LE MANIOC L’UN DES ALIMENTS LES PLUS DANGEREUX AU MONDE

ParBlanche Nathalie

LE MANIOC L’UN DES ALIMENTS LES PLUS DANGEREUX AU MONDE

Nous risquons la mort tous les jours en consommant du manioc

Pour ceux et celles qui l’ignorent encore, je sais que vous êtes surpris voire étonnés et vous vous dîtes sûrement, mais qu’est ce qu’elle raconte celle-là ?

Le manioc est certes un aliment consommé de différentes façons : bouilli, frit, cuit à la vapeur, grillé ou en purée, c’est-à-dire que nous l’avons sous forme de tapioca, couscous, beignets, miondo, bâtons de manioc, mitoumba, amidon et autres, mais il reste tout de même dangereux pour l’Homme. Malheureusement très chers abonnés scientifiquement, c’est prouvé.

Le manioc sous toutes ses formes

  • Le manioc, un faux aliment

La plupart des ouvrages de diététique et d’hygiène alimentaire dénoncent les méfaits de cet aliment en affirmant qu’il n’a aucun pouvoir nutritif. Pas de vitamines indispensables pour la santé, pas de protéines indispensables pour l’entretien et le renouvellement des tissus organiques, pas de lipides indispensables pour donner de l’énergie au corps et, enfin, pas de fibres indispensables au transit intestinal.

Le manioc n’est constitué que d’une variété insipide de fécule et se classe donc dans les aliments glucidiques. Qui fournissent des sucres en assimilation lente. Qui fournissent des sucres en assimilation lente.

  • Le manioc, un poison

C’est un aliment qui contient de la linamarine qui peut se transformer en acide cyanhydrique encore appelé Cyanure d’hydrogène et provoquer de graves intoxications, voire la mort.

Aliment que l’on retrouve dans les pays tropicaux et très consommé dans plusieurs pays d’Afrique et d’Amérique du Sud. Cependant, après la consommation du manioc, l’hydrolyse enzymatique par la bêta-glucosidase, conduit à décomposer les glycosides cyanogènes et à libérer du cyanure d’hydrogène ou acide cyanhydrique, cette molécule extrêmement toxique.

  • Le manioc, un aliment aux conséquences néfastes

Chez les Hommes, les signes cliniques pour reconnaître une intoxication chronique à l’acide cyanhydrique sont : une respiration rapide ; une chute de la pression artérielle ; un pouls rapide ; une confusion mentale ; des étourdissements ; des maux de tête ; des maux d’estomac ; des vomissements ; de la diarrhée ; des contractions musculaires et des convulsions.

Par conséquent, cette toxication chronique conduit à des problèmes de santé tels qu’une perturbation de la fonction thyroïdienne et des troubles neurologiques.

Précisons que ce type de symptômes concerne les personnes qui consomment régulièrement et à long terme du manioc dans le cadre d’un régime alimentaire déséquilibré.

La dose mortelle de l’acide cyanhydrique pour l’être humain est comprise entre 0,5 et 3,5 mg par kilogramme de poids corporel. Les enfants sont particulièrement vulnérables en raison de leur petite taille.

Alors vous vous posez sûrement la question de savoir comment se débarrasser de ce poisson ? Comment rendre le manioc propre et comestible ?

C’est très simple, aucun problème ne se pose quand le manioc est bien cuit, parce que le cyanure d’hydrogène est un poison qui se dégrade par une cuisson à ébullition. Je vous explique très chers abonnés.

Soulignons tout d’abord qu’il existe deux variétés principales de manioc : le manioc doux (manihot opi) et le manioc amer (manihot esculenta). Les racines fraîches du manioc doux, petites et recouvertes d’une peau épaisse qui se détache facilement de sa chair blanche, contiennent moins de 50 mg par kg d’acide cyanhydrique tandis que les racines de manioc amer, longues avec une peau fine, brune qui adhère à sa chair blanche, peuvent renfermer jusqu’à 400 mg d’acide cyanhydrique par kilogramme.

Alors, l’épluchage et une cuisson complète permettent de consommer sans risque d’intoxication les racines de manioc doux.

Cependant, les racines de manioc amer nécessitent un traitement plus spécifique. Hey oui, mais rassurez vous ce n’est pas compliqué. L’une des façons traditionnelles pour préparer les racines de manioc amer avec l’objectif de réduire la teneur en cyanure, consiste à peler et à râper les racines puis de laisser les copeaux de manioc macérés longtemps dans de l’eau (minimum 5 jours) pour permettre la fermentation. Ensuite, après le lavage, une cuisson prolongée aidera à libérer les gaz de cyanure d’hydrogène volatile.

Le manioc amer est souvent transformé en tapioca, en cassave, en farine, appelée « foufou » chez les gens du sud-ouest. La consommation d’un pareil produit alimentaire préalablement bien traité ne présente plus de risque pour la santé humaine.

Les passionnés du « kwem » encore appelé feuille de manioc ne sont pas aussi en reste, car les feuilles du manioc sont elles aussi toxiques si elles sont mal bouillies parce que ces dernières contiennent également du cyanure d’hydrogène.

 

 

 

Share Button

Comments

comments

À propos de l’auteur

Blanche Nathalie administrator

Jeune Camerounaise passionnée de communication

70 commentaires pour l’instant

Jean-Blaise oyone NguemaPublié le9:44 - Mai 20, 2018

Après de longues et très longues années à manger le manioc, ces menteurs occidentaux viennent nous mentir. Qu’ils aillent se faire foutre.

    NathouFe NaFePublié le7:56 - Mai 21, 2018

    Restons polis s’il vous plaît

      Jean LhérissonPublié le2:03 - Juin 6, 2020

      Mais non… le manioc peut tuer vraiment. Le manioc vient de l’Amérique, pas de l’Afrique. L’Histoire des peuples africains avec le manioc est assez récente. C’est une histoire liée au commerce triangulaire, à la colonisation.
      Revenons à notre sujet, le manioc tue et nourrit. Il y a deux types de manioc, le sucré ou doux, et l’amer. Les yo deux ont le poison, mais le sucré en a beaucoup moins. Toutefois, la variété amère est plus rentable, et moins exigeante.
      Les populations amer-Indiennes ont développé, au cours de longues années, la technique d’extraction de l’eau du manioc amer. Ce qui permet de retirer le poison. Mais aussi, ils fermente aussi le manioc amer râpé. Ce qui permet de retirer le poison. Aussi donc, ils fabriquent de la cassava, qui leur servait de plat principale avec la viande et les légumes.

      Jean LhérissonPublié le2:05 - Juin 6, 2020

      Mais non… le manioc peut tuer vraiment. Le manioc vient de l’Amérique, pas de l’Afrique. L’Histoire des peuples africains avec le manioc est assez récente. C’est une histoire liée au commerce triangulaire, à la colonisation.
      Revenons à notre sujet, le manioc tue et nourrit. Il y a deux types de manioc, le sucré ou doux, et l’amer. Les yo deux ont le poison, mais le sucré en a beaucoup moins. Toutefois, la variété amère est plus rentable, et moins exigeante.
      Les populations amer-Indiennes ont développé, au cours de longues années, la technique d’extraction de l’eau du manioc amer. Ce qui permet de retirer le poison. Mais aussi, ils fermente aussi le manioc amer râpé. Ce qui permet de retirer le poison. Aussi donc, ils fabriquent de la cassava, qui leur sert de plat principale avec la viande et les légumes.

    TouretPublié le6:10 - Déc 11, 2018

    Avec l’attieke …, tapioca …. , les consommateurs de Màioc ne vous a pas attendu pour le comment préparer et comment s’en prémunir .
    Avec la colonisation et l’esclavage et les canons , les Blancs ont détruit tous les écrits pour survivre , les peuples ont ré développé l’oral .…!

      LaurePublié le6:23 - Juil 23, 2019

      Les africains réfléchissent malheureusement pour la plus part avec leur ventre et rien d autre.

      Effectivement après avoir remplis votre ventre d attieke comment vous sentez vous ? Pleine d énergie ou alors plein de fatigue ?…

      Le corps a appris à se battre contre la dose de cyanure que même le riz contient mais le manioc en contient plus.

      A LA LONGUE LE FOIE SE FATIGUE ET RESULTAT LONGÉVITÉ EN CÔTE D IVOIRE…

      50 ANS

      Pour l attieke doit être rincer et essoré avant rdv être consommé

      A BONNE ENTENDEUR…

      ET PUIS APPRENEZ À ÉTÉ POLI ON DIRAIT DES BÉBÉS MAL ÉLEVÉS BEURK

        Blanche NathaliePublié le4:35 - Août 11, 2019

        Merci Laure

        Nathalie GregoirePublié le9:24 - Sep 3, 2019

        C’est vraiment du n’importe quoi
        En Océanie le manioc est aussi cultivé
        Beaucoup de mets sont fait à base de manioc, aucun article débile comme le vôtre n’a dévalorisé cet aliment, au contraire il a des vertus médicinales « contre, la diarrhée, l’anémie, ect …. prouvé par la science. Alors je ne sais pas ou vous étudiez mais c’est du grand n’importe quoi.
        Le manioc est plus sain que tout ces produits industriels fabriqué dans les pays occidentaux et qui nous empoisonnent et nuisent plutôt à la santé.

    Jean luc BaudemontPublié le7:22 - Avr 18, 2020

    bonjour il faut rester calme et ne pas insulté les gens, je suis blanc, je vie au Cameroun 7 mois par an, je mange du foufou, manioc etc, je ne suis jamais tombé malade. ma femme est camerounaise je mange tout les plats de ce pays. mais parfois je partage ma culture avec des amies camerounais qui apprécient vivement les plats français, de toutes les manières il y a eu des expériences faites à ce sujet, ce n’est pas par nuisances, mais par mégarde, c’est tout. tiens je viens de manger ce soir du foufou avec de la sauce gombo et pistache depuis deux jours. j’arrive bien à digérer, je préfère cela que le foufou de maïs
    bien cordialement jean luc

AJagpaicktatPublié le11:44 - Juin 10, 2018

Pression arterielle est comment calleux votre sang pousse contre les parois de vos arteres lorsque votre coeur sentiment pompe le sang. Arteres sont les tubes qui transportent prendre offre sang loin de votre coeur. Chaque set votre determination bat, il pompe le sang par vos arteres a la reste de votre corps.
https://www.cialispascherfr24.com/ou-trouver-du-cialis-pas-cher/

MissPublié le3:59 - Juin 16, 2018

Mince
Si même le manioc qui est un aliment purement naturel est aussi déjà dangereux
Cela veut dire que y’a plus rien de bon à manger sur cette terre
PS :appétissant

    NathouFe NaFePublié le9:19 - Juin 18, 2018

    Il faut juste être prudent et très attentif en respectant les règles et en suivant les conseils alimentaires.

      bondobari jesssica stéphiePublié le1:00 - Août 4, 2018

      Donc on peut boir le jus du manioc doux? Par exemple moi j’ai 37ans et je paise 58kg quel contité je peut en prendre svp

        NathouFe NaFePublié le1:30 - Août 5, 2018

        Alors Jessica pour la consommation du jus de manioc, je vous recommande au préalable de demander conseil à votre médecin pour l’équilibre entre votre poids et âge.
        Moi par exemple, j’ai 28 ans et je pèse 52 kg et il m’arrive de boire un verre parfois, mais très rarement

bondobari jesssica stéphiePublié le12:49 - Août 4, 2018

Peut on sonsomer le jus du manioc doux?car il ma été conséiler comme un anti boitic silvouplait j’ais besoin d’un reponse merci

stéphie jessica bondobariPublié le12:52 - Août 4, 2018

Peut on sonsomer le jus du manioc doux?car il ma été conséiler comme un anti boitic silvouplait j’ais besoin d’un reponse merci

claude AmegadjePublié le7:57 - Sep 1, 2018

Bonjour, j’ai lu avec intérêt vos arguments contre la consommation de manioc. Je crois que vous devriez revoir votre étude, la documenter mieux avant de telles affirmations. Le manioc est un aliment produit et consommé par nombre de population en Afrique depuis des millénaires sans qu’il n’ y ait eu un seul incident. Moi même j’ai maintes fois consommé du manioc frais quand j’étais gosse. Comme vous devez le savoir le manioc est une plante qui ne produit pas de déchets : les feuilles se cuisinent en sauce et nourrissent également les animaux; les épluchures et les tiges nourrissent les bêtes, et se replantent pour donner d’autres plantes. De la tubercule on tire une multitude de produits consommés tous les jours en Afrique. Bizarrement, on n’a jamais signaler de mort d’animaux ou de personnes ! Ca ne vous interpelle pas? Peut être qu’il y a une catégorie de manioc qui occasionne ce que vous dites??? Il faut peut être re-orienter votre étude.
Je vous rappelle que j’avais déjà consommer à plusieurs reprise du manioc cru dans ma jeunesse dans les champs dans mon pays sans ressentir le moindre problème.
Je suis aussi un chercheur dans un autre domaine. Reprenez votre étude; il y a peut des choses intéressantes à découvrir. Merci

    NathouFe NaFePublié le10:39 - Sep 2, 2018

    Merci @Claude Amegadje pour votre apport. Je comprends très bien votre argumentaire. Mais malheureusement je crois avoir élucidé quand il représente un danger. Ou vous l’avez consommé dans des champs crus mais j’ose croire que vous l’avez d’abord épluché puis lavé avant la consommation? Le poison en lui même se situe sur la première membrane du manioc.
    J’ai pris en compte vos conseils et je vais me retourner vers d’autres pistes.
    Merci

    AnahitaPublié le7:20 - Sep 10, 2018

    Bonjour,
    J’ai acheté des feuilles de manioc haché, origine vietnam. Je voulais juste tester quelque chose de différent. En cherchant les propriétés, je tombe que sur des pages parlant de sa toxicité. Qu’il faut cuisiner les feuilles plus de 4h pour supprimer la toxicité alors que les recettes disent 45min.
    J’ai donc cherché en anglais des études dans d’autres pays, c’est la même chose.
    Alors là j’ai la sauce qui cuisine… j’ai limite peur de consommer ce que je viens de cuisiner. En même temps, partout en Afrique les feuilles sont consommés. Par contre les feuilles ne sont pas du tout amer. Elles n’ont aucun goût. ça doit faire partie des manioc doux.

    J’aimerais avoir les avis des gens qui ont l’habitude de consommer les feuilles svp. Combien de temps vous les cuisinez, avez-vous des souvenirs d’effets secondaires sur enfants ou autre ?
    Je sais aussi qu’en afrique on laisse mijoter un bon moment. ce qui peut supprimer la cyanure.

      NathouFe NaFePublié le8:48 - Sep 10, 2018

      Anahita chez nous au Cameroun par exemple, on ne consomme pas que le tubercule. Les feuilles servent pour des plats exclusivement à base de légumes comme le plat de pkwem ou pour des plats de viande ou même poisson. Le pkwem sans sel est un plat d’origine « beti » à base de feuilles de manioc finement pilées, du suc de noix de palme frais et de banane. Il est le plus souvent accompagné de tubercule de manioc frais et bouilli. C’est un plat très nourrissant.
      Sa durée de cuisson est souvent comprise entre 40 minutes et 1 heure.

    samuelPublié le2:44 - Nov 17, 2018

    Il ne s’agit pas d’une etude contre la consommation du manioc!! Le traitement qui est fait avant consommation en Afrique suffit à enlever la substance dangereuse: On enlève la peau, on rape, on presse pour enleve le jus, on fait cuire

    MarcPublié le12:23 - Mai 20, 2020

    @Claude Amegadje Vous consommez le manioc en Afrique depuis des millénaires ? Mais comment faites-vous ? Cette plante est originaire d’Amérique du Sud et n’a pas été importée en Afrique avant le 16eme siècle.
    Avant de faire la morale, vérifiez donc vos propres sources…
    @Blanche Nathalie Merci pour cet article qui aura le mérite d’alerter ceux qui ne sont pas habitué à cuisiner le manioc ; même si le titre hyper alarmiste fait plus penser à un putaclic qu’à un article sérieux.

Bineta ndiayePublié le10:27 - Sep 3, 2018

Je voudrais connaître le rôle du Gary dans tous ces problèmes avec le manioc. Est du vrai manioc ?

claude AmegadjePublié le8:21 - Sep 10, 2018

Juste une rectification : En réalité on dit Gali. C’est un mot du langage Ewé au Togo. Le Gali effectivement est une poudre extrêmement avide d’eau qui peut donc gonfler dans le ventre si on boit beaucoup d’eau après l’avoir mangé. Autrement c’est un aliment très pratique qui accompagne tout. C’est un aliment qui dépanne quand on a rien à manger. Il peut se manger cru ou préparé. Il peut beaucoup servir par exemple aux randonneurs parce qu’il peut se manger à froid avec n’importe quoi. Et il n’est en aucun cas dangereux. Au Togo, toute les familles ont absolument du Gali dans un coin de la cuisine au cas où…….C’est plutôt un aliment à valoriser qu’à condamner!!!! Merci

    NathouFe NaFePublié le8:41 - Sep 10, 2018

    Au Togo on dit certes #Gali mais dans presque toute l’Afrique de l’ouest c’est connu sous le nom de #Gari notamment le Ghana, Côte d’Ivoire, Nigéria et autres.
    A sec c’est dangereux dans la mesure où il provoque ballonnement de ventre, il est toujours conseillé de le consommer mouillé

EdnaCherryPublié le4:46 - Nov 21, 2018

A l’Institut Pasteur. Le laboratoire de Pathogenèse des virus de l’hépatite B (Institut Pasteur/Inserm 845), dirigé par Marie-Louise Michel, étudie la réponse immunitaire aux différentes protéines du virus chez des sujets infectés. Les chercheurs ont conçu un candidat-vaccin thérapeutique pour les porteurs chroniques du virus, actuellement en cours d’essai clinique sous l’égide de l’ANRS (phase II, vaccin ADN combiné aux anti-viraux). https://frmedbook.com/votre-chien-pourrait-il-vous-donner-du-norovirus/ Trois types de menus hebdomadaires, qui vont de 1 600 à 2 000 calories, sont proposés en fonction du niveau d’activité de l’individu et de la quantité de calories que le métabolisme peut brûler. Les menus peuvent viser un objectif très précis. Dans son livre, Raphaël Gruman en recense plusieurs : minceur, anti-âge ou encore detox.

CristalPublié le7:34 - Déc 5, 2018

Je vais poser une question toute bête, au Togo et au Bénin, on consomme du son de manioc appelé gari quel pourrait être leur valeur nutritionnelles car la valeur nutritionnelles du manoic alors que le gari n’est que le son de manioc sans le tapioca

CristalPublié le7:36 - Déc 5, 2018

Je vais poser une question toute bête, au Togo et au Bénin, on consomme du son de manioc appelé gari quel pourrait être leur valeur nutritionnelles car la valeur nutritionnelles du manoi c est très élevée alors que le gari n’est que le son de manioc sans le tapioca

CristalPublié le7:38 - Déc 5, 2018

Je vais poser une question toute bête, au Togo et au Bénin, on consomme du son de manioc appelé gari quel pourrait être leur valeur nutritionnelles car la valeur nutritionnelles du manoi c est très élevée alors que le gari n’est que le son de manioc sans le tapioca

StenierPublié le5:47 - Déc 15, 2018

Bonjour j’ai vu une recette d’un gâteau au manioc et lait de coco et le manioc je fous juste le râpés et ensuite le faire cuire cuire au four rien d’autres avant est-ce OK ? Ou je risque quelque chose du fait de ne pas le faire bouillir avant

KegelerPublié le9:05 - Déc 19, 2018

Salut, j’ai trouvé un site qui a conseillé que le mélange des feuilles de manioc avec du lait donne un résultat dans un temps record pour ceux qui ont anémie ou ceux qui ont une prescription d’une pochette de sang. Est-ce que c’est conseillé svp?

    Blanche NathaliePublié le1:57 - Jan 6, 2019

    Oui c’est conseillé mais à consommer avec modération parce que l’excès nuit et peut causer autre chose

      PopomimiPublié le11:27 - Oct 27, 2019

      Originaire de l’île de la Réunion depuis ma tendre enfance j’ai mangé du manioc en beignet en gâteau, cuit à la vapeur et ensuite frit sel poivre … excellent … et le tapioca au petit dej avec du lait chocolaté … alors faut pas raconter n’importe quoi !! Bientôt 70 ans… je continuerai à déguster notre bon manioc pays!!!

    KameniPublié le2:28 - Jan 15, 2020

    C’est ce que nous pratiquons ici au Cameroun depuis des années et jamais je n’ai entendue qu’une personne était décédée après avoir consommer cette potion.

JoachimPublié le5:07 - Avr 20, 2019

Toute Chose Qui Ne Trouble Pas Le Ventre Est Nécessaire.

Dorgeless NkondaniPublié le12:26 - Mai 10, 2019

Nos parents ont consommé cet aliment pendant toute leur vie ici bas et ont vécu plus longtemps que nous qui semblons dire que le manioc est dangereux.
Je dirais que l’auteur de cet article est plus dangereux que le manioc même.A l’avenir abstenez vous de publier de telle sottise.

libosPublié le5:12 - Mai 14, 2019

Bonjour,
c’est n’importe quoi, c’est a rouler de rire par terre. Cette personne a un interet caché

ANNE-MARIE COLERPublié le9:52 - Mai 18, 2019

Je dois dire que je ne comprends vraiment rien. On peut manger des tas d’insectes répugnants, et là on nous annonce qu’il faut se méfier du manioc aliment indispensable aux familles africaines.
Je commence tout juste à le découvrir et à l’apprécier, et manque de bol , je tombe sur ces découvertes scientifiques concernant ce tubercule.
Personnellement, le manioc ne fait pas partie de ma culture ni de mon alimentation et je peux tout à fait m’en abstenir.
Quoiqu’une bonne crème de tapioca serait dommage de l’oublier.
Bref, il faudrait revoir cette étude, ne serait-ce que pour les familles d’Afrique.

DariusPublié le3:45 - Mai 31, 2019

Le gari est il toxique.

docteur JEAN DENIS TCHIVOULOU TATYPublié le12:57 - Août 21, 2019

de docteur JEAN DENIS TATY DU CONGO BRAZZAVILLE
NUTRITIONNISTE MEDECIN ET PROFESSEUE ASSOCIE
A tous les Africains boudeurs , ignares et vivent l ‘ancien temps
AUJOURDHUIS NOS SOMMES AU 21 eme siecles
siecles des decouvertes , ecoutez et suisvez au moins ce que la scienves et la médecine vous explique, *
Beaucoup des gens comme vous sont mort dans mes bras et négligeants les conseils du scientifique ou du medecin
LE MANIOC EST BEL ET BIEN DANGEREUX
VOICI UNE REPONSE QUE JE DONNE A UN DES MES ETUDIANTS BOUDEURS comme vous

JEAN PHIATE ET A TOUS AU NOM DE LA SANTE ET HABITUDES ALIMENTAIRE
CHANGER NOS COMPORTEMENTS ET PROTEGEONS NOTRE SANTE
Tous ces petits cons sont ignorants mais veulent défier les découvertes scientifiques ; comme ils l’ont fait du SIDA ce oncle NOCTURNE, ÉBOLA c’est SORCELLERIE FAMILIALE ,MALADIE DU SOMMEIL UN SORT DES DIEUX , tuberculose sort jeter par les oncles etc ……. Ce terrible ce que nos frères pensent, ce malheureux et trop bêtes; on doit pas continuer à s’eclure du savoir , donner le tord aux blancs, d’ailleurs ils ne nous obligenet meme pas à consommer du pain au profit du manioc , ce un raisonnement d’idiots et d’analphaètes completes. Ce grace à la sciences que certains d’entre vous ateignent maintenant 50 ans , car avant nous mourrions tous cer 38 et 40 ans d’AGE SANS LE SAVOIR
la JE VOUS PARLENT EN TANT QU’ENSEIGNANT PROF DE NUTRTITION-SANTE
A JEAN PHAITE
Tu dois leur dire à mon nom ENTRE LE MICROSCOPE ET LUI le discuteur boudeur , QUI DIT LA VÉRITÉ ?
ENTRE L’HÔPITAL et LE MARABOUT FÉTICHEUR QUI A RAISON ?
Pourquoi les blancs ou même les brésiliens d’où est l’origine de ce produit ne font pas la promotion de ca ?
Pourquoi LES MALADIES TROPICALES ne finissent pas ?
Dis leurs que ve dire le mot MANIOC lui-même en portugais ? CE UN NOM DE PLANTES A feuilles ET FLEUR TRÈS CHLOROPHYLLIEN DESTINE A L’ ALIMENTATION DU BÉTAIL et fabrication des alcools ou biocarburants ou avion ,bus ,et gros motos, surtout pour HÉLICOPTÈRE , ce que les congolais boivent comme KELLE WELLE ,BOUGANDA ce sont des biocarburants
Dis leur car ce mortel , vu provenant du manioc aussi mais enfin ce quand vous allez à ne rien entendre ni comùprendre ?
il ya bien beaucoup autre choses à manger en Afrique , si vous voulez pains alors planter le blé il poussent bien en Afrique , pourquoi alors incrmner les blans , l’occident et la science?
On veut vous averir du danger ,mais vous le rejeter comme vous l ‘avier fait pour le VIH SIDA et EBOLA , en tant que medecin , je vous conseille de suivre nos instructions .ce bien pour votre santé
docteur jean denis TATY TCHIVOULOU du Congo

Nathalie GregoirePublié le11:42 - Sep 3, 2019

Franchement c’est du n’ importe quoi
Votre article. Il est vite parti dans ma poubelle. Cest votre titre aussi qui fait polémique
« L’ aliment le plus dangereux au monde  »
Cest du grand n’importent quoi.
Le manioc est consommé en Afrique et dans d’autres pays aussi, en Asie, en amerique latine, et chez-moi en Océanie.
Qui ne sait pas préparé un manioc pour le consommer, à part chez certains pays occidentaux et leur ridicule science qui font tout pour que la planète achète toute leur production industrielle, qui empoisonne et qui provoque les cancers de tout genre et d’ où tu as peut-être puisé ton article ridicule
Franchement revoit ton titre je te le conseille
Si le manioc était vraiment dangereux on n’utiliserai pas ses vertus pour certaines médicaments contre la diarrhée et les hémorragies internes. Là c’est la vraie science que j’étudie…
Alors stop au polémique

Nathalie GregoirePublié le3:02 - Sep 3, 2019

C’est du n’ importe quoi cette article de science ridicule pour se faire remarquer.
Faut pas non plus croire à toute les idioties qui se racontent sur internet.
Si c’était vraiment un aliment dangereux il y aurait eu des sondages de morts dû au manioc. Le manioc à des vertu médicinale.
Franchement faut vraiment être tarés pour croire à des sottises pareilles.

adjagba cathPublié le9:44 - Nov 17, 2019

Le gari n est pas le son du manioc mais la fin d une préparation extrêmement longue le son est un terme utilisé pour désigner une enveloppe des céréales donc terme inapproprié pour le gari qui est une très longue préparation on épluche le manioc on le lave on le rape une fois râpé mouillé on le met en sac pour le laisser fermenter puis il est à nouveau rincer laver et pressé puis grille chauffer de manière à ce que le manioc soit extrêmement bien cuit les maux de ventre entraîné lorsqu’il n’est pas inclus dans une préparation cuite et consommé en grande quantité et que la personne a mangé trop goulûment sans mâcher me mélanger à la salive voilà

RuthPublié le3:45 - Nov 22, 2019

Bonjour Blanche
Est ce un danger de consommer l’amidon en grain?

Merci

AnanassePublié le6:26 - Déc 13, 2019

Bonjour est ce que si l’on prend le manioc et qu’on le râpe puis qu’on le met dans l’eau pour l’essorage avec un tissu pour ensuite récupérer le jus qu’on laisse reposer et enfin obtenir la poudre de manioc qui est resté dans le fond du bol, est ce que cette poudre blanche après séchage au soleil est-elle comestible en cuisson pour épaissir ses sauces ou directement sur la viande pour friture?

ZoumavéPublié le12:21 - Déc 18, 2019

Je regrette votre étude. Je suis africaine, spécifiquement Béninoise. Il n’y a pas de repas sans gali ou tapioca. Soit gali en début du repas ou après le repas. et ceci depuis des générations et des générations.

C’est qu’en même étonnant que vous n’ayez rien d’autres à dire que de vous attaquer à notre alimentation, qui présentement rentre dans la préparation du pain dans les boulangeries.

Vous n’êtes quant même pas un aveugle. Regardez un peu les MERDES que l’Europe déverse sur le marché? Votre étude est une attaque à l’afrique! Heureusement que nous sommes de plus en plus conscients

DiopPublié le11:52 - Jan 5, 2020

Que des Foutaises à l’occidental, continuez a consommer vos maniocs, ça nous fait du bien depuis notre naissance.

KATEMBO OTOMOBILE HERIPublié le8:50 - Jan 31, 2020

je suis étudiant de l’université Officielle de SEMULIKI œuvrant en RDC, vers l’Est du pays.
je crois que c’est le titre qui dérange les lecteurs mais le contenu est en soit propre et il y a une certaines vérités scientifiques
néanmoins selon les explications, l’acide cyanhydrique est contenu et attaché à une grosse molécule qui sa recomposition en présence des enzymes arrive à son obtenions alors ma question est celle-ci: comment la température arrive à aluminer cette molécule? j’aimerai avoir la précision sur la réaction qui se passe quand on bouilli le manioc et qui arrive à l’élimination de cet acide

LeandrePublié le11:48 - Fév 2, 2020

Bonjour,
En réalité, de nombreux aliments contiennent leur part de toxicité, dans votre article. Vous dîtes bien que les risques concernent les personnes qui consomment régulièrement et à long terme du manioc dans le cadre d’un régime alimentaire déséquilibré.
Il me semble que le résultat serait le même pour la plus part des aliments.
Votre article nous dit en gros  » ne mange pas le manioc c’est toxique », le véritable problème réside dans la richesse du régime alimentaire et l état d’extrême pauvreté des populations qui en ont fait leur aliment de base.

LeandrePublié le7:15 - Fév 3, 2020

Bonjour,
En réalité, de nombreux aliments contiennent leur part de toxicité, dans votre article. Vous dîtes bien que les risques concernent les personnes qui consomment régulièrement et à long terme du manioc dans le cadre d’un régime alimentaire déséquilibré.
Il me semble que le résultat serait le même pour la plus part des aliments.
Votre article nous dit en gros  » ne mange pas le manioc c’est toxique », le véritable problème réside dans la richesse du régime alimentaire et l état d’extrême pauvreté des populations qui en ont fait leur aliment de base.

ToyPublié le11:26 - Fév 4, 2020

Ne sous estimé pas cet effort d’esprit. Je sais et on nous le dit dès l’enfance que le manioc peut dangereux. Et je rappelle que ma maman en a été victime après l’avoir mangé. Certes, ce qui est important est de ne pas abuser. Il y’a plus de vertu que de inconvénients.

Clovis Joe BryanPublié le4:51 - Fév 17, 2020

Merci,mais Une Question:cet Acide Cyanhydrique N’a Aucun Avantages Meme Dans La chimie?

FabrucenjiwaPublié le7:20 - Mar 9, 2020

Les Specialiste Des L’oms , Ils Peuvent Lutter Pour Effacer Les Maniocs Partout, Et Amener Les Manioc Paisibles, En R.D.C La Farine Des Manioc Facilite La Vie Quotidiene , Ça Coute Moin Cher Et A Quantité Par Rapport Du Maïs Blé Et D’autres

MaxPublié le10:00 - Mai 16, 2020

Bonjour,
J’avais l’habitude de consommer le jus de manioc doux melangez avec du jus de coco contre l’anemie. Dois suspendre cette consomation ?

MaxPublié le10:02 - Mai 16, 2020

Bonjour,
J’avais l’habitude de consommer le jus de manioc doux melangez avec du jus de coco contre l’anemie. Dois suspendre cette consomation ?

georgesPublié le12:23 - Mai 29, 2020

Bonjour ici.
La sagesse vient de l’écoute et non de la persuasion. Le problème ici est que tout le monde pense avoir raison et ferme donc la voie à une ouverture d’esprit qui pourrait sauver des vies. Avant de donner mon point de vue, laisser moi préciser que je respecte le point de vue de tous ceux qui ont cet esprit panafricaniste et qui veulent préserver les richesses africaines: c’est louable. Cependant, sachez que tout excès nuit et toute chose a ses avantages et ses inconvénients. L’inconvénient d’être un traditionaliste aveugle fait que vous ne pourrez jamais réaliser les limites de ce que vous pratiquez depuis des siècles et donc vous ne pourrez jamais les perfectionner. Revoyons nos mentalités. Je rassure néanmoins que je ne m’inscrit pas en donneur de leçons de morale mais en interpellateur pour améliorer et faire avancer l’Afrique.
Bien ceci dit,
1-soulignons déjà que même si le titre de l’article est péjoratif, il a quand même suffit à attirer votre attention et je crois que c’était ça le but qui a d’ailleurs été magnifiquement atteint vu vos multiples réactions.
2- je pense que nulle part dans cet article il a été demandé d’abandonner le manioc, donc soyez moins impulsif. Il s’agit d’une simple mise en garde et non d’une invitation à l’abandon. Par ailleurs combien de personnes meurent chaque jour sans qu’on ne chasse exactement la cause, et généralement, en dehors des attributions faites à la sorcellerie, la question pausée est souvent: qu’a t-il mangé? Pour dire que parfois la cause réside dans notre alimentation.
3- il existe ce qu’on appelle des tueurs silencieux dont on en meurt sans s’en rendre compte. Et pour rejoindre les notions de toxicité (malgré les sceptiques de la science « occidentale »), c’est la dose qui fait le poison.
4- pour les traditionalistes de ce groupe, je voudrais attirer votre attention sur deux points: en Afrique, la préparation des mets (tapioca, manioc, couscous ou manioc frais avec sauces…) dépend du type de manioc (rouge ou blanc). Si je ne me trompe, les deux types ne sont pas utilisés pour les mêmes fins. Ceux qui n’ont jamais remarqué, demandez ou cherchez à identifier le type de manioc que vous consommez couramment. En général, (je peux me tromper du type), le rouge est souvent consommé cru ou après épluchage (en prenant soin de bien gratter la première couche après épluchage) et ébullition. Chose que l’on ne fait jamais avec le blanc. Celui-ci est utilisé pour la plupart des mets (coucous, tapioca, water fufu…). Mais remarquez toute la procédure qui précède l’obtention des mets. On dirait vraiment qu’on veut retirer quelque chose de toxique. En tout cas, c’est ce que j’ai toujours constaté dans mon entourage, après tout dépend de l’approche des autres cultures.
Maintenant, en ce qui me concerne, j’ai toujours entendu dire, depuis ma tendre enfance que il ya un manioc dangereux qui nécessite un traitement spécial avant consommation, donc cet article confirme au moins partiellement ce que je savais déjà.
Vous avez maintenant le choix de vous instruire un peut ou pas pour mieux utiliser ce fabuleux aliment sans en subir son potentiel côté négatif (encore faudrait-il que vous sachiez que c’est cela la cause).
J’ai donc une question pour éviter le pire. J’ai utilisee ce manioc (blanc) pour faire des beignets: après avoir épluchée, j’ai râpé, lavé et pressé, puis j’ai passé a l’huile bouillants. À votre avis est-ce dangereux?
merci

Mr. Kololo TexPublié le6:55 - Juin 3, 2020

Bjr, le manioc oui, c’est un aliment dangereux mais aussi, il est classé parmis les or verte, produits la farine panifiable, produit le carburant (éthanol), participer aussi à la préparation de produits cosmétiques (savon, talc, poudre cicatrisante), comme c’est une plante importante, c’est a nous de faire de recherche comment minimiser les danger, chez nous au Congo (RDC), le manioc c’est l’aliment de base dans plusieurs tribus, surtout le foufou et la chikuangue délicieux

Laisser un commentaire