournez de temps en temps.
  • Dans une poêle, faites chauffer l’huile d’arachide faites y revenir le reste d’oignons et versez cette huile sur le ndolé, mélangez. Servez avec du plantain, du bâton de manioc, du riz, du macabo.
Share Button
ParBlanche Nathalie

LE PLAT PRÉFÉRÉ DE NOTRE GUEST : MARIE-FLORE AMASSANA

«… Je peux le déguster trois fois par semaine…»

Marie Flore AMASSANA est une jeune camerounaise qui a toujours espéré être journaliste et par la grâce de Dieu a pu réaliser son rêve. Amoureuse de ce métier depuis l’âge de 7 ans, elle se projetait, en simulant la présentation des journaux radios et télévisés.

Chemin faisant, petit à petit, en classe de 4ème, elle se voit confier une rubrique du journal de son établissement et assure la présentation des soirées scolaires. Le talent y est, la passion y est, mais c’est à l’université que l’envie de se lancer véritablement dans ce métier se manifeste. Ayant des modèles comme Anne Marthe MVOTO, Denise EPOTE et Barbara ETOA, elle ne pouvait que réussir.

Elle participe ainsi à plusieurs séminaires pour mieux appréhender les principes théoriques du métier et écume les studios pour mieux les mettre en pratique. Soucieuse du travail bien fait, elle s’occupe du secrétaire de rédaction Journal Cameroon University News.

C’est dans la ville de Douala qu’elle viendra éclore tel un papillon en 2011, et travaillera avec Cyrille BOJIKO pour le projet Radio Balafon. Jusqu’à l’heure actuelle, l’aventure continue au sein de ce grand média chaud et présentement elle occupe le rang de Directrice Générale. Très belle personne à l’intérieur comme à l’extérieur, ouverte et aimable, Marie Flore a accepté participer à la rubrique « Le plat préféré de notre Guest ».


Bonjour Marie-Flore AMASSANA, toute l’équipe de Bonappétit Cameroun est très ravie de vous avoir comme Guest dans notre rubrique.

Alors la question fétiche puisque c’est l’objet même de cet échange! Quel est votre plat préféré ? Et pour quelle raison ?

Mon plat préféré, c’est le couscous sauce gombo. Je crois que c’est ma culture Bafia qui m’amène à aimer ce plat que je peux d’ailleurs manger 3 fois par semaine pour ne pas exagérer… Lol !!!

Plat de couscous + sauce gombo

 

Où aimez-vous le manger, à la maison ou dans un restaurant.(si maison, qui le cuisine ?) (Si resto, lequel ?)

Je préfère le manger à la maison. Parce que je prends tout mon temps et je peux croquer les os.

En train de déguster son plat de couscous sauce + gombo.

Savez-vous tout de même le cuisiner ?

Oui, je sais cuisiner ce met. Au niveau de la particularité, je le fais au moment de bouillir la viande avec des condiments qui donnent envie à tout passant de s’arrêter devant ma cuisine.

Préparation

Préparation 2


Vous savez dorénavant le petit péché mignon en terme de gastronomie de Marie-Flore AMASSANA, ce fut un plaisir de partager avec vous son plat préféré et rendez vous la semaine prochaine pour une autre édition. Votre Guest, une surprise comme toujours !

Share Button
ParBlanche Nathalie

Les différents plats les plus populaires d’Afrique ( Vidéo )

Je vous invite à regarder cette vidéo pour découvrir les plats les plus populaires d’Afrique. Malheureusement, je constate qu’au Cameroun seul le Ndolè est populaire, alors que nous avons notre okok du Centre, notre sauce jaune et taro de l’ Ouest, notre Eru du Nord-Ouest, bref  la liste est tellement exhaustive.

En tout cas, je vous laisse le soin de découvrir ces plats les plus populaires d’Afrique et n’hésitez pas donnez vos avis.

Share Button
ParBlanche Nathalie

LE PLAT PRÉFÉRÉ DE NOTRE GUEST : M. PAUL MAHEL

Impossible de résister devant un bon plat de Bekwang ( Macabo râpé )

Lire la suite

Share Button
ParBlanche Nathalie

Bon Plan, Bon Plat : un « BH Party » ce Vendredi 15 Septembre en mode Afterwork

Le plat beignet Haricot communément appelé « BH » est l’un des plats les plus favoris au Cameroun. Consommé à toute heure de la journée, matin, midi, ou soir, les camerounais en raffolent. Accompagné de sa bouillie blanche c’est l apothéose.  Alors là, comme j’adore partager de très bonnes choses avec vous, je vous communique cette information:  Pour tous les friands du BH, ce vendredi 15 septembre, nous vous proposons un super bel Afterwork, le BH Party rendu à sa 3 ème édition. Il aura lieu à Akwa plus précisément au Club 1956, à coté de l’hôtel la Côte dès 19h précises. Pour avoir accès c’est très simple : Débourser 3000 FCFA comme frais de participation et vous avez droit à votre gamelle de beignets avec un accompagnement, de la bouillie qui va toujours avec, et, enfin une boisson. Tout cela au prix cadeau de 3000 FCFA, sans oublier en bonus de la bonne musique, car qui dit « party » dit bonne « Zik« !!!

« C’est un RDV où le goût de beignet ne discute pas la couleur du haricot… nous sommes tous dans le même plat ». Alors très chers abonnés ne ratez pas le coche.

Share Button
ParBlanche Nathalie

Consommons du café pour vivre plus longtemps.

La consommation de café permettrait de vivre plus longtemps. C’est ce que nous enseignent deux études publiées cet été. La première est européenne. Elle porte sur plus de 500.000 personnes et a duré seize ans (là, on est dans le dur et on a du recul). Elle pointe l’impact de la consommation de café sur les maladies cardiovasculaires et celles du système digestif : elle en fait diminuer le nombre, et ce dans les dix pays européens (dont la France) où l’étude a été menée.

La seconde étude, américaine, a duré seize ans. Elle a été menée auprès de 185.000 personnes. Il en a résulté que le risque de trépasser était de 12% inférieur pour les buveurs de café que pour les non-buveurs. Pour être franc, les chercheurs ne sont pas parvenus à prouver le lien de cause à effet. Ils se sont juste contentés de souligner ce qu’ils observent.

On sait quand même que le café est riche en antioxydants (cela doit forcément aider un peu). Mais ce qui est intéressant avec ces études, c’est que l’image du café se trouve transformé. Il faut quand même remettre les choses en perspective. Il y a encore quelques années, on nous disait que le café augmentait le risque de tumeur de la vessie. Et aujourd’hui, on nous explique qu’il sauve des vies.

Mais comme pour tout, il faut rester raisonnable. En la matière, l’idéal c’est trois tasses quotidiennes pour les hommes et deux pour les femmes. En cas de surdosage, la pression artérielle peut augmenter, et le cœur s’accélérer.

Curieusement, on s’est aperçu que c’est là où le café est le meilleur qu’on en boit le moins. Prenez l’Italie : la consommation annuelle y est de 5 kilos par habitant. La France est juste devant avec 5,5 kilos. En revanche en Norvège, au Danemark, en Suède et en Finlande, on est entre 11 et 13 kilos. Il est vrai que là-bas, on boit surtout du jus de chaussette.

 

 

Source : RTL

Share Button
ParBlanche Nathalie

La noix de coco et ses 6 facettes: le secret pour une longue vie

Un fruit exotique qui concentre de nombreux trésors sous sa grossière coque brune

Douce comme le sucre et blanche comme le lait sont les termes qui définissent la noix de coco parce qu’elle est composée d’une  pulpe savoureuse et laiteuse. C’est un fruit très riche en fibres, en nutriments, en acides gras, en minéraux tels que  le magnésium, le sélénium et le manganèse, mais pauvre en sucre.

Avec la noix de coco rien ne se perd, tout ce transforme, elle est très  futée et gourmande. En Europe par exemple, la noix de coco a apporté ces dernières années de nouveaux produits santé, notamment :

  • La farine de coco dédiée principalement à la pâtisserie, qui est la transformation de sa chair en poudre très fine. C’est d’ailleurs un bon substitut de la farine de blé qui offre essentiellement l’avantage d’être sans gluten, mais riche en protéines et en fibres, d’où son effet rassasiant. Cette farine de coco présente un index glycémique bas, véritable atout pour les diabétiques.

  • Le sucre « de coco » qui n’est pas fabriqué à partir de la noix, mais à partir de la sève des fleurs de coco, normalement on devrait en réalité parler de sucre de fleur de coco, mais bon pas grave, on dit le sucre de « coco », avec sa saveur au goût de coco caramélisé. Ce sucre reçoit bon nombre d’éloges, car son index glycémique est bas : 25 au lieu de 65 pour le sucre blanc, il est incroyablement riche en antioxydants, et renferme même quelques minéraux intéressants comme le potassium, magnésium, le zinc et le fer.

  • Les lamelles de coco qui sont déshydratées, c’est-à-dire sans graisses ni sucres, elles agrémentent un laitage ou des desserts et sont de bonnes collations. C’est la version « luxe » de la noix de coco râpée.

les autres déclinaisons que nous connaissons tous, et que nous utilisons au quotidien, pour certains, sont :

  • L’huile de coco (de coprah) qui est aussi parfaite pour la pâtisserie, elle se fige à température ambiante, mais fond rapidement et reste stable à des chaleurs fortes, elle a un goût prononcé.

Le lait de coco qui est doux, savoureux et très calorique.

  • L’eau de coco qui est issue de la noix verte c’est-à-dire non mûre, est riche en potassium et magnésium. Mais il est important de relever qu’elle renferme quand même l’équivalent de sept morceaux de sucre par litre.

Chez nous au Cameroun on retrouve également des chips de noix de coco comme vous voyez sur la photo.

Donc pour résumer très chers abonnés, nous pouvons dire que ses atouts santé sont très nombreux. De un, c’est un Anticholestérol parce que  ces acides gras, bien que saturés, n’entraînent pas d’athérosclérose et, à l’inverse, réduiraient le taux de cholestérol et la tension artérielle. De deux, la noix de coco protège de certains cancers, comme celui du côlon et stimule la fabrication de globules blancs par le système immunitaire. De trois, son index glycémique est bas que ce soit sous ses multiples formes (farine, de sucre, lait ou eau) elle évite les pics de glycémie et convient aux diabétiques. Et enfin, elle est rassasiante car la noix de coco est riche en fibres, elle comble vite l’appétit et se révèle très antioxydante.

Si vous n’avez pas l’habitude de consommer ce fruit je vous invite à suivre le train et à le consommer davantage.

Share Button
ParBlanche Nathalie

Découvrez la meilleure recette de mouton lors de la dernière Tabaski

 Quand Ragoût et Haricot blanc se mêlent,un régal pour nos papilles gustatives

Lors de la dernière fête de la Tabaski, j’ai eu l’honneur et le privilège de goûter presque tous les plats préparés avec du mouton. Invitée par 7 familles musulmanes en tout, oui ça fait beaucoup !!! Imaginez mon ventre à la fin de cette journée!!!

Foie de mouton en sauce, Moussaka au mouton, Timbale d’aubergines au mouton, Ragoût de mouton aux haricots blancs, cervelles de mouton au coulis de tomates, épaule de mouton aux haricots verts, tourte au mouton et pommes de terre, riz à la tomate et au mouton et enfin couscous au mouton, tous ces plats sont allés dans mon ventre, oui oui!!!

J’ai commencé à Bonaberi plus précisément Besseké, un quartier qui est avant Bonassama en allant vers le pont sur le Wouri. Ensuite je suis allée finir à New-Bell, petite précision,c’est très important de le souligner, c’était des plats faits maison, par les dames de ces foyers. Mais celui qui a séduit mes papilles gustatives parmi tous ces plats, fut le ragoût de mouton aux haricots blancs. Je ne peux pas vous donner la raison exacte, mais quand j’ai mis la première fourchette dans ma bouche, je fus directement emportée par la délicieuse saveur et le goût excellent de ce plat.

Comme je vous adore très chers #bonapPeeps, je vais partager cette recette avec vous. Vous n’avez pas besoin d’attendre une invitation ou la fête de la Tabaski !!! Vous-même vous pouvez préparer ce plat chez vous, et  pourquoi pas, ce weekend. Alors, à vos feuilles… stylos… et notez …

Préparer du Ragoût de mouton aux Haricots blancs prend énormément de temps mais cela en vaut la peine, parce que le résultat final est tout simplement savoureux.

Fiche technique :

Pour : 3 personnes

Temps de préparation : 25 min

Temps de cuisson : 3 h 10 min

 

Notre préparation se fera en 10 étapes je préfère ainsi pour ne pas  alourdir le texte très chers abonnés.

Astuces : A la finition quand tout est cuit, mettez deux tranches de pain beurrées de moutarde afin de dégraisser  le ragoût (la moutarde donne un bon petit goût  supplémentaire). Surtout, enlevez-les avant de servir.

Voilà, vous savez tout et n’hésitez surtout pas chers abonnés, invitez moi déguster lorsque vous allez réaliser ce magnifique plat ( rires) !!!

Share Button